Patrick Ferrer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Patrick Ferrer
Description de l'image Patrick Ferrer 001.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Patrick Ferrer
Naissance (54 ans)
Pau (Drapeau de la France France)
Activité principale auteur-compositeur-interprète
Genre musical chanson française
Instruments Guitare acoustique, piano
Années actives 1993–Aujourd'hui

Patrick Ferrer, né le à Pau, est un auteur-compositeur-interprète français. Il réside à Orléans (Loiret).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1987, Patrick Ferrer fait ses premiers pas dans la chanson en obtenant le troisième prix du festival de la chanson française à Tarbes[1] et décroche la première partie d’Henri Tachan, salle des fêtes de Saint-Jean-de-la-Ruelle, 2 octobre 1987.[réf. nécessaire][2]

En 1988, Patrick entre au conservatoire d’arts dramatiques d’Orléans où il reste deux ans.

L’année suivante est marquée par la création de son premier spectacle « Entre passion et feu de paille » qui tournera pendant deux ans en Région Centre.[réf. nécessaire]

Puis en 1993, Patrick Ferrer oriente sa démarche et se tourne vers Paris. Le Théâtre du Tourtour l’accueille pour 4 séries de représentations (mai et novembre 1993, mars et septembre 1994)[3], [4],[5].

Patrick Ferrer est retenu pour représenter la Région Centre aux découvertes du Printemps de Bourges en 1995[6]. Il enregistre et sort alors son premier album 56 rue Galilée en 1996 avec la collaboration de Radio France Orléans (distribution W.M.D)[7].

C’est également Radio France Orléans qui enregistrera en 1999 son spectacle au Théâtre du Tourtour pour co-produire un album live Récréation.

En 2003, à la recherche de thèmes pour l’écriture de ses nouvelles chansons, il retourne dans son collège…. Mais il est désaffecté : sensations imprévues ; des souvenirs liés à des tranches de vie et à l’enfance ressurgissent. Il retrouve les couleurs, les parfums qui ont marqué son enfance…et des chansons naissent : saynètes gravées à l’eau forte, pimentées de détails cocasses. Et l’album « A l’école de la langue de bois » verra le jour en 2004.[interprétation personnelle]

De tout cela, un vrai personnage en ressort et les perspectives s’enchaînent depuis 2004 : premières parties de Gilbert Laffaille [8] et de Chraz [9], création d’un nouveau spectacle au Théâtre du Tourtour, tournées en France et Belgique, résidences chanson.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 56 rue Galilée (Lésarts Production-RadioFrance Orléans-WMD) - 1996[10]
  • A l’école de la langue de bois (Lésarts Production) - 2004
  • Portraits tout crachés (Lésarts Production) - 2014

Compilation[modifier | modifier le code]

  • Rencontres (Les voix neuves de la chanson française)

Album live[modifier | modifier le code]

  • Récréation (Lésarts Production-Radio France Orléans)- 1999

Références spectacles[modifier | modifier le code]

  • Théâtre du Tourtour (Paris)
  • Théâtre Clavel (Paris)
  • Printemps de Bourges
  • Tournées France et Belgique

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Je chante !, revue de la chanson française n°15
  2. Les Nouvelles d'Orléans - janvier 1989
  3. Le Parisien - Paris Sorties - 14 mars 1994
  4. Figaroscope', semaine du 16 au 22 mars 1994
  5. Paris Boum Boum, septembre 1994
  6. Biographie : Découvertes du Printemps de Bourges 1995
  7. Chorus, les cahiers de la chanson - janvier février mars 1997
  8. salle des Bains Douches à Lignières - février 1995
  9. théâtre Le Poche à Bethune en février 1999
  10. Discographie : 56, rue Galilée