Patreon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Patreon, Inc
Image illustrative de l'article Patreon

Création mai 2013
Fondateurs Jack Conte (en) et Sam Yam
Forme juridique Incorporation
Siège social Drapeau des États-Unis San Francisco Voir et modifier les données sur Wikidata (États-Unis)
Activité Internet, financement participatif
Site web https://www.patreon.com/

Patreon Inc., est une plateforme de financement participatif en anglais basée à San Francisco et créée par le musicien Jack Conte (en) et le développeur Sam Yam[1]. Elle permet aux artistes inscrits d'obtenir des financements de mécènes (patrons en anglais) sur une base régulière ou par œuvre créée[2]. Elle est populaire chez les créateurs de contenu sur YouTube, les musiciens, ainsi que les artistes de bande dessinée en ligne, et a été mise en avant par les magazines Forbes, Time, et Billboard.

Historique[modifier | modifier le code]

Patreon a été fondé en mai 2013 par l'artiste Jack Conte, qui cherchait une façon de vivre grâce à la popularité de ses vidéos YouTube[3]. Il développa en collaboration avec Sam Yam une plateforme permettant à des mécènes de donner une quantité déterminée d'argent à chaque fois qu'un artiste crée une œuvre. La compagnie leva 2,1 millions de dollars en août 2013 auprès d'un groupe d'investisseurs à risques et d'anges des affaires[4],[5]. En juin 2014, la compagnie leva 15 millions de dollars supplémentaires dans un tour de tables de série A conduit par Danny Rimer de chez Index Ventures[6].

La compagnie enregistra plus de 125 000 patrons (en français : « mécènes ») lors de ses 18 premiers mois[7]. Le site web annonça fin 2014 que les mécènes avaient versé plus d'un million de dollars par mois aux créateurs de contenu enregistrés dessus.

En mars 2015, Patreon acquiert Subbable, un service de souscription volontaire similaire créé par John et Hank Green, et rapatrie les créateurs et contenus de Subbable dont C.G.P. Grey, Smarter Every Day de Destin Sandlin, ou encore les chaînes propres au frères Green, CrashCourse et SciShow[8]. La fusion était la conséquence d'une migration attendue des systèmes de paiement avec Amazon Payments, que Subbable utilisait.

En septembre 2015, le site a été l'objet d'un piratage massif résultant en la publication de 15 gigaoctets de données personnelles des utilisateurs (adresses mail, mots de passe chiffrés, donations…) et du code source du site[9].

Modèle[modifier | modifier le code]

L'artiste met en place une page sur le site de Patreon, où les mécènes peuvent s'engager à faire don d'une somme d'argent donnée à chaque fois qu'un artiste crée une œuvre, avec l'option de fixer un maximum mensuel. Sinon, une quantité d'argent mensuelle fixe peut être engagée. Cela est différent des autres plateformes de financement participatif comme Kickstarter, où l'artiste doit obtenir une somme unique après une campagne fructueuse et doit généralement recommencer pour chaque nouvel élément[3]. Cependant, à la manière des autres plateformes, l'artiste fournira des récompenses pour ses mécènes[10],[11]. Patreon prend une commission de 5% sur les sommes engagées[12].

Artistes participants[modifier | modifier le code]

En février 2014, presque la moitié des artistes du site produisent des vidéos YouTube, tandis que le reste comprend des écrivains, des dessinateurs de bande dessinée en ligne ou des créateurs de podcasts[13]. Un mécène donne en moyenne 7$ par création. Le nombre de mécènes et de créateurs inscrits sur le site croit rapidement, avec 10 000 artistes utilisant Patreon attendus pour février 2014[14]. Alors que le site ciblait au départ les musiciens, des artistes établis de bande dessinée en ligne comme Jonathan Rosenberg, Zach Weinersmith et Paul Taylor l'utilisent avec succès[15]. Toute création de contenu pouvant être jugée comme de la photographie pornographique est prohibée depuis un changement de politique en décembre 2014. L'imagerie sexuelle non-photographique (dessinée, sculptée, ou générée sur ordinateur, par exemple) reste autorisée.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Patreon.org: Intro, consultée pour la dernière fois le 14 juillet 1014
  2. The California Report.org: "Creating Patrons of the Arts Through Crowdfunding" July 11–13, 2014.
  3. a et b Levitz, Dena, « Donation, Patron Services Help Fans Support Their Favorite Authors », PBS,‎ (lire en ligne)
  4. Tate, Ryan, « The Next Big Thing You Missed: ‘Eternal Kickstarter’ Reinvents Indie Art », Wired,‎ (lire en ligne)
  5. Luckerson, Victor, « Top 10 Exciting Startups », Time,‎ (lire en ligne)
  6. Buhr, Sarah, « Patreon Raises $15 Million Series A, Revamps Site To Focus More On Content », TechCrunch,‎ (lire en ligne)
  7. http://www.theguardian.com/technology/2015/mar/04/amanda-palmer-patreon-crowdfunding-backers
  8. « Patreon Acquires Subbable, Aligning the YouTube Stars », sur Forbes (consulté le 17 mars 2015)
  9. http://www.developpez.com/actu/90746/Patreon-pirate-15-Go-de-donnees-personnelles-utilisateurs-se-retrouvent-sur-internet-2-3-millions-d-adresses-courriel-unique-ont-ete-denombrees/
  10. Pham, Alex, « Jack Conte’s Patreon: Anyone Can Be a Patron of the Arts », Billboard Biz, Los Angeles,‎ (lire en ligne)
  11. Henriksen, Erik, « Portland Cartoonist Erika Moen Launches a Patreon (Also, Patreon Sounds Pretty Brilliant) », The Portland Mercury, Portland, OR,‎ (lire en ligne)
  12. « Frequently Asked Questions For Creators », Patreon (consulté le 1er mars 2014)
  13. Patreon.com: Projects Roll
  14. Wolf, Michael, « Analysis: Patreon seeing strong growth in creators, pledges, pageviews », Gigaom Research, (consulté le 1er mars 2014)
  15. Allen, Todd, « Patreon Raises $2.1 Million », Publishers Weekly,‎ (lire en ligne)