Patrick J. Whelan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Patrick Whelan
Description de l'image Patrick J. Whelan.jpg.
Nom de naissance Patrick James Whelan
Alias
Sullivan
Naissance
Galway, Irlande
Décès
Ottawa, Ontario, Canada
Nationalité Irlando-Canadien
Profession
Autres activités
Présumé auteur de l'assassinat de Thomas D'Arcy McGee
Ascendants
William Whelan (père) et Mary Sullivan (mère)
Conjoint
Bridget Boyle

Patrick James Whelan était un tailleur irlandais suspecté d'être un sympathisant fénian qui fut exécuté par pendaison après l'assassinat du diplomate canadien Thomas D'Arcy McGee, le 7 avril 1868, à Ottawa. Il fut le premier assassinat politique dans l'histoire du Canada et encore aujourd'hui, le meurtre et le procès restent un mystère au sujet de la culpabilité de Whelan[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Whelan est né en 1840 à Galway, en Irlande[3]. Il était le plus jeune des deux fils de William Whelan et Mary Sullivan. Il est devenu apprenti tailleur dès l'âge de 14 ans[4]. Patrick avait un frère plus vieux qui s'appelait John Whelan.

Patrick Whelan s'établit à Québec vers 1865 pour travailler comme tailleur. En 1867, il se maria avec son unique épouse, Bridget Boyle, à Montréal. Plus tard, le jeune couple marié s'établit finalement à Ottawa[4].

Assassinat de Thomas D'Arcy McGee[modifier | modifier le code]

Alors que le nouveau pays du Canada est rendu à son premier anniversaire, il est déjà menacé par d'éventuelles attaques de sympathisants fénians. Durant la nuit du 7 avril 1868, le député canadien, Thomas D'Arcy McGee, se rendit chez eux après de longues négociations au Parlement. Son appartement était situé sur la rue Sparks à Ottawa. Au moment où McGee s'est fait ouvrir la porte par la propriétaire Mary Ann Trotter, il est victime d'un tir mortel d'une balle de calibre .32 à la nuque par un tireur qui était positionné derrière le député. Son décès fut constaté sur les lieux même du crime[5]. La nuit suivante, Whelan fut arrêté après que les policiers découvrirent l'arme qui aurait servi pour tuer McGee. C'était un pistolet Smith & Wesson de calibre .32. Il fut ensuite déclaré coupable d'avoir assassiné le député[4].

Procès[modifier | modifier le code]

Exécution[modifier | modifier le code]

Héritage[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]