Patrick Lateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Patrick Lateur
Patrick lateur.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de

Patrick Lateur est un philologue classique, traducteur et poète belge d'expression néerlandaise né le à Beveren-Leie, près de Waregem.

Fin 2004, il succède à Hubert van Herreweghen à la Koninklijke Academie voor Nederlandse Taal- en Letterkunde.

Il publie en 2010 une traduction néerlandaise de l'Iliade en pentamètre iambique pour laquelle lui est décerné en mars 2013 le Prix de la communauté flamande de traduction littéraire[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • 1991 - Catacomben
  • 1994 - De speelman van Assisi
  • 1997 - Zeven vrouwen
  • 1998 - Rome & Assisi
  • 2001 - Ravenna
  • 2005 - Kruisweg in de stad
  • 2006 - Carmina miscellanea

Traductions[modifier | modifier le code]

  • 1996 - Pervigilium Veneris (La Veillée de Vénus)
  • 1997 - Het leven van Sint-Maarten de Sulpice-Sévère
  • 1999 - Cupido cruciatus - Cupido aan het kruis d'Ausone
  • 1999 - Zegezangen de Pindare
  • 2001 - Fabels de Léonard de Vinci
  • 2001 - Lied van de Moezel d'Ausone
  • 2002 - La Passione de Mario Luzi
  • 2003 - Honderd fabels de Leon Battista Alberti
  • 2003 - Het Zonnelied de François d'Assise
  • 2003 - Over geluk d'Épictète
  • 2005 - Kunstbrieven de Pierre l'Arétin
  • 2006 - Gedichten de Platon
  • 2006 - Raadsels en voorspellingen de Léonard de Vinci
  • 2007 - Dichters hebben vele moeders. 150 literaire epigrammen uit de Anthologia Graeca
  • 2007 - Bestiarium de Léonard de Vinci
  • 2009 - Maximes de Léonard de Vinci
  • 2009 - Hoeders van de wijsheid. Griekse filosofen in 150 epigrammen
  • 2009 - Van Pindaros tot Luzi. Verspreide vertalingen
  • 2010 - Ilias. Wrok in Troje d'Homère
  • 2010 - De Regel van Benedictus
  • 2011 - Canticum evangelicum d'Alda Merini

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]