Patricia Kopatchinskaja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Patricia Kopatchinskaja
Patricia Kopatchinskaja 4 (c) Marco Borggreve.JPG
Patricia Kopatchinskaja
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Instrument
Site web

Patricia Kopatchinskaja (née en 1977 à Chişinău en Moldavie) est une violoniste moldave de musique classique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa mère Emilia joue du violon et son père du cymbalum. Dès l'âge de 6 ans, elle étudie le violon avec Michaela Schlögl, une élève de David Oïstrakh. En 1989, sa famille émigre à Vienne. Elle étudie à l'Académie de musique et des arts du spectacle de Vienne le violon et la composition. À 21 ans elle part pour Berne où elle achève ses études au conservatoire en 2000. Elle réside à Berne[1] et a la nationalité Autrichienne et Suisse. Son nom est abrégé en PatKop.

Carrière[modifier | modifier le code]

Elle a joué en soliste avec l'American Symphony Orchestra, le Geneva Camerata, l'Orchestre Philharmonique de Bergen,l'Orchestre des Champs-Élysées, la Deutsche Kammerphilharmonie, le Deutsche Symphonie-Orchester Berlin, l'Orchestre Radio-Symphonique Finlandais, l'Orchestre Symphonique de Hambourg, l'Orchestre de Chambre de Munich, l'Orchestre Symphonique de la NHK Tokyo, le Philharmonia Orchestra de Londres, l'Orchestre Radio-Symphonique de la SWR Stuttgart, l'Orchestre Symphonique Tchaïkovsky à Moscou, la Philharmonie Nationale de Hongrie, l'Orchestre Philharmonique de Vienne (Wiener Philharmoniker), et des chefs comme Vladimir Ashkenazy, Vladimir Fedosseïev, Roy Goodman, Philippe Herreweghe, Mariss Jansons, Neeme Järvi, Paavo Järvi, Andrew Litton, Andris Nelsons, Sir Roger Norrington, Sakari Oramo, Krzysztof Penderecki, Heinrich Schiff, Stanisław Skrowaczewski, Leonard Slatkin.

Elle participe à de nombreux festivals, comme le Festival de Lucerne, les Schlossfestspiele de Ludwigsburg, le Festival de Lockenhaus, le Festival Yehudi Menuhin à Gstaad, le Festival de Radio France et Montpellier Languedoc Roussillon, le Festival de Salzbourg, les Wiener Festwochen, le Theater Spektakel de Zurich. Elle est une fidèle participante de La Folle Journée de Nantes.

En tant que chambriste, elle a entre autres pour partenaires les pianistes Polina Leschenko, Markus Hinterhäuser et Anthony Romaniuk, les violoncellistes Sol Gabetta et Jay Campbell.

Elle porte la particularité de jouer ses concerts pieds nus après qu'elle a oublié de prendre ses chaussures lors d'un concert et affirma ressentir agréablement la musique de l'orchestre sous ses pieds.[2],[3]

Répertoire[modifier | modifier le code]

Son répertoire comprend toutes les grandes œuvres classiques. Lors de ses études de composition, elle a beaucoup travaillé Arnold Schönberg, Anton Webern et Alban Berg. Au nombre de ses compositeurs de prédilection figurent aussi György Kurtág, György Ligeti, l'élève de Chostakovitch Galina Oustvolskaïa et Boris Yoffe. Elle a créé nombre d'œuvres contemporaines :

  • 2004-2005 : création des concertos de Johanna Doderer et Otto Matthäus Zykan, écrits pour elle
  • 2005-2006 : créations des concertos de Gerald Resch et Gerd Kühr, écrits pour elle
  • 2007-2008 : création des concertos de Jürg Wyttenbach et Fazil Say, écrits pour elle
  • 2009 : création du concerto écrit pour elle par Faradj Karaïev
  • 2011 : création des concertos écrits pour elle par Maurizio Sotelo et Helmut Oehring ("Quatre Saisons"), et de "Oh whispering suns" pour double chœur, violon solo et cymbalum, de Vanessa Lann.
  • 2012 : création de la Romance pour violon et orchestre à cordes que Tigran Mansourian a écrite pour elle, avec le Sinfonietta d'Amsterdam.
  • 2014 : création de son concerto de violin „Hortus animae“ avec Camerata Bern.[4]
  • 2015 : création de «Dialogue», concert pour violon, violoncelle et orchestre de Mark-Anthony Turnage avec Sol Gabetta det le Gstaad Festival Orchestra.
  • 2015 : création du concerto de violon dédié à alle par Michael Hersch avec le St-Paul Chamber Orchestra (USA).
  • 2016 : creöation de Mauricio Sotelo's „Red Inner Light Sculpture“ pour violon solo, cordes, percussion et danseur de Flamenco (commission de P.K.)[5]

Richard Carrick, Violeta Dinescu, Michalis Economou, Heinz Holliger, Ludwig Nussbichler, Ivan Sokolov, Boris Yoffe lui ont aussi dédié des œuvres. Elle compose elle-même.

Ambassadrice pour Terre des Hommes, Patricia Kopatchinskaïa soutient des projets pour des enfants en Moldavie.

Elle joue actuellement un violon de Giovanni Francesco Pressenda (Turin, 1834), "un instrument riche en couleurs et sonore, dont la qualité proche de l'alto confère à la tonalité de son jeu un intérêt extraordinaire" (magazine musical américain The Strad)

Elle avait auparavant brièvement joué l'ex-Carrodus, un violon de 1741 de Guarnerius del Gesù, estimé 4,5 millions d'euros, prêt de la Banque Nationale d'Autriche. En , elle s'est vu saisir son instrument par la douane suisse, au motif qu'elle ne disposait pas des papiers nécessaires pour lui faire passer la frontière. L'instrument fut finalement restitué à la banque [6].

Prix[modifier | modifier le code]

  • 2010 : BBC-Music-Magazine award (catégorie orchestrale) pour la CD avec Philippe Herreweghe et l'Orchestre des Champs Élysées : Œuvres pour violon et orchestre de Beethoven
  • 2011 : Prix "Archet d'or" du festival musical de Meiringen, Suisse
  • 2012 : Prix Praetorius de Niedersachsen, Allemagne dans la catégorie "innovation musicale"
  • 2013 : Prix ECHO dans la catégorie enregistrement de concert de l'année (XXe – XXIe siècle/violon) pour la double-CD avec les concertos de violin de Bartók, Ligeti et Eötvös, enregistrés avec le hr-Sinfonieorchester Frankfort respectivement Ensemble Modern sous Peter Eötvös (Naive)
  • 2013 : Gramophone Award "Recording of the year" et nomination Grammy, pour la double-CD avec les concertos de violin de Bartók, Ligeti et Eötvös, enregistrés avec le hr-Sinfonieorchester Frankfort respectivement Ensemble Modern sous Peter Eötvös (Naive)
  • 2014 : International Classical Music Award (Catégorie Concerto) pour la double-CD avec concertos de violon de Bartók, Ligeti and Eötvös
  • 2014 : Prix Caecilia (Belgique) pour la CD avec les concertos de violon de Stravinsky et Prokofjev enregistrés avec London Philharmonic Orchestra et Vladimir Jurowski (Naive)
  • 2014 : Royal Philharmonic Society Music Award 2013 (Catégorie instrumentiste)
  • 2016 : Prix de musique du canton de Berne, Suisse pour "réussites musicales remarquables"
  • 2017 : Grand Prix de musique Suisse 2017 [8]
  • 2018 : Grammy dans la catégorie ‘Meilleure performance de musique de chambre/petit ensemble’ pour l'album "Death & The Maiden" avec le Saint Paul Chamber Orchestra chez Alpha Classics [9]

Citation : « …la violoniste ose tout, quitte à reléguer Gitlis, Kremer ou Kennedy au rang des pères tranquilles… » Diapason (Paris)

Discographie[modifier | modifier le code]

Discographie de Patricia Kopatchinskaja
date œuvres musiciens label type
1998 ein klang 1996–1998

Johanna Doderer

  • Awakening 2 pour trois violons
  • Kinga Voss (violon)
  • Jacqueline Kopacinski (violon)
Einklang Records 001/002 Double-CD
2001

Une introduction à Dimitri Smirnov

  • Elegy (in Memory of Edison Denisov) pour violoncelle
  • String of Destiny (Sonate pour piano no 4) pour piano
  • "Es ist..." (Sonate pour violon no 3)
  • Trio pour violon, violoncelle et piano
  • Sonata (pour violoncelle et piano)
  • Postlude (en mémoire d'Alfred Schnittke) pour violon
  • Alexander Iwashkin (violoncelle)
  • Ivan Sokolov (piano)
Megadisc 7818 CD
2001 Nikolai Korndorf
  • En honneur de Alfred Schnittke (trio pour violon, viola et violoncelle)
  • Passacaglia pour violoncelle solo
  • Are you ready, Brother? (trio pour piano, violon et violoncelle)
  • Daniel Raiskin (alto)
  • Alexander Iwashkin (violoncelle)
  • Ivan Sokolov (piano)
Megadisc 7817 CD
2004 Boris Yoffe, 32 poèmes du livre des quatuors
  • Daniel Kobyliansky (violon)
  • Boris Yoffe (alto)
  • Dichtiar Druski (violoncelle)
Antes Edition, Bella Musica 319192 CD
2006 CD anniversaire 50 ans Radio DRS 2
sur le disque no 10. (« Jeunes Talents ») de Kopatchinskaja

Georges Enesco

  • Troisième Sonate (Dans le caractère populaire roumain)
    • 1. Moderato malinconico
    • 2. Andante sostenuto e misterioso
    • 3. Allegro con brio, ma non troppo mosso
avec Mihaela Ursuleasa (piano) Swiss Radio DRS2, CDL1710 10 CDs
2006 Johanna Doderer
  • Pour violon et orchestre (dédié à Kopatchinskaja)
  • Bolero pour deux pianos et orchestre
  • Rondane pour orchestre
Edition Zeitton des ORF 2009336 CD
2007 Boris Yoffe, Musical Semantics

Boris Yoffe

  • Sept poèmes de livre des quatuors
  • Essay
  • Leicht, aber mit Hingabe
  • Daniel Kobylianski (violon)
  • Jacqueline Kopacinski (violon)
  • Roman Spitzer (viola)
  • Druski Dichtiar (violoncelle)
  • Angela Yoffe (piano)
Megadisc MDC 7798 CD
2008 Fazıl Say 1001 Nights in the Harem
by Kopatchinskaja

Fazıl Say

  • Violin concerto '1001 nights in the harem'
  • Orchestre symphonique de Lucerne
  • John Axelrod (direction)
Naïve V 5147 CD
2008 Gerd Kühr
  • Movimenti pour violon et orchestre (2006)

Gerald Resch

  • Schlieren, concerto pour violon et orchestre (2005)

Otto Zykan

  • Da unten im Tale concerto pour violon et orchestre (2004)
  • Radio-Symphonie Orchester Wien (RSO)
  • Stefan Asbury (conducteur)
  • Johannes Kalitzke (conducteur)
  • Bertrand de Billy (conducteur)
Col Legno WWE 1CD 20279 CD
2009 Beethoven : Œuvres complètes pour violon et orchestre

Ludwig van Beethoven

  • Concerto pour violon et orchestre en majeur op. 61
  • Romance pour violon et orchestreno 1 en sol majeur op. 40
  • Romance pour violon et orchestre no 2 en fa majeur op. 50
  • Concerto pour violon et orchestre ut majeur WoO 5, fragment du premier mouvement
Naïve V 5174 CD
2009 Ludwig van Beethoven
  • Sonate pour violon no 9 « à Kreutzer »

Maurice Ravel

  • Sonate pour violon en en sol majeur

Béla Bartók

  • 6 danses populaires Roumaines

Fazıl Say

  • Sonate pour violon op. 7
  • Patricia Kopatchinskaja (violon)
  • Fazıl Say (piano)
Naïve, V 5146 CD
2010 Patricia Kopatchinskaja : Rapsodia – Musique de ma patrie
  • Œuvres d'Enescu, Kurtag, Ligeti, Sánchez-Chiong, Ravel, Folklore Moldave
  • Patricia Kopatchinskaja (violon)
  • Emilia Kopatchinskaja (violon & alto)
  • Viktor Kopatchinsky (cymbalum)
  • Martin Gjakonovski (contrebasse)
  • Mihaela Ursuleasa (piano)
Naïve, V 5193 CD
2012 Trois concertos de violon Hongrois
  • Bartók, Concerto pour violon no 2
  • Eötvös, Concerto pour violon no 1 (« Seven »)
  • Ligeti, Concerto pour violon
Naïve, V 5285 Double-CD
2013 Deux concertos de violon Russes
  • Stravinsky, Concerto en ré
  • Prokofiev, Concerto pour violon no 2
Naïve V 5352 CD
2014 Quasi Parlando ECM New Series 2323 CD
2014 Galina Oustvolskaïa
  • Sonate pour violon, Duet, Trio pour clarinette
ECM New Series 2329 CD
2015 Guia Kantcheli
  • Chiaroscuro, Twilight
ECM New Series 2442 CD
2015 TAKE-TWO

Duets de 1000 ans de histoire musicale

Œuvres de Gesualdo, De Machaut, Gibbons, Giamberti, Biber, Bach, De Falla, Milhaud, Vivier, Martinu, Cage, Holliger, Sotelo, Dick, Sanchez-Chiong et du Winchester Troper

  • Patricia Kopatchinskaja (violon, violon baroque, voix)
  • Reto Bieri (clarinette, violon, ocarina)
  • Laurence Dreyfus (dessus de viole)
  • Pablo Marquez (guitare)
  • Anthony Romaniuk (clavecin, toy piano)
  • Jorge Sanchez-Chiong (platine et électroniques)
  • Matthias Würsch (darbuka)
  • Ernesto Estrella (voix)
Alpha Classics CD
2016 Pjotr Iljitsch Tschaikowski
  • Concerto pour violon
  • Les Noces
Sony classical[10] CD
2016 Robert Schumann

Intégrale de l'œuvre symphonique, vol.4

  • Concerto pour violon
  • Concerto pour piano
  • Patricia Kopatchinskaja (violon)
  • Denes Varjon (piano)
  • Orchestre symphonique WDR, Cologne
  • Heinz Holliger (direction)
Audite CD
2016 Faradj Karaev
  • concerto pour violon
  • Vingt ans après « Nostalgie... » (Symphonie)
  • Patricia Kopatchinskaja (Violon)
  • Orchestre symphonique de l'Azerbaijan Baku
  • Rauf Abullayev (direction)
Paladino Music CD
2016 Robert Schumann

Intégrale de l'œuvre symphonique, vol. 5

  • Pièces de concert pour piano et orchestre op. 92 et 134
  • Fantaisie pour violon et orchestre op. 131
  • Pièce de concert pour quatre cors et orchestre orchestre op. 86
  • Patricia Kopatchinskaja (violon)
  • Alexander Lonquich (piano)
  • Orchestre symphonique WDR, Cologne
  • Heinz Holliger (direction)
Audite CD
2016 Franz Schubert

La mort et la jeune fille et d'autres œuvres de Gesualdo, Dowland, Nörmiger, Kurtag, etc.

  • Patricia Kopatchinskaja (violon et direction)
  • Saint Paul Chamber Orchestra, Saint Paul, Minnesota
Alpha Classics CD
2018 (février)

Francis Poulenc

  • Sonate pour violon

Léo Delibes

  • Valse de Coppélia pour piano

Béla Bartók

  • Sonate pour violon no 2

Maurice Ravel

  • Tzigane
  • Patricia Kopatchinskaja (violon)
  • Polina Leschenko (piano)
Alpha Classics CD

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Temps, 29 juillet 2009
  2. « Herreweghe – Kopatchinskaja : une rencontre palpitante | Classique mais pas has been » (consulté le 1er avril 2017)
  3. Nadejda, « Patricia Kopatchinskaja vient de nulle part », Moldavie.fr - Portail francophone de la Moldavie (consulté le 1er avril 2017)
  4. « Der Ton, der durch die Musik wandelt », (consulté le 9 mars 2016)
  5. « Kopatchinskaja premières Sotelo », Universal Edition blog, (consulté le 19 juin 2016)
  6. « Le violon de Patricia Kopatchinskaja de retour en Autriche », Le Temps, 28 avril 2010.
  7. Classica Nova, lauréats
  8. « Schweizer Musikpreis 2017 - Patricia Kopatchinskaja gewinnt den Grand Prix Musik » (consulté le 29 janvier 2018)
  9. « Classical strings in the 60th Grammy Awards nominations » (consulté le 29 janvier 2018)
  10. [vidéo] Teaser Sony sur YouTube

Liens externes[modifier | modifier le code]