Patricia Ellis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Ellis.
Patricia Ellis
Patricia Ellis Freyr.jpg
Patricia Ellis
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Patricia Gene O'Brien
Nationalité
Activités
Famille
Marjorie alias Marty Morin, Eugène
Conjoint
George T. O'Maley (1941 -1970)
Autres informations
A travaillé pour

Patricia Ellis née Patricia Gene O'Brien, (20 mai 1918 - 26 mars 1970), est une actrice de cinéma américaine des années 1930. « La Reine des films de série B de la Warner bros. » comme elle aimait se nommer elle-même, mènera après le cinéma, une carrière dans les comédies musicales, mettant à profit ses talents de danseuse et de chanteuse[1].


Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Birmingham dans le Michigan, Patricia est la fille d' Eugene Gladstone O'Brien, un courtier en assurances et de Florence Calkins. Elle a un frère Eugene Gladstone O'Brien Jr. et une sœur Volney[2], [3]. Après son divorce, sa mère déménage à New York et se remarie avec Alexander Leftwich, un éminent producteur new-yorkais de comédies musicales qui a un fils, Alexander Leftwich Jr[4],[5].
Patricia fréquente l’école de Brantwood Hall de Bronxville et ses activités de son enfance comprennent alors la danse et le chant. Puis à la Gardner School for Girls de New York, elle y apprend aussi le français et l'allemand[6].

Un article journalistique rapporte en 1932, que « Depuis qu'elle est en âge de marcher, Patricia a été familiarisée avec le monde du théâtre, accompagnant constamment son père aux répétitions et aux spectacles ». Un autre article déclare que « Dans les dernières années, elle imitait toutes les actrices principales de son père, l'assistant aussi bien pour l'éclairage que pour le choix des costumes et qu'elle connaissait, aussi la mise en scène »[6],[5]. Elle commence sa carrière théâtrale dés la fin de sa scolarité. Elle prend des cours d'acteurs dans les studios cinématographiques tout en poursuivant sa jeune carrière de comédienne sur les planches où elle se produit, sous le nom de Patricia Leftwich, avec la compagnie Chamberlain Browns à Mount Vernon et au théâtre Riviera de New York où elle est remarquait par un chasseur de talents de la Warner [6].

Le cinéma[modifier | modifier le code]

La Warner Bros., trop heureuse de compter dans ses rangs une personnalité aussi talentueuse et aussi motivée, signe avec Patricia Ellis, son nouveau nom de scène, dès la fin de son premier bout d'essai. En 1932, elle obtient deux rôles dans des films malheureusement non crédités Three On a Match et Central Park. Tout comme Constance Cummings et Barbara Weeks l'année auparavant, la jolie blonde aux yeux bleus au regard trop juvénile est sélectionnée pour faire partie de la promotion des quinze starlettes de la Western Associated Motion Picture Advertisers (WAMPAS) en 1932, composée entre autres par Mary Carlisle et Ginger Rogers[7]. Alors âgée de quatorze ans, elle est non seulement la plus jeune de la promotion mais aussi celle de toutes les actrices américaines[8].

Son premier rôle crédité est celui tenu, en 1933, dans The King's Vacation aux côtés de George Arliss, Dick Powell et de Marjorie Gateson. Après cette première prestation, sa carrière décolle avec huit films consécutifs la plupart dans des séries B, avec notamment Adolphe Menjou et Joe E. Brown mais aussi James Cagney dans Picture Snatcher[1].

Patricia Ellis dans "Bright Lights trailer "

Puis sept autres l'année suivante en 1934. La même année, elle demande par voix de presse, la raison pour laquelle la Warner ne lui fait pas faire de comédies musicales alors qu'elle sait à la fois chanter et danser[9].

Quittant des rôles d'ingénues, elle incarne des personnages de femmes plus matures à l'instar de celui dans A Night at the Ritz avec le premier rôle féminin, donnant la réplique à William Gargan, suivi de quatorze films en deux ans. "La Reine des films de série B de la Warner bros." est en 1937, au sommet de sa carrière, jouant avec les plus grands noms du cinéma dont James Cagney, Ricardo Cortez et Béla Lugosi. Après avoir joué dans des comédies anglaises comme The Gaiety Girls, elle ne jouera que dans cinq films puis seulement trois en 1938 et deux en 1939. La plupart de ses films sont des comédies mais elle joue également des drames et des suspens, et dès le début 1936, uniquement des premiers rôles féminins[10].

La comédie musicale[modifier | modifier le code]

Après sa carrière cinématographique qu'elle quitte en 1940, elle s'aventure dans la comédie musicale et la chanson, disant « "qu'elle veut juste sortir de l'ornière et commencer une nouvelle carrière dans la musique". »[11]. Elle fait deux soundies entre mai et août 1941, "I Thought About You" et "A Little Bit South of North Carolina"[Note 1],[12]. Une critique dans une publication commerciale de Billboard commente lors de leurs sorties « Mademoiselle Ellis n'a pas une mauvaise voix et a plutôt un physique avantageux. Elle attirera la clientèle masculine ». En 1941, Le Baron Bleu et son Orchestre, Henny Youngman et Patricia sont les têtes d'affiche du Pier de Hamid d' Atlantic City de New Jersey et est sélectionnée pour remplacer la vedette dans la célèbre et populaire comédie musicale de Broadway Louisiana Purchase.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

A 23 ans, le 12 juillet 1941, elle épouse en catimini, George T. O'Maley à Bowling Green en Ohio, un homme d'affaires de Kansas City avec lequel elle aura une fille nommée Molly[2]. Ellis restera mariée tout le long de sa vie à George et décédera le 26 mars 1970, d'un cancer à l'âge de 51 ans à Kansas City où elle sera incinérée. Son mari, George O'Maley décédera 30 ans plus tard, en 2000.

Filmographie[1][modifier | modifier le code]


Notes[modifier | modifier le code]

  1. Un Soundie est un film musical américain, de format 16mm, de trois minutes, produit à New York, Chicago et Hollywood entre 1940 et 1946, chacun contenant une danse, une chanson et un artiste ou un orchestre

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]