Patrick Declerck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un philosophe image illustrant l’anthropologie
Cet article est une ébauche concernant un philosophe et l’anthropologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Patrick Declerck
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Nationalités
Activité
Autres informations
Distinction

Patrick Declerck, né le à Bruxelles, est un écrivain intéressé par les questions d'anthropologie, de psychanalyse et de philosophie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études d’ethnologie et de philosophie, il fait une analyse. Dans les années 1990, il s'intéresse particulièrement à l’expérience de la vie dans la rue, de la mendicité et à l'accueil dans les centres d’hébergement d’urgence. Il exerce durant une quinzaine d'années comme consultant au centre d’accueil et de soins hospitaliers (CASH) de Nanterre[1].

En 2001, il publie, en lien avec son expérience sur les questions de l’accueil d’urgence, de la grande marginalisation, Les Naufragés - Avec les clochards de Paris[2]'[3]. Le Sang nouveau est arrivé évoque quant à lui l'univers des « clochards » qui lui semblent porteurs « d’une pathologie psychiatrique spécifique »[4], il y dénonce ce qu'il estime être « la cécité » de la société vis-à-vis des personnes sans-abri[5].

Il publie ensuite plusieurs livres, des nouvelles, Garanti sans moraline (Flammarion, 2004) et des contes pour enfants, Arthur, hippopotame et autres histoires....

Il est collaborateur ponctuel de revues, Les Temps Modernes et Esprit, il a également publié plusieurs articles dans le journal Le Monde[réf. souhaitée] et dans le magazine Philosophie et prend des positions en faveur de l’athéisme[réf. souhaitée].

En avril 2012, il annonce que, depuis 6 ans, il a une tumeur au cerveau inopérable[6]. Il publie un roman autobiographique où il évoque sa tumeur au cerveau (Socrate dans la nuit). Opéré, il continue à écrire et rédige un nouveau roman Crâne[7]'[8], véritable "mémento mori"[9].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Naufragés - Avec les clochards de Paris., Éditions Plon, col. « Terre Humaine », 2001 ; Pocket "Terre Humaine", 2003, (ISBN 978-2266129893).
  • Garanti sans moraline, Éditions Flammarion, 2004 ; Gallimard "Folio", 2008.
  • Arthur, hippopotame et autres histoires... Éditions Plon, 2004.
  • Le Sang nouveau est arrivé, Éditions Gallimard, 2005 ; "Folio", 2007.
  • Socrate dans la nuit, Éditions Gallimard, 2008, (ISBN 2070781100).
  • Démons me turlupinant, Éditions Gallimard, 2012, (ISBN 9782070128297).
- Prix Victor-Rossel 2012[10],[11]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dominique Bourdin, « ? Les naufragés. Avec les clochards de Paris ?, de Patrick Declerck », Revue française de psychanalyse, vol. 66,‎ , p. 961–974 (ISSN 0035-2942, lire en ligne)
  2. « Les Naufragés »
  3. Cf. Vincent Denis, recension de son livre, [lire en ligne]
  4. « Analyses de livres », Imaginaire & Inconscient, vol. no 17,‎ , p. 263–273 (ISSN 1628-9676, lire en ligne)
  5. « Le sang nouveau est arrivé. L’horreur SDF », sur www.lien-social.com (consulté le 23 juin 2016)
  6. (fr) « Pathologie de Socrate » (consulté le 23 juin 2016)
  7. « Crâne - Blanche - GALLIMARD - Site Gallimard », sur www.gallimard.fr (consulté le 23 juin 2016)
  8. Le Carnet et les Instants, « Chronique d’une mort différée », sur Le Carnet et les Instants,‎ (consulté le 23 juin 2016)
  9. « Un memento mori dans le «Crâne» » (consulté le 23 juin 2016)
  10. Lucie Cauwe, Xavier Flament, « Le Rossel 2012 sacre Patrick Declerck » dans Le Soir du 06/12/2012, p. 33-35
  11. Xavier Flament, « Patrick Declerck remporte le Prix Rossel 2012 », sur Le Soir,‎ (consulté le 6 décembre 2012)