Patrick Manoukian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Patrick Manoukian
Image dans Infobox.
Patrick Manoukian au salon du livre de Montréal 2017
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (72 ans)
MeudonVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
Ian Manook, Paul Eyghar, Manook, Roy BravermanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction

Patrick Manoukian, né à Meudon le , est un journaliste, éditeur et écrivain français sous les pseudonymes de Ian Manook, Paul Eyghar, et Roy Braverman.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Meudon dans une famille d'origine arménienne[1], Patrick Manoukian parcourt à l’âge de 18 ans les États-Unis et le Canada, pendant 2 ans, sur 40 000 km en autostop. Il effectue des études de droit et de sciences politiques à la Sorbonne, puis de journalisme à l’Institut français de presse.

Il repart ensuite en voyage en Islande, au Belize, et au Brésil[2].

De retour en France, il collabore en tant que journaliste à des rubriques touristiques du Figaro, de Télé Magazine, de Top Télé, de Vacances Magazine et de Partir[2].

En 1987, il crée une société : Manook, une agence d’édition spécialisée dans la communication autour du voyage.

De 2003 à 2011, il réalise le scénario de plusieurs bandes dessinées sous le pseudonyme de Manook.

En 2013, il signe du pseudonyme de Ian Manook un roman policier intitulé Yeruldelgger qui remporte le Prix SNCF du polar 2014.

Il fait aussi partie du collectif d'artistes la Ligue de l'Imaginaire.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Récits de voyage[modifier | modifier le code]

  • D'Islande en Belize, Beauval , 1978.
  • Pantanal, Beauval , 1978.

Essai[modifier | modifier le code]

  • Le Temps du voyage : petite causerie sur la nonchalance et les vertus de l'étape, Transboréal, 2011.

Scénarios de bande dessinée sous le pseudonyme de Manook[modifier | modifier le code]

Roman sous le pseudonyme Paul Eyghar[modifier | modifier le code]

Romans policiers sous le pseudonyme Ian Manook[modifier | modifier le code]

  1. Yeruldelgger, 2013. Prix SNCF du polar roman 2014[5].
  2. Les Temps sauvages, 2015.
  3. La Mort nomade, 2016.
  1. L'Homme à l'œil de diamant, 2016.
  2. Le Secret de Pachamama, 2016.
  • Mato Grosso, Albin Michel, 2017.
  • Heimaey, Albin Michel, 2018.
  • Askja, Albin Michel, 2019.
  • L'Oiseau bleu d'Erzeroum, Albin Michel, 2021.
  • À Islande, éditions Paulsen, 2022.

Romans sous le pseudonyme Roy Braverman[modifier | modifier le code]

  • Hunter, Hugo & Cie, 2018.
  • Crow, Hugo & Cie, 2019.
  • Freeman, Hugo & Cie, 2020.
  • Manhattan Sunset, Hugo & Cie, 2021.
  • Pasakukoo, Hugo & Cie, 2021.
  • L’Inconnu de Chikkamuk Lake, Hugo & Cie, 2022.

Prix[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Eléonore Sulser, Ian Manook : «Je suis un nomade culturel», letemps.ch, 8 décembre 2019
  2. a et b « Patrick Manoukian, Auteur et éditeur de presse. », Transboréal
  3. Nicolas Pothier, « Lendemains qui déjantent », BoDoï, no 64,‎ , p. 16.
  4. Manook (int. par Jean-Pierre Fuéri), « Cagoulés & Gags houleux », Bodoï, no 71,‎ , p. 6-7.
  5. « Prix SNCF du Polar : le palmarès », sur www.sncf.com, SNCF (consulté le ).
  6. Palmarès prix des lecteurs Quai du polar / 20 minutes

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Manook (interviewé) et JPF, « Cagoulés et gags houleux : L'Affaire se corse », BoDoï, no 71,‎ , p. 6-7.

Liens externes[modifier | modifier le code]