Patrick Tudoret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Patrick Tudoret
Description de cette image, également commentée ci-après
Rhodes 2013
Naissance Oran (Algérie)
Activité principale
Écrivain, auteur dramatique, chroniqueur, consultant et chercheur
Distinctions
  • Prix des Grands Espaces
  • Prix Claude Farrère
  • Grand Prix de la Critique
  • Prix Charles Oulmont de la Fondation de France
  • Lauréat des Prix de la Recherche de l'INA
Auteur
Langue d’écriture français
Genres
roman, essai, théâtre

Œuvres principales

  • L'homme qui fuyait le Nobel' (roman, 2015)
  • L’Écrivain sacrifié (Essai, 2009)
  • La Gloire et la Cendre (Récit, 2008)
  • Créances douteuses (roman, 2003)

Patrick Tudoret, né à Oran (Algérie), est un écrivain, auteur dramatique, journaliste et politiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'une double ascendance, bretonne (Côtes-d'Armor) et pied-noir d'origine franc-comtoise, gardoise, et lorraine, il passe son enfance entre la vallée de la Loire, la Bretagne et la Côte d'Azur puis son adolescence à La Rochelle avant de s'installer à Paris et de poursuivre ses études à La Sorbonne. Titulaire du DEA « Communication, technologie et pouvoir » de l'université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, puis docteur en science politique (thèse sous la direction de Lucien Sfez) de cette même université, il y a notamment été l'élève de Lucien Sfez, Pierre Legendre, Pierre Bouretz, mais aussi Michel Winock ou Alain-Gérard Slama à Sciences Po Paris. Qualifié aux fonctions de maître de conférences des universités, il est chercheur en anthropologie et sociologie des médias, enseignant et consultant dans son domaine de prédilection : la rhétorique, l'analyse et la construction du discours, l'art de l'argumentation - intervenant auprès d'institutions diverses comme la Commission européenne, HEC, la Fondation Napoléon, le ministère de la Défense (Centre des Hautes Études Militaires, notamment)[1] ou des collectivités territoriales. Il est également coach de dirigeants. Auparavant, il fut - pendant plus de quinze ans - responsable puis directeur de la communication de plusieurs grandes institutions financières.

Patrick Tudoret a été, en 1999, invité en tant qu'enseignant et conférencier à l'université d'État de Pennsylvanie (États-Unis) et a enseigné, entre 2005 et 2012, l'art de l'argumentation dans le cadre de la Commission européenne.

Il est l'auteur d'une quinzaine de livres, romans, essais, récits, parus notamment aux Éditions de la Table ronde (groupe Gallimard), aux éditions Les belles lettres et chez Grasset. Sa pièce Les Hauts-Plateaux a été jouée au Théâtre Rive Gauche, à Paris en 2006 et en province, et La Gloire et la Cendre, adaptée de son propre livre, a été créée fin 2015 par la compagnie Auxenel-Chaplin avant d'être jouée en tournée et au Festival d'Avignon 2018. Il a collaboré à de nombreux journaux, magazines, revues universitaires ou littéraires et donne depuis 2004 des chroniques au journal La Montagne. Il produit et co-anime également, depuis 2010, « Tambour battant », l'émission culturelle et de débats de société, créée et présentée par Antoine Spire le vendredi soir à 21h sur DEMAIN TV (chaîne 31).

Il est depuis 2011, après en avoir été le lauréat, membre du jury du Grand prix de la Critique littéraire. Il est également sociétaire de la Société des gens de lettres (SGDL), membre de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), vice-président du PEN club français (de 2016 à 2019). Enfin, il est membre depuis 2017 du Comité d'Organisation de la Journée du Livre du Château de Meslay dans le Vendômois.

Entre de fréquents voyages (Europe, Asie, Amérique, Moyen-Orient...), il vit à Paris et près de Vendôme.

Publications[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • L’Homme qui fuyait le Nobel (roman), édition de poche, Mon Poche (2018)
  • Printemps acide (polar), Editions De Borée, collection "Marge noire" (2018)
  • L’Homme qui fuyait le Nobel (roman), Éditions Grasset (2015), Prix Claude Farrère 2016, Prix des Grands Espaces Maurice Dousset 2016, Édition en gros caractères aux Éditions de La Loupe (2016).
  • Créances douteuses (roman), Éditions de la Table ronde (2003), élu par Le Monde parmi les 7 meilleurs romans français de l'année

Essais/récits[modifier | modifier le code]

  • Petit traité de bénévolence, au-delà de la bienveillance, aimer pour agir, Editions Tallandier (2019)
  • Fromentin, le roman d'une vie (biographie), Editions Les Belles Lettres (2018)
  • Le bonheur et autres broutilles, Chroniques du journal La Montagne, Éditions Les Belles Lettres (2017)
  • Dictionnaire du pays bigouden (textes et photos de Patrick Tudoret), Éditions Le Télégramme (2010)
  • L'écrivain sacrifié : vie et mort de l'émission littéraire (essai), INA-Le Bord de l'eau Éditions (2009), Thèse lauréate des prix de la recherche de l'INA en 2007 / Grand prix de la critique littéraire 2009 / Prix de l'essai Charles Oulmont de la Fondation de France 2009
  • La Rochelle. Figures libres, (récit), Photos de Pascal Moulin, Éditions Sud Ouest (2008)
  • La Gloire et la cendre, l'ultime victoire de l'Empereur (récit), Éditions de la Table ronde (2008), adapté et créé au théâtre en 2015, en tournée en France à partir de 2017, puis au Festival d'Avignon 2018.

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Liberté de créer, liberté de crier, anthologie poétique, PEN club français, Écrits du Nord / Éditions Henry (2014)
  • Poésie de langue française, anthologie thématique, Jean Orizet, Le Cherche midi (2013)
  • Le Soir des péninsules, (poèmes), Préface de Marcel Moreau, coll. « Accent tonique », L'Harmattan (2012)

Pièces de théâtre publiées[modifier | modifier le code]

  • Les Hauts Plateaux (théâtre), Éditions l'Œil du prince (2006), pièce créée au Théâtre Rive Gauche, à Paris, en 2006

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

Et de nombreux articles, chroniques et textes parus dans Quaderni, La Revue du Mauss, La Montagne, L'Atelier du roman, Grands Reportages, Le Figaro, L'Express, Service littéraire...

Préfaces[modifier | modifier le code]

  • Les Maîtres d'autrefois, d'Eugène Fromentin, préface, Editions Klincksieck (2018)
  • Insupportables collègues, de Patrick Bouvard et Jérôme Heuzé, préface, Eyrolles (2004)
  • 1900, extrait du journal de Jules Renard, collection de poche « Petite Vermillon », préface et notes, Éditions de la Table ronde (1999)

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 2018 : La gloire et la cendre, avec Bruno Biezunski et Jacques Auxenel, Théâtre des Corps-Saints, Festival d'Avignon 2018.
  • 2017 : La gloire et la cendre, avec Bruno Biezunski et Bertrand Saint. Reprise au Théâtre le Silo (41), puis en tournée, Paris, Rueil-Malmaison, Fontainebleau etc.
  • 2016 : Le bonheur et autres broutilles, par Juliette Stevez et Jérôme Heuzé, spectacle adapté du livre éponyme de Patrick Tudoret (La Rochelle, Vendôme...)
  • 2015/2016 : L'Entrevue de Taormine, Oscar Wilde - Jean Lorrain, pièce co-écrite avec Thibaut d'Anthonay. Lectures à L'Hôtel "L'Hôtel", rue des beaux-arts ; à l'Espace Cardin ; à la Forêt des Livres (à l'invitation de Gonzague Saint-Bris) : au Studio Hébertot...
  • 2015 : La gloire et la cendre, l'ultime victoire de l'Empereur, de Patrick Tudoret et Jacques Auxenel, d'après le livre de Patrick Tudoret (La Table ronde). Création de la compagnie Auxenel-Chaplin au Théâtre Le Silo, Montoire-sur-le-Loir (41). Mise en scène de Jacques Auxenel. Scénographie de Ludovic Hallard. Avec Bruno Biezunski et Bertrand Saint (2015).
  • 2012 : Les Hauts plateaux..., mise en scène de Fabrice Ternois, Compagnie les Z'étourdis, La Chapelle-Saint-Florent
  • 2006 : Les Hauts plateaux..., mise en scène de Jean-Paul Bazziconi, avec Christophe Bourseiller, Cris Campion, Marcelline Collard, Julie Marbœuf, Serena Reinaldi et Séverine Vincent, Théâtre Rive Gauche, Paris
  • 2001 : Rue de Budapest, lecture scénique, adaptation de Jérôme Heuzé, Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), Paris

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]