Patrick Neu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Patrick Neu
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Française
Activité
Gravure, sculpture, dessin, aquarelle
Formation
Ecole supérieure des Arts Décoratifs
Maître
Sarkis

Patrick Neu est un artiste français contemporain né en 1963. Il vit et travaille dans les Vosges du Nord. Il interroge le rapport entre les objets et les matériaux qu'il utilise, cire, ailes d'abeilles, cristal.

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Patrick Neu est né en 1963, il vit et travaille à Enchenberg, dans le département de la Moselle, en Lorraine, dans le Parc naturel régional des Vosges du Nord.

Formé à l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg[1], il obtient son diplôme en 1986. L'enseignement de l'artiste turc Sarkis est déterminant[1].

En 2007, il participe, à l’invitation de Sarkis à deux expositions, l’une au Louvre et l’autre au Musée Bourdelle à Paris. En 1995, il est pensionnaire de la Villa Médicis à Rome[1]. En 1999, il est pensionnaire à la Villa Kujoyama à Kyoto[1].

En 2008, le Frac Lorraine lui consacre sa première exposition monographique intitulée L’instant n’en finit pas.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Les œuvres de Patrick Neu relèvent souvent de l'exploit technique et mettent en œuvre des gestes précis et des savoir-faire techniques[2]. Il détourne les techniques traditionnelles et les matériaux pour un usage inédit[3].

Il utilise l'encre de Chine pour réaliser une sculpture.

Il utilise le noir de fumée pour reproduire des œuvres de Jérôme Bosch, d’Holbein ou de Rubens. Il applique la suie à l'aide de bougies sur des plaques de verre ou des verres à pied en cristal. Il grave son dessin sur le noir de fumée. Le dessin n'est pas fixé[4].

Il utilise des ailes d'abeille pour réaliser une camisole de force[3].

Il propose une armure en cristal réalisée aux Cristalleries de Saint-Louis.

Il oppose la fragilité des matériaux à la force que représentent les objets. Il transgresse les codes. Il interroge la fragilité ou la force d’une substance dans une perspective singulière.

En parallèle de ses expérimentations sur les matériaux, il se consacre depuis le début des années 1990 à l'aquarelle sur papier. Tous les printemps il saisit sur papier pendant quinze jours la floraison de l'iris[5].

Les œuvres de Patrick Neu sont présentes dans les collections permanentes du Fnac à Paris, du Mamco à Genève, le musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg, des Frac Alsace, Frac Lorraine et Frac des Pays de la Loire[1].

Citations[modifier | modifier le code]

« J’inverse les matériaux, les usages. Le cristal pour moi est à la fois coupant, lourd, fragile et transparent (…) Et son utilisation, par exemple pour un objet guerrier, me permet d’ouvrir le champ des interrogations… », Patrick Neu[3].

« Je fais mon travail. J’ai du mal à dire de l’art, Le mot artiste me gêne aussi… », Patrick Neu[6].

Expositions[modifier | modifier le code]

  • au , L'instant n'en finit pas, FRAC Lorraine, Metz
  • au , Dans la suie des images et les iris de la pensée, MAMCO, Genève
  • au , Fondation d’entreprise Hermès, La Verrière, Bruxelles
  • au , Palais de Tokyo, Paris
  • au , Abbaye de Maubuisson , Val d'Oise

Catalogues d'expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Hermès Fondation, « Patrick Neu à La Verrière », sur Fondation d'Entreprise Hermès (consulté le 3 avril 2016)
  2. « Patrick Neu, 14 janvier-26 février 2011 », sur Galerie Eva Meyer, (consulté le 4 avril 2016)
  3. a b et c « PATRICK NEU | Palais de Tokyo, centre d’art contemporain », sur www.palaisdetokyo.com (consulté le 4 avril 2016)
  4. Stéphane Manchematin et Serge Steyer, Le complexe de la salamandre, Mille et Une Films, Bix Films, 2014, 80 min
  5. Béatrice Josse, Didier Semin et Guillaume Sibertin-Blanc, Patrick Neu, Metz, Les Presses du Réel, , 112 p. (ISBN 978-2-915772-26-5)
  6. « Patrick Neu — Palais de Tokyo — Exposition », sur Slash Paris (consulté le 4 avril 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]