Passoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Passoire (homonymie).
Dessin type

Une passoire est un ustensile de cuisine permettant d'égoutter des aliments (par exemple : des pâtes, des aspergesetc.) selon le principe de la filtration mécanique.

Usages secondaires[modifier | modifier le code]

Une passoire peut également servir à laver des fruits et légumes ou à laisser refroidir des aliments cuits à l'eau.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Passoire métallique émaillée

Une passoire est un filtre qui revêt la forme d'un récipient percé de nombreux orifices. Ceux-ci permettent le passage du liquide et retiennent les aliments de taille suffisante.

Agiter l'ustensile ou exercer une légère pression sur son contenu peut faciliter l'écoulement.

Variantes[modifier | modifier le code]

Matériaux[modifier | modifier le code]

Les passoires sont fabriquées dans divers matériaux.

Passoires plastiques[modifier | modifier le code]

Passoire plastique

Depuis la deuxième moitié du XXe siècle, les passoires domestiques sont souvent constituées du matériau économique qu'est la matière plastique.

Passoires métalliques[modifier | modifier le code]

Passoire en acier inoxydable

Avant l'avènement du plastique, en Occident, les passoires sont métalliques. Pour une plus grande durabilité et résistance, elles sont émaillées.

Aujourd'hui, pour un usage professionnel et de plus en plus au sein des foyers, on privilégie l'acier inoxydable.

Matières végétales[modifier | modifier le code]

Le zaru est, au Japon, une passoire en bambou.

Formes[modifier | modifier le code]

Une passoire peut revêtir diverses formes.

Le diamètre des orifices peut fluctuer. Ainsi, le chinois est une passoire fine, généralement conique.

Elles peuvent être dotées d'un long manche. Leur contenance est alors réduite.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

H. Collin de Vermont a étudié le sujet en nature morte.

Logique[modifier | modifier le code]

Les Shadoks ont largement développé le concept à des fins humoristiques.

Pastafarienne coiffée d'une passoire

La plus notable manifestation de la logique Shadok est le cours magistral du professeur Shadoko sur les passoires, dans le cadre du grand programme d'éducation des Shadoks, qui extrapole la théorie des ensembles. Il définit ainsi la passoire :

  • tout type d'instrument est appelé passoire, sur lequel on peut définir trois sous-ensembles : l'intérieur, l'extérieur et les trous ;

../..

  • il y a pourtant trois sortes de passoires : celles qui ne laissent passer ni les nouilles ni l'eau, celles qui laissent passer les nouilles et l'eau, et celles qui laissent passer quelquefois l'un ou l'autre et quelquefois pas.

Religion[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pastafarisme.

Les pastafariens, membres de l’Église du Monstre en spaghetti volant, soutiennent que le port d'une passoire fait partie de leurs signes religieux. Dans plusieurs pays où les couvre-chefs religieux sont autorisés sur les photos des pièces d'identité, certains d'entre eux l'arborent sur leur permis de conduire ou carte d'identité[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Claire Maupas, « Les croisés de la passoire », sur Courrier international,‎ (consulté le 19 octobre 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]