Patrül Rinpoché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Patrül Rinpoché
Description de l'image Patrul Rinpoche.jpg.
Naissance 1808
Kham (Tibet)
Décès 1887
École/tradition Nyingma (bouddhisme tibétain)
Maîtres Jikmé Gyalwé Nyugu, Do Khyentse Yeshe Dorje, Dzogchen Rinpoché Mingyur Namkhé Dorje
Célèbre pour Le chemin de la grande perfection

Rinpoché, Tulkou, Khenpo

Patrül Rinpoché (1808–1887) fut un maître de l'école de bouddhisme tibétain Nyingmapa.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naquit dans une famille nomade du Kham. Il fut reconnu comme la réincarnation de Shantideva et devint le disciple de Jigmé Gyalwai Nyougou, le principal disciple de Jigme Lingpa. Bien qu'étant devenu un très grand maître et un très grand érudit, il vécut toujours comme un vagabond signant ses écrits de « vieux chien ». Il fut aussi le disciple du maître Do Khyentse Yeshe Dordje (1800-1866). Il écrivit de nombreux ouvrages dont le Künzang Lamé Sheloug, « Les paroles de mon Maître Parfait » qui est le livre de référence pour la pratique du Ngöndro chez les Nyingmapa[1]. Ce commentaire suivait les instructions de son maître Jigmé Gyalwai Nyougou dans la plus pure lignée du Longchen Nyingthik révélé par Jigme Lingpa. Il écrivit aussi le Khépa shri gyalpö (le Docte et Glorieux Roi) un commentaire sur des pratiques Dzogchen rédigé toujours à partir des commentaires de son maître Jigmé Gyalwai Nyougou. Jean-Luc Achard déclare à propos du Khépa shri gyalpö en 2001[2]:

« [Le Docte et Glorieux Roi] est sans conteste l'enseignement Dzogchen le plus fréquemment transmis de nos jours, très certainement parce qu'il essentialise l'ensemble des conceptions de la Grande perfection ([le Dzogchen]) et la démarche même de cette pratique. »

Patrül Rinpoché joua un rôle majeur dans le mouvement Rimé[2]. Ses œuvres font autorité pour les pratiques dans la lignée Nyingmapa (surtout celle du Longchen Nyingthik) de la même façon que Mip'am Rinpoché fait autorité pour la doctrine philosophique des Nyingmapa [3].

Patrül Rinpoché eut parmi ses principaux disciples le cinquième Dzogchen Rinpoché, l'un des maîtres de Dilgo Khyentse Rinpoché.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • (en) The Way of the Bodhisattva
  • (en) Treasury of Precious Qualities
  • (en) The Words of My Perfect Teacher
  • (en) The Lotus Garden's Play, traduit par Acharya Nyima Tsering (en), Ed. Vi Landry, 2006, (ISBN 8190334409)
  • (en) The Way of Living, traduit par Acharya Nyima Tsering, Ed Vidhyadhara, 2010, (ISBN 8190334417)

Traductions en français[modifier | modifier le code]

  • Le Künzang Lamé Sheloug a été publié en français sous le titre Le Chemin de la grande perfection, Padmakara, 1997 (ISBN 2906949132).
  • Le Khépa shri gyalpö a été publié en français sous le titre Le Docte et Glorieux Roi, présenté et traduit par Jean-Luc Achard, Les Deux Océans, 2001 (ISBN 2-86681-106-2)
  • Un guide rapide aux étapes et voies des bodhisattvas, trad. Adam, [1]

Études sur Patrül Rinpoché[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

[2]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire Encyclopédique du Bouddhisme / Philippe Cornu, Seuil, nouvelle éd. 2006.
  2. a et b Patrül Rinpoché, Le Docte et Glorieux Roi, présenté et traduit par Jean-Luc Achard, Les Deux Océans, 2001.
  3. Tulku Thondup Rinpoché, Les Maîtres de la Grande Perfection, Le Courrier du livre, 1996 (ISBN 2-7029-0411-4).