Patrice Quarteron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Patrice Quarteron
Image illustrative de l’article Patrice Quarteron
Patrice Quarteron en 2012.
Fiche d’identité
Nom de naissance Patrice Quarteron
Surnom Le Rônin sombre
Nationalité Française
Naissance (43 ans)
Sevran, France
Style Muay-thaï, Kick-boxing
Taille 1,98 m (6 6)
Catégorie Poids super-lourd (118 kg)
Palmarès
  Professionnel
Combats 53
Victoires 46
Victoires par KO 40
Défaites 6
Matchs nuls 1
Sans décision 1
Titres professionnels 27
Dernière mise à jour : 13 janvier 2017

Patrice Quarteron, surnommé « le Rônin sombre »[1] est un combattant français de muay-thaï né le à Sevran. Il remporte le titre de Champion du monde IKF dans la catégorie des poids lourds en 2008.

En 2014, il se fait connaître à l'échelle mondiale à la suite de son combat planifié contre le kick-boxeur marocain Badr Hari.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Il commence la boxe pieds-poings à 14 ans pour apprendre à se défendre contre les personnes qui l'agressaient à l'école en raison de sa corpulence[2].

Il s'entraîne d'abord à la boxe birmane, mais aussi au full-contact, au kick-boxing, à la boxe française et au muay-thaï qui est sa discipline favorite, qu'il juge la plus complète[3][réf. à confirmer].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Débuts amateurs[modifier | modifier le code]

En 2004, il monte sur le ring pour la première fois à la suite d'un grave accident de son père en 2003[2]. Ses premiers entraîneurs l'envoyaient dans des combats pour lesquels il n'était pas préparé[2] ; ainsi, son premier combat contre le champion de France « pro » en kick-boxing s'est soldé par une défaite. Acclamé en montant sur le ring par ses camarades, il s'est vu insulté sur les murs de sa ville quelque temps après[2].

Il décide alors de gérer seul sa carrière en cherchant par lui-même des entraîneurs compétents[2]. Peu expérimenté en compétition et recevant peu de propositions de combats, il est obligé de se préparer dans d’autres disciplines pour cumuler de l'expérience. Il affirme en interview[2] : « Arrivé à 25 ans, si je n'avais fait que des combats en boxe thaï, je n'aurais combattu que deux fois par an, vu le faible nombre de propositions. » Ainsi, il combat en boxe française, full-contact et kick-boxing. Il obtient alors plusieurs titres en peu de temps dans plusieurs disciplines et passe sur Eurosport en full-contact contre Grégory Tony (en).

C'est sa rencontre avec Alain Zankifo qui change durablement sa boxe[4]. Il dit lui-même[3][réf. à confirmer] : « Quand je suis arrivé chez « maître » Zankifo, il m'a cassé les jambes, je me suis demandé comment un mec pouvait arriver à faire ça, depuis plus personne ne m'a battu ». Entre le et le , Quarteron s'est exprimé dans quinze combats qu'il a remportés, dont quatorze par K.O. : il surclasse ainsi la plupart de ses adversaires tels Serguei Gur, Humberto Evora, fracturant même en 2008 le crâne du Polonais Marcin Różalski (pl) alors même que le Français était donné largement perdant[5].

Le au Palais omnisports de Paris-Bercy, il annonce qu'il en a marre de boxer des « faire-valoir » et qu'il est prêt à combattre n'importe qui[6], comme les boxeurs Cheick Kongo ou Jérôme Le Banner[1].

Le combat buzz contre Badr Hari[modifier | modifier le code]

Le , le combat attendu face à Badr Hari à Dubaï est annulé. Quarteron dit avoir été contacté au dernier moment pour que le combat soit repoussé à l'été 2015 au Maroc, moyennant une somme d’argent, mais Quarteron aurait refusé. Les soutiens de Badr Hari allèguent que le combat a été annulé en raison du manque de professionnalisme de Quarteron[7].

Entre 2015 et 2017[modifier | modifier le code]

En 2015, Patrice Quarteron, lui-même organisateur de l'événement, réussit le tour de force de ramener 5 000 personnes à la Halle Carpentier[8]. Il remporte le combat contre le Bosniaque Dzevad Poturak en 20 secondes[9] sur une série de coups de coudes[10].

En 2016, Patrice Quarteron est vaincu par Daniel Sam après sept ans d'invincibilité. Quelques jours plus tard, à bord de son véhicule, il est la cible de tirs dont il sort indemne[11]. L'auteur de l'attentat n'est pas identifié. À la suite de cette défaite, le rappeur Booba (qui soutenait Daniel Sam), et Quarteron, s'affrontent par réseaux sociaux interposés et plateaux télévisés[12]. Booba sort même un titre nommé d'après le boxeur britannique, Daniel Sam[13].

Le , Patrice Quarteron gagne le combat face au Turc Sean Tolouee (boxeur amateur, en premier combat) à l'AccorHotels Arena, après avoir fait une entrée en hommage à Johnny Hallyday[14],[15],[16].

Annulation du combat contre Boughanem[modifier | modifier le code]

À la suite de l'annonce d'un combat contre Yassine Boughanem par Phoenix FC le , Patrice Quarteron et son équipe Paris Fight nient l'organisation d'un tel match[17].

En , les deux boxeurs se chauffent régulièrement sur les réseaux sociaux.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Vainqueur du tournoi de thaï fight, rubrique « poids-lourds » (« King of Muay-thaï ») (Thaïlande)
  • 2008 : Champion du monde de muay-thaï rubrique « poids-lourds » IKF (Jamaïque)
  • 2007 : Champion d'Europe de kick-boxing (W.K.N.) World Kickboxing Network
  • 2007 et 2009 : Champion du monde A1 World Combat Cup
  • 2006 : Champion de France honneur de Boxe française
  • 2004 : EMF/WMF Champion d'Europe de Boxe thaïlandaise amateur (91 kg)

Combats[modifier | modifier le code]

43 combats, 36 victoires dont 16 KO, 15 TKO, 6 perdus, 1 nul
Date Rés. Adversaire Lieu Issue R. Tps.
2019-03-21 Gagné Diego Dos Santos Institut du judo TKO (abandon) 2 [18]
2017-12-14 Gagné Sean Tolouee AccorHotels Arena TKO (Arrêt de l'arbitre) 2
2017-03-23 Gagné James Wilson Paris Fight, Halle Carpentier TKO (Arrêt du médecin) 1 0:30
2016-11-24 Perdu Daniel Sam Paris Fight, Halle Carpentier Décision 3
2015-12-10 Gagné Dževad Poturak (en) Paris Fight, Halle Carpentier KO (Coups de coude) 1 0:20
2014-12-25 Gagné Zamig Athakishiyev (en) OneShot World Series Antalya, Turquie Décision (A l'unanimité) 3 3:00
2014-06-27 Gagné Wiesław Kwaśniewski Strike Fight Lyon, France KO 2
2013-06-15 Gagné Luca Panto Evry, France Ultimate Kickboxing 3 KO 3
2013-06-03 Gagné Cihat Kepenek Turquie Istanbul A-1 World Combat Cup Décision (A l'unanimité) 3 3:00
2012-12-16 Gagné Dmytro Bezus (en) Thaï Fight (ja) - King of Muay Thai, Thaïlande Décision (A l'unanimité) 3 3:00
2012-12-16 Gagné Andrei Gerasimchuk (en) Thaï Fight (ja) - King of Muay Thai, Thaïlande
2012-11-17 Nul Frédéric Sinistra La nuit du Kick Boxing, Liège, Belgique 3
2012-03-24 Gagné Frederic Sinistra Ultimate Kick Boxing 2 TKO (Coup de coude) 1 1:17
2011-02-12 Gagné Radu Spinghel Ultimate Kick Boxing, Thiais, France KO (Coup de genou) 1
2009-11-28 Gagné Bob Sapp A-1 World Combat Cup, Lyon, France KO (Coup de genou) 1
2009-11-11 Gagné Andre Meunier A-1 World Combat Cup "Last Man Standing", Melbourne, Australie KO (Coup de coude) 2
2009-06-26 Perdu Paul Slowinski (en) International Muay Thai Fight Night, Montego Bay, Jamaïque KO (crochet court gauche) 2
2009-04-18 Gagné Vasil Popovici Fight Zone III, Villeurbanne, France KO 1 0:30
2008-06-20 Gagné Rick Cheek International Muay Thai Fight Night, Montego Bay, Jamaïque KO (Low kicks) 1 2:00
2008-06-13 Gagné Humberto Evora Carcharias Fighting Championship, Perpignan, France TKO (Arrêt dans le coin) 1 0:30
2008-04-26 Gagné Daniel Marhold Fight Zone II, Villeurbanne, France TKO (Low kicks) 1 2:00
2008-03-31 Gagné Chris Christoupoulides No Respect 4, Melbourne, Australie TKO (Arrêt de l'arbitre) 1
2007-12-21 Gagné Sergei Arkhipov A-1 World Combat Cup, Turquie TKO (Arrêt dans le coin) 4
2007-10-12 Gagné Fabrice Aurieng A-1 World Combat Cup, Ankara, Turquie KO (Coup de genou) 1
2007-07-20 Gagné Orhan Dogan A-1 World Combat Cup, Istanboul, Turquie KO (Low kicks) 2
2007-07-14 Gagné Marcin Różalski (pl) A-1 World Combat Cup, Turquie TKO 3
2007-06-16 Gagné Nash Ulardzic La Nuit des Superfights VIII, Paris-Bercy, France TKO (Arrêt de l'arbitre) 1
2007-05-29 Gagné Jordan Faribol Fight Zone I, Villeurbanne, France TKO (Arrêt dans le coin) 1
2007-05-04 Gagné Ashwin Balrak K-1 Fighting Network Roumanie 2007, Bucarest, Roumanie Decision (A l'unanimité) 3 3:00
2007-02-10 Gagné Alix Kehil La Nuit des Superfights VI, Villebon, France KO 1
2007-01-26 Gagné Sergei Gur (en) Kick Tournament 2007 à Marseille, France TKO 3
2006-12-16 Gagné Brice Guidon La Nuit des Superfights V, Villebon, France TKO (Arrêt de l'arbitre) 1
2006-05-20 Perdu Guy N'Guessan WAKO World title France TKO
2006-03-10 Gagné Alban Galonnier WKN European GP 2006, Perpignan, France TKO 2
2006-03-10 Gagné Aurel Bococci WKN European GP 2006, Perpignan, France TKO (Blessure au genou) 2
2005-11-26 Perdu Grégory Tony (en) La Nuit des Champions, WKBC Heavyweight title, Marseille, France Décision (A l'unanimité) 5 2:00
2005-08-19 Perdu Attila Karacs K-1 Grand Prix de Hongrie 2005 à Debrecen, Hongrie KO (Punch) 1 2:45
2005-08-19 Gagné Sandor Kiss K-1 Grand Prix de Hongrie 2005 à Debrecen, Hongrie KO
2005-06-04 Gagné Mamadou Camara Saint-Ouen, France KO 1 0:50
2005-06-04 Gagné Din (hurricane) Saint-Ouen, France KO 1
2005-05-28 Gagné Diego Massimongo "New Talents", Mouscron, Belgique KO (Low kicks) 1 0:30
2004-12-03 Perdu Liros Dacosta WAKO-PRO Gala of the Champs, Lisbonne, Portugal KO 1
2004-10-24 Gagné Joze Strep WMF European Muay Thai title, République tchèque KO 1 1:30

Autres activités[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Il apparaît comme acteur dans les films suivants :

Il figure également dans deux publicités pour la marque française L'Oréal[19].

Engagements[modifier | modifier le code]

Collaboration avec l'université d'Évry[modifier | modifier le code]

Patrice Quarteron participe en 2012 aux recherches[20] sur l'optimisation de la performance motrice[21] avec Véronique Billat, directrice de l’unité de biologie intégrative des adaptations à l'exercice de l'INSERM[22], à l’Université d'Évry-Val-d'Essonne. L'objectif de la recherche est de trouver un programme d’entraînement adapté à la personne, quels que soient son niveau et le sport pratiqué[23], à l'aide d'instruments de mesure sophistiqués, et à raison de deux séances de 40 minutes par semaine[24] au Génopole d'Évry. L'objectif est d'améliorer de 20 % en vingt séances[25] les performances en accélération, en explosivité et en endurance, par une amélioration de la consommation maximale d'oxygène qui se répercute également sur la récupération et la lucidité[26].

Prises de position politiques et sociétales[modifier | modifier le code]

Très actif auprès des jeunes[27], il combat le communautarisme[7],[28] et entend présenter une image positive de sa ville et de son sport[29].

Bien qu'il ait reçu les soutiens du maire de Lavaur Bernard Carayon (Les Républicains) et de Florian Philippot, président des Patriotes[30], il refuse de se positionner politiquement.

En 2016, le sportif réalise une performance artistique avec Mathias Kiss au Palais de Tokyo. Cette performance axée sur le thème de la boxe thaïe s'inscrit dans son combat contre le communautarisme[31].

En 2017, après une victoire en boxe muay-thaï, il s'est drapé dans les couleurs du drapeau de la France[32]. À l'occasion, sur les réseaux sociaux, certains l'ont qualifié de « facho »[33], mais aussi de « bounty » et de « traître »[32]. À cela, il répond : « Quand vous portez un drapeau d'un pays où vous ne vivez pas, on vous dit « Bravo, j'adore, c'est courageux, c'est un signe d'ouverture ». Quand on porte le drapeau du pays dans lequel vous vivez, où vous payez vos impôts, avec lequel vous souffrez, aimez, combattez, on vous dit : « T'es un chien, un putain de facho ». Je porte mon drapeau fièrement. Et j'emmerde les fils de putes qui préfèrent se sentir Américains, Marocains, Russes, etc. tout ça parce qu'ils vont en vacances une semaine dans un autre pays et reviennent en se sentant étrangers à leur propre pays. Soyez patriotes et reconnaissants. Vous devez tout à la France. »[32]

Ayant vécu au quartier populaire de la Grande Borne à Grigny, il raconte : « Dans la cité, j'ai vu petit à petit les jeunes se regrouper par communautés. Ça m'était insupportable[30]. » Il dit s'être sorti de ce climat « plutôt hostile » grâce à la boxe et aux personnes rencontrées au début de sa carrière[34] : « Heureusement, grâce au sport, je sortais un peu de ma cité et j'étais aidé par des gens, notamment un [...] qui était blanc et flic ».

En janvier 2018, après le lynchage de deux policiers à Champigny-sur-Marne, Patrice Quarteron publie une vidéo sur son compte Twitter en dénonçant violemment les agresseurs et le silence complice de ceux qui filmaient l'agression, et valorise le professionnalisme de la police française[35].

Le , invité sur le plateau d'une émission de CNews, il s'insurge contre la vision angélique de la banlieue du directeur de la rédaction et de la publication de Libération Laurent Joffrin, également invité, évoquant notamment l'attentat contre Charlie Hebdo[36] : « Ça m’énerve, le problème est que vous n’avez jamais vécu dans une cité, merde ». Par la suite, Joffrin reconnaît sur le plateau :« Je viens de lire un livre de deux journalistes du Monde sur Trappes. Je ne suis pas de la cité, j’habite au centre de Paris, je n'ai pas qualité à parler ». Quarteron ajoute : « 90 % des gens avec qui je parlais disaient « Fuck Charlie », alors que je leur disais : « Attends, il y a des gens qui ont été assassinés, donc c’est disproportionné ». Et je voyais qu’ils restaient sur leurs positions. Il n’y a pas d'autre mot, vous êtes des crapules », puis de conclure : « Cette mentalité, je la connais depuis tout petit et ça m’agace. »[32]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Quarteron est déjà show », sur leparisien.fr, .
  2. a b c d e et f « L'Arme humaine part 1 (interview) »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [vidéo], sur Booska-P, .
  3. a et b « Patrice quarteron », sur Dailymotion, .
  4. Thibaut Machu, « QUARTERON en Jamaïque 20 juin 2008 », sur fr.muaythaitv.com, (consulté le ).
  5. Maxime Lambert, « Patrice Quarteron inflige un KO et une fracture du crâne à Marcin Rozalski », sur sport.gentside.com, (consulté le ).
  6. « L'arme humaine part 2 (interview) » [vidéo], sur Booska-P, .
  7. a et b Anthony Hernandez, « Boxe thaï : Patrice Quarteron, le colosse facétieux », sur Le Monde, (consulté le ).
  8. « Grigny : le rêve français de Patrice Quarteron, le boxeur engagé », sur Le Parisien, (consulté le ).
  9. Arnaud Romera, « Patrice Quarteron champion du monde de boxe thaï », sur Francetv Sport, (consulté le ).
  10. Maïté Koda, « Patrice Quarteron expédie son combat en 20 secondes [VIDEO] », sur France TV Info, (consulté le ).
  11. « Grigny : le boxeur Patrice Quarteron ciblé par des tirs, la Toile s’embrase », sur Le Parisien, .
  12. « Booba : son nouvel ennemi numéro un s'appelle Patrice Quarteron », sur Le Figaro, .
  13. « Booba met Patrice Quarteron KO avec son nouveau titre “Daniel Sam” », sur Les Inrocks, (consulté le ).
  14. « La folle entrée du boxeur Patrice Quarteron au son de Johnny Hallyday », sur Le Parisien, (consulté le ).
  15. Valentin Deleforterie, « Boxe thaï : Patrice Quarteron remporte son combat contre Sean Tolouee », sur France TV Info, (consulté le ).
  16. J. L., « VIDEO. Melon d'or: L'entrée magique de Patrice Quarteron sur le ring de Bercy au son de Johnny Hallyday », sur 20 minutes, (consulté le ).
  17. « Patrice QUARTERON réfute l'annonce du combat face à Yassine BOUGHANEM annoncé par le Phoenix FC »,  : « Après de nombreuses rumeurs, les organisateurs du PHOENIX FC ont ce matin publié une photo […] qui laissait penser que Patrice QUARTERON serait bien le futur adversaire de Yassine, […] interprétation qui vient d'être réfutée par Patrice et son équipe Paris Fight qui confirment que le visuel publié n'était peut être au final qu'un coup marketing »
  18. « Patrice Quarteron », sur boxemag.com (consulté le )
  19. Lauren Mézière, « Patrice Quarteron : 5 infos sur le colosse Français de la boxe Thaï », sur Cosmopolitan (magazine), (consulté le ).
  20. Véronique Billat, Physiologie et méthodologie de l'entraînement : de la théorie à la pratique, vol. 3e édition, Bruxelles/Paris, Éditions De Boeck, , 258 p. (ISBN 978-2-8041-7149-0, lire en ligne).
  21. BFM Business, « L'avenir de l'entrainement sportif », sur youtube, (consulté le ).
  22. (en) « THE FORMER WORLD THAI KICKBOXING CHAMPION (...) », sur genopole.fr, (consulté le ).
  23. E. Kuntzelmann, « Un kickboxeur et une scientifique ensemble sur le ring », sur Banque des savoirs www.savoirs.essonne.fr, (consulté le ).
  24. Thibaut Machu, « QUARTERON prépare "la guerre" ! », sur fr.muaythaitv.com, (consulté le ).
  25. Le Parisien, « Championnat du monde : le boxeur de Grigny s'est préparé en laboratoire », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  26. Alexandre Phalippou, « Patrice Quarteron, champion du monde de boxe thaï, s'entraîne dans un laboratoire français », sur huffingtonpost.fr, (consulté le ).
  27. Julien Monier, « Patrice Quarteron met Grigny en avant sur Stade 2 », sur essonneinfo.fr, (consulté le ).
  28. Sarah Gandillot, « Il met KO le communautarisme », (consulté le ).
  29. Arnaud Ronera, « À Grigny, un champion de boxe thaï cogne les amalgames », sur Francetv Sport, (consulté le ).
  30. a et b R. B., « Patrice Quarteron ne cache pas son drapeau », sur La Dépêche du Midi, (consulté le ).
  31. « L’artiste Mathias Kiss vs le boxeur Patrice Quarteron, un art du combat », sur Numéro Magazine, (consulté le )
  32. a b c et d Fatiha Boudjahlat, « Quand Patrice Quarteron donne une leçon de patriotisme à ceux qui haïssent la France », sur Le Figaro, (consulté le )
  33. Arnaud Folch, « Patrice Quarteron, le boxeur “black” qui met K.-O. les bien-pensants », sur Valeurs actuelles, (consulté le ).
  34. Mathieu D'Hondt, « Patrice Quarteron : "Dans la cité, on nous a appris la haine de la France" », sur Sud Radio, (consulté le ).
  35. Luca Andreolli, « Vidéo L'énorme coup de gueule de Patrice Quarteron sur le lynchage de Champigny-sur-Marne ! », sur VSD, (consulté le ).
  36. « VIDÉO - Débat sur la cité : Quarteron remet Joffrin à sa place », sur Valeurs actuelles, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :