Patrick Deville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deville.
Patrick Deville
Description de cette image, également commentée ci-après

Patrick Deville à l'édition 2014 du Livre sur la place de Nancy.

Naissance (58 ans)
Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique)
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Kampuchéa
Peste et Choléra

Patrick Deville, né le à Saint-Brevin-les-Pins[1], est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de littérature comparée et de philosophie à l'université de Nantes, Patrick Deville a vécu dans les années 1980 au Moyen-Orient, au Nigeria, en Algérie. Dans les années 1990, il a séjourné régulièrement à Cuba, en Uruguay et en Amérique centrale.

Il a créé en 1996 le « prix de la jeune littérature latino-américaine » et la revue Meet, de la Maison des écrivains étrangers et des traducteurs de Saint-Nazaire, dont il est aujourd’hui le directeur littéraire[2].

En 2011, la rédaction du magazine Lire élit Kampuchéa meilleur roman français de l'année. En 2012, son roman Peste et Choléra (sur la vie du bactériologiste Alexandre Yersin) est l'un des plus en vue de la rentrée littéraire retenu dans pratiquement toutes les listes finales des prix français ; il reçoit en août le prix du roman Fnac, le 5 novembre le prix Femina[3] ainsi qu'en décembre le prix des prix littéraires[4].

Ses livres sont traduits en une douzaine de langues.

En 2014, il publie Viva aux éditions du Seuil, roman dans lequel il fait se croiser entre autres Léon Trotski, Frida Kahlo et Malcolm Lowry[5],[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice bio-bibliographique » (consulté le 22 septembre 2014).
  2. « Patrick Deville » sur le site maisonecrivainsetrangers.com
  3. Patrick Deville reçoit le prix Femina par Thierry Clermont dans Le Figaro le 5 novembre 2012.
  4. « Le "Prix des prix" littéraires décerné à Patrick Deville », sur Le Point.fr,‎ (consulté le 14 décembre 2012)
  5. « Rentrée littéraire: On a lu… «Viva» de Patrick Deville », sur 20minutes.fr,‎ (consulté le 22 septembre 2014).
  6. Sébastien Lapaque, « Viva de Patrick Deville : Trotski au pays des fantômes », sur Lefigaro.fr,‎ (consulté le 22 septembre 2014).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain-Gabriel Monot, « Patrick Deville. Derrière la ligne d'horizon », ArMen no 194, mai-juin 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]