Pastor Bonus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pastor Bonus
Blason du pape Jean-Paul II
Constitution apostolique du pape Jean-Paul II
Date
Sujet Organisation de la Curie romaine

Pastor Bonus est la constitution apostolique promulguée par le pape Jean-Paul II le dans le but de réaménager le fonctionnement de la curie romaine.

La curie romaine est définie comme un ensemble de dicastères et d'instituts qui aident le souverain pontife dans l'exercice de son office pastoral suprême pour le bien de l'Église universelle et de celui des Églises particulières. Elle a pour mission de fortifier l'unité de la foi du peuple chrétien et de promouvoir l'action de l'Église dans le monde.

Parmi les changements formulés dans la constitution, le conseil des affaires publiques de l'Église est réintégré au sein du secrétairerie d'État du Saint-Siège avec le secrétariat pour les relations avec les États. Le conseil des affaires publiques avait été transformé en dicastère par Paul VI en 1967.

La constitution ouvrit aussi la place au presbytérat, au diaconat, aux religieux et au laïcat dans les dicastères. Autrefois, seuls les cardinaux y étaient admis, mais le pape Paul VI avait permis aux évêques d'y participer à la suite du concile Vatican II. Pastor Bonus s'inscrit dans cette ligne d'ouverture.

Pastor Bonus légifère sur le rôle de divers secrétariats, congrégations, conseils pontificaux, commissions pontificales, tribunaux et autres offices du Saint-Siège. Elle établit aussi les normes pour les visites ad limina à Rome et pour les relations entre le Saint-Siège, les Églises particulières et les conférences épiscopales.

Modifications[modifier | modifier le code]

Cette constitution apostolique a été modifiée par la suite par des Motu proprio ou de lettres apostolique sous forme de Motu proprio :

Le le pape François crée un conseil de 8 cardinaux afin de réviser le fonctionnement de la curie avec notamment une révision de la constitution apostolique Pastor Bonus[3].

Le publication des statuts provisoires ad experimentum pour la création d'un nouveau dicastère : « Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie », qui verra à partir du 1er septembre, la fusion des conseils pontificaux pour la famille et les laïcs. La constitution apostolique est modifiée de telle sorte que les articles 131-134 et 139-141 sont abrogés[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Benoît XVI, « Quaerit semper », sur vatican.va, (consulté le 11 mars 2016)
  2. Benoît XVI, « Fides per doctrinam », sur vatican.va, (consulté le 30 novembre 2013)
  3. « Pape depuis un mois, François crée un conseil consultatif et va réformer la Curie », sur ladepeche.fr, (consulté le 9 juillet 2014)
  4. (it) Pape François, « Lettera Apostolica in forma di Motu Proprio per il trasferimento della Sezione Ordinaria dell’Amministrazione del Patrimonio della Sede Apostolica alla Segreteria per l’Economia », sur press.vatican.va, (consulté le 9 juillet 2014)
  5. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Comunicato della Sala Stampa », sur press.vatican.va, (consulté le 5 juin 2016)
  6. FRançois (pape), Salle de presse du Saint-Siège, « Lettera Apostolica «Humanam progressionem» in forma di «Motu Proprio» con cui si istituisce il Dicastero per il Servizio dello Sviluppo Umano Integrale », sur press.vatican.va, (consulté le 17 septembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur www.vatican.va :