Pataugeoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Une pataugeoire à proximité d'un kiosque à musique à Lytham St Annes, en Angleterre.

Une pataugeoire est un bassin artificiel très peu profond, étanche, rempli d'eau et qui est utilisée le plus souvent par les tout jeunes enfants. Parfois gonflable, elle ne peut contenir que suffisamment d'eau pour barboter et non pour nager (à la différence d'une piscine classique).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ce bassin[1] accueille les jeunes enfants (de 6 mois à 6 ans environ)[2]. Dans les espaces publics, la législation française impose une profondeur allant de 20 cm à 40 cm. D'après l'article 18 de l'arrêté du portant prescription de mesures techniques et de sécurité dans les piscines privatives à usage collectif[3], une pataugeoire est « un bassin destiné aux enfants dont la profondeur d'eau n'excède pas 0,40 mètre. Cette profondeur d'eau maximale est ramenée à 0,20 mètre à la périphérie du bassin. La pente du radier des pataugeoires ne dépasse pas 5 %. »

Surveillance[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

La législation française diffère selon les types de pataugeoires[4]. Dans l'enceinte d'une piscine d'accès payant (milieu naturel, en dur ou gonflable, fixe ou mobile[1]), elle impose à l'établissement une obligation de surveillance par du personnel diplômé portant le titre de maître-nageur sauveteur, éventuellement assisté de personnes titulaires du brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique.

Sur une aire collective de jeux, la surveillance des pataugeoires par du personnel diplômé est facultative. Seuls sont recommandés des affichages et avertissements appelant l'attention des adultes sur la nécessité de surveiller les enfants qu'ils accompagnent (décret n° 96-699 du , fixant les prescriptions de sécurité relatives aux aires collectives de jeux)[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Piscines », sur sports.gouv.fr (consulté le 21 novembre 2018)
  2. « La pataugeoire : un espace à ne pas négliger | », Centres Aquatiques Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 21 novembre 2018)
  3. « Arrêté du 14 septembre 2004 portant prescription de mesures techniques et de sécurité dans les piscines privatives à usage collectif | Legifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le 21 novembre 2018)
  4. Assemblée Nationale, « Question n°54574 - Assemblée nationale », sur questions.assemblee-nationale.fr (consulté le 21 novembre 2018)
  5. Les Fiches pratiques - Les piscines. Direction départementale de la Cohésion Sociale de la Côte d’Or