Aller au contenu

Patrick Cordier (minéralogiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Patrick Cordier
Patrick Cordier au centre commun de microscopie de Lille, université de Lille, France, en 2018
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Polytech’Lille
Activité
Enseignement-chercheur à l'université de Lille, France
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Dana Medal (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Patrick Cordier (né le ) est un enseignant-chercheur dans le domaine de la minéralogie et spécialisé dans l'étude des mécanismes de déformation plastique des géomatériaux. Il est auteur ou co-auteur de plus de 200 articles dans des revues scientifiques internationales. Patrick Cordier a reçu la médaille Dana [1] de la Mineralogical Society of America en 2016 [2], il est actuellement l'un des éditeurs en chef du European Journal of Mineralogy[3] et membre sénior de l’Institut Universitaire de France.

Après un cycle de classes préparatoires au Lycée Clemenceau de Reims, Il obtient en 1985 un diplôme d’ingénieur de l’École Universitaire d’Ingénieurs de Lille (aujourd’hui Polytech’Lille) et un DEA de l’Université Lille-I en Sciences des Matériaux. Il prépare ensuite une thèse de Doctorat sur la plasticité du quartz avec le professeur Jean-Claude Doukhan qu’il soutiendra à Université Lille-I en 1989.

Carrière scientifique

[modifier | modifier le code]

En 1989, après un séjour post-doctoral dans le groupe de recherche du professeur Arthur Heuer (Dept of Materials Science and Engineering, Cleveland, USA), il intègre l’Université Lille-I en tant que Maître de Conférences. Titulaire d’une habilitation universitaire à diriger des recherches (Lille, 1995), il devient professeur de physique à l’Université Lille-I en 1996. Il a animé, au sein de l’Unité Matériaux et Transformations, l’équipe de Physique des Minéraux de 1999 à 2017, puis l’équipe de Plasticité de 2017 à 2020. Il est professeur de classe exceptionnelle depuis 2013.

Il a séjourné régulièrement au Bayerisches Geoinstitut[4] (Université de Bayreuth, Allemagne) depuis 1998 pour réaliser des expériences de déformation sous très hautes pressions.

Travaux de recherche

[modifier | modifier le code]

Spécialiste de microscopie électronique en transmission, il s’est consacré à l’étude des défauts cristallins et de la plasticité des minéraux. En particulier, Patrick Cordier étudie la déformation plastique des phases de hautes pressions qui constituent le manteau terrestre (manteau (géologie)). Il est actuellement Professeur Visiteur (2019-2022) à l’Institute of Mechanics, Materials and Civil Engineering, Université Catholique de Louvain, Belgique. En collaboration avec Philippe Carrez (professeur à l'Université Lille-I), il développe actuellement une approche de cette problématique basée sur la modélisation numérique multi-échelles.

Reconnaissance scientifique

[modifier | modifier le code]
  • 2018 - Lauréat du European Research Council (ERC Advanced grants) pour le projet TimeMan [6]
  • 2016 - Dana Medal[1] de la Mineralogical Society of America [2]
  • 2011 - Lauréat du European Research Council (ERC Advanced grants) pour le projet Rheoman [7]
  • 2008 - Fellow de la Mineralogical Society of America [2]

Patrick Cordier s'est aussi investi dans les sociétés savantes dédiées à la minéralogie

  • Président de la société française de cristallographie et de minéralogie (2008-2009) [9]

Bibliographie

[modifier | modifier le code]

2008: P. Cordier, Ce que disent les minéraux, (Ed. Belin)[10]

2010: P. Cordier, Mineralen (Ed. Veen Magazines, Diemen)[11]

2016 - A.M. Goryaeva, Ph. Carrez & P. Cordier, Low viscosity and high attenuation in MgSiO3 post-perovskite inferred from atomicscale calculations. Scientific Reports, 6, 34771[12].

2014 - P. Cordier, S. Demouchy, B. Beausir, V. Taupin, F. Barou & C. Fressengeas, Disclinations provide the missing mechanism for deforming olivine-rich rocks in the mantle. Nature, 507, 51–56[13].

2012 - P. Cordier, J. Amodeo & Ph. Carrez, Modelling the rheology of MgO under Earth’s mantle pressure, temperature and strain-rates. Nature, 481, 177-180[14].

2007 - Ph. Carrez, D. Ferré & P. Cordier, Implications for plastic flow in the deep mantle from modelling dislocations in MgSiO3 minerals. Nature, 446(7131), 68-70[15].

2005 - D. Mainprice, A. Tommasi, H. Couvy, P. Cordier & D. Frost, Pressure sensitivity of olivine slip systems and seismic anisotropy of Earth’s upper mantle. Nature, 433, 731-733[16].

2004 - P. Cordier, T. Ungár, L. Zsoldos & G. Tichy, Dislocation creep in MgSiO3 Perovskite at conditions of the Earth's uppermost lower mantle. Nature, 428, 837-840[17].

Patrick Cordier participe de manière régulière à l'émission de Radio " les P'tits Bateaux[18] de Noëlle Bréham sur France Inter.

Patrick Cordier a également participé à un chapitre (question no 30) de l’ouvrage publié en par Noëlle Bréham et Marjorie Devoucoux à l'occasion des 15 ans des P'tits Bateaux (sélection de 100 questions et leurs réponses)

Références

[modifier | modifier le code]
  1. a et b (en) « Dana modal - Mineralogical Society of America », sur Mineralogical Society of America, (consulté le )
  2. a b et c (en) « Mineralogical Society of America », sur Mineralogical Society of America, (consulté le )
  3. [1]
  4. (en) « Bayerisches Geoinstitut », sur Bayerisches Geoinstitut, (consulté le )
  5. (en) « American Geophysical Union », sur AGU, (consulté le )
  6. (en) « TimeMan: a five-year, ERC-funded (Advanced Grant), project to model the rheology of the Earth's mantle », sur TimeMan, (consulté le )
  7. (en) « Rheoman: a five-year, ERC-funded (Advanced Grant), project to model the rheology of the Earth's mantle », sur Rheoman, (consulté le )
  8. a et b (en) « International Mineralogical Association », sur International Mineralogical Association, (consulté le )
  9. a et b (en) « société française de cristallographie et de minéralogie », sur société française de cristallographie et de minéralogie, (consulté le )
  10. [2]
  11. [3]
  12. [4]
  13. [5]
  14. [6]
  15. [7]
  16. [8]
  17. [9]
  18. [10]

Liens externes

[modifier | modifier le code]