Patrice Trovoada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Emery et Trovoada.

Patrice Trovoada
Illustration.
Patrice Trovoada en septembre 2012.
Fonctions
Premier ministre de Sao Tomé-et-Principe

(4 ans et 8 jours)
Président Manuel Pinto da Costa
Evaristo Carvalho
Gouvernement XVIe
Prédécesseur Gabriel Ferreira da Costa
Successeur Jorge Bom Jesus

(2 ans, 3 mois et 28 jours)
Président Fradique de Menezes
Manuel Pinto da Costa
Gouvernement XIVe
Prédécesseur Joaquim Rafael Branco
Successeur Gabriel Ferreira da Costa

(4 mois et 8 jours)
Président Fradique de Menezes
Prédécesseur Tomé Vera Cruz
Successeur Joaquim Rafael Branco
Député santoméen
Élection
Circonscription District de Lobata
Législature XIe
Groupe politique ADI

(4 ans, 6 mois et 26 jours)
Élection 2006
Circonscription District de Lobata
Législature VIIIe
Groupe politique ADI
Ministre des Affaires étrangères de Sao Tomé-et-Principe
Président Fradique de Menezes
Premier ministre Evaristo Carvalho
Prédécesseur Joaquim Rafael Branco
Successeur Mateus Meira Rita
Biographie
Nom de naissance Patrice Emery Trovoada
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Libreville (Gabon)
Nationalité santoméenne
Parti politique Action démocratique indépendante
Père Miguel Trovoada

Patrice Trovoada
Premiers ministres de Sao Tomé-et-Principe

Patrice Emery Trovoada, né le à Libreville au Gabon[1],[2], est un homme politique santoméen. Membre de l'Action démocratique indépendante, il Premier ministre pendant quatre mois en 2008, puis du au , et de nouveau du au .

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Miguel Trovoada, a été président de la République de 1991 à 2001[1].

Patrice Trovoada est ministre des Affaires étrangères de jusqu'à sa démission en [3]. Il se porte candidat à l'élection présidentielle de septembre 2006, mais termine second avec 38 % des voix, battu par Fradique de Menezes, le président sortant. Ce dernier le nomme Premier ministre le 14 février 2008, mais il ne conserve son poste que jusqu'au 20 mai suivant quand il est renversé par une motion de censure parlementaire[1].

Le , son parti, l'Action démocratique indépendante (ADI), ayant remporté les élections législatives avec 26 sièges sur 55, il est à nouveau nommé Premier ministre le 13 août[1],[4]. Après une motion de censure, il est démis de ses fonctions le [5].

À la suite de la victoire de l'ADI lors des élections législatives d', il est nommé pour la troisième fois Premier ministre le suivant[6].

Après les élections législatives de 2018 — où l'ADI perd huit sièges et voit la montée de l'opposition — Patrice Trovoada déclare ne pas vouloir être reconduit à son poste de chef du gouvernement[7],[8]. Le gouvernement est renvoyé par le président de la République, Evaristo Carvalho, le [9] mais il reste en fonction jusqu'à la nomination d'un nouveau gouvernement, dans la « limite de la pratique des actes nécessaires à la gestion quotidienne des affaires publiques et de l'administration ordinaire » selon le décret présidentiel[10]. Le nom de son successeur est annoncé le 30 du même mois, il s'agit de Jorge Bom Jesus, président du parti d'opposition Mouvement pour la libération de Sao Tomé-et-Principe - Parti social-démocrate[11]. Il entre en fonction le [12].

Après des désaccords sur le choix son potentiel successeur à la fonction de Premier ministre, Trovoada démissionne le de la présidence de l'Action démocratique indépendante. Il annonce également quitter son poste de député, pour lequel il venait d'être élu aux élections législatives d'[13].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Sao Tomé et Principe : l'opposant Patrice Trovoada nouveau Premier ministre », Radio France internationale, 14 août 2010
  2. « Patrice Trovoada : (Pour bien vivre à São Tomé, il ne nous faut que 250 millions de dollars par an' », Jeune Afrique, 27 mai 2016
  3. (de) Institut für Afrika-Kunde, Rolf Hofmeier et Andreas Mehler, Afrika Jahrbuch 2002: Politik, Wirtschaft und Gesellschaft in Afrika südlich der Sahara, Springer Science+Business Media, , 468 p. (ISBN 978-3-8100-3782-4, lire en ligne), p. 227.
  4. « L'opposition remporte la majorité relative à Sao Tomé », sur Le Monde,
  5. « Afrique centrale : São Tomé-et-Príncipe », sur Jeune Afrique, (consulté le 24 août 2018).
  6. Sao Tomé: Patrice Trovoada et l’ADI grands vainqueurs des législatives - RFI du 14 octobre 2014.
  7. (pt) « Patrice Trovoada: Não irei chefiar o próximo governoe », sur Radio France internationale, (consulté le 24 novembre 2018).
  8. (pt) Óscar Medeiros, « Patrice Trovoada garante Governo minoritário », sur VOA Portugues, (consulté le 24 novembre 2018).
  9. (en) « November 2018 », sur Rulers, (consulté le 23 novembre 2018).
  10. (pt) Lusa, « São Tomé/Eleições: Presidente demite XVI Governo Constitucional de Patrice Trovoada », sur Diário de Notícias, (consulté le 24 novembre 2018).
  11. (pt) Abel Veiga, « Bom Jesus é investido este fim de semana pelo PR como Primeiro Ministro de STP », sur Téla Nón, telanonstp, (consulté le 30 novembre 2018).
  12. (pt) « São Tomé e Príncipe: Jorge Bom Jesus toma posse segunda feira », sur Radio France international, (consulté le 30 novembre 2018).
  13. (pt) « ADI em convulsão - Patrice distancia-se e suspende as suas funções », sur Téla Nón, (consulté le 30 novembre 2018).