Patmos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Patmos
Πάτμος (el)
Le port de Skala
Le port de Skala
Géographie
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Archipel Dodécanèse
Localisation Mer Égée (mer Méditerranée)
Coordonnées 37° 19′ 00″ N, 26° 33′ 00″ E
Superficie 34,5 km2
Point culminant Mont Profitis Ilias (269 m)
Géologie Île continentale
Administration
Périphérie Égée-Méridionale
District régional Kalymnos
Dème Patmos
Démographie
Population 3 044 hab. (2001)
Densité 88,23 hab./km2
Plus grande ville Skala
Autres informations
Fuseau horaire UTC+2
Site officiel Site officiel de Patmos

Géolocalisation sur la carte : Grèce

(Voir situation sur carte : Grèce)
Patmos
Patmos
Îles de Grèce

Patmos (grec moderne : Πάτμος) est une île grecque faisant partie de l'archipel du Dodécanèse, dans la mer Égée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Romains utilisent Patmos comme lieu de déportation. Ainsi, il est possible qu'en 95, l'Empereur Domitien y exile l'évangéliste Jean qui y rédige l'Apocalypse.

En 1088, saint Christodule fait construire avec l'aide de l'Empereur byzantin Alexis Ier Comnène le monastère de Saint-Jean-le-Théologien, à l'emplacement d'un temple d'Artémis. Les documents produits à cette occasion montrent que l'île était très faiblement peuplée à l'époque. Le monastère se développe rapidement, au point que les revenus de ses productions agricoles lui permettent de constituer une importante bibliothèque (qui reste très difficile d'accès aux profanes) ; en 1138 les habitants de l'île sont autorisés à s'installer autour du mur d'enceinte du monastère : c'est ainsi qu'est créé le village de Patmos (Chora).

En 1207, Patmos passe sous la domination vénitienne avant d'être conquise par l'Empire ottoman en 1537. L'occupation turque dure jusqu'en 1911. Les Italiens occupent l'île en 1911, puis les Allemands en novembre 1943 et les Britanniques en mai 1945, avant son rattachement à la Grèce en 1946.

Patmos a été ajoutée comme monument du patrimoine mondial de l'UNESCO

Monuments[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

L'essentiel de l'économie de l'île se base sur le tourisme, mais un tourisme plus culturel, voire religieux, dû à la présence du monastère, que de loisirs (le tourisme balnéaire commence à se développer). Patmos, comme d'autres îles du Dodécanèse, n'est pas autosuffisante en eau, surtout durant l'été à cause de la saison touristique. Elle reçoit de l'eau depuis Rhodes, pour un coût moyen de 5 € le mètre-cube. Le traitement et le recyclage des déchets sont à l'état embryonnaire et une grande décharge à ciel ouvert s'ouvre sur la côte nord-ouest de l'île[1]. Patmos était autrefois une île viticole. Quelques parcelles subsistent encore pour la consommation privée. Des sources indiquent une production viticole importante, notamment à destination de l’Egypte, il y a encore cent ans. Les pressoirs à vin, dans lequel on faisait le moût, se trouvaient dans les maisons des agriculteurs. Actuellement, nous pouvons clairement déterminer les zones autrefois cultivées, simplement par l’observation des anciennes terrasses, aujourd’hui en friche. Depuis 2011, un domaine viticole en biodynamie et une cave ont été aménagés, signifiant le retour de Patmos sur la scène viticole internationale.

Festivals[modifier | modifier le code]

Du 21 au 27 juillet depuis 2 ans Patmos organise le IFFP : International Festival Film of Patmos[2].

Films tournés sur l'île[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]