Passions (livre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Passions
Image illustrative de l’article Passions (livre)
Nicolas Sarkozy

Auteur Nicolas Sarkozy
Pays France
Genre Mémoires
Éditeur Éditions de l'Observatoire
Date de parution 27 juin 2019
Nombre de pages 360

Passions est un livre autobiographique écrit par Nicolas Sarkozy et publié le .

Livre[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Précédemment à cette publication, Nicolas Sarkozy a déjà publié de nombreux livres, notamment avant son élection à la présidence de la République en 2007[1]. Battu au second tour de l’élection présidentielle de 2012 par François Hollande, l'ex-Président dresse, quatre ans plus tard, le bilan de son quinquennat dans un premier livre d'expérience politique (La France pour la vie) mais qui reste encore engagé politiquement car l'auteur formule quelques propositions pour permettre à la France d'affronter les « défis de demain »[2],[3]. Son avant-dernier ouvrage, toujours à vocation politique et également publié en 2016, s'intitule Tout pour la France. L'auteur y annonce sa candidature à l'élection présidentielle 2017 et présente les cinq axes de sa campagne sous forme de défis à affronter : « la vérité, l'identité, la compétitivité, l'autorité et la liberté ».

Ce livre, publié en juin 2019, est écrit dans un contexte différent par l'ancien chef d'État, car celui-ci a déclaré à plusieurs reprises se retirer de la vie politique[4]. Ce livre est présenté par la presse comme l'éventuel premier tome d'un ouvrage autobiographique[5]. Il précède Le Temps des tempêtes, publié en 2020.

Contenu[modifier | modifier le code]

Selon son auteur, ce livre évoque sa vie, « sans ordre chronologique, sans souci, sans arrière-pensée politique » qu'il reconnait avoir passé avec passion et un besoin d'engagement au niveau politique sans « enjoliver son propos » et désire exprimer une « profonde reconnaissance » envers chaque Français, notamment en ce qui concerne son passage à la tête du pays [6].

Dans ce premier tome, Nicolas Sarkozy évoque son parcours politique en commençant par une réunion politique à Nice en 1975, puis sa rencontre avec Jacques Chirac, alors Premier ministre. L'auteur évoque également sa vie privée, sa deuxième épouse Cécilia Albéniz et sa rencontre avec Carla Bruni[7].

Ventes[modifier | modifier le code]

En un mois, Nicolas Sarkozy est parvenu à vendre 213 000 exemplaires de son livre, faisant ainsi mieux que ses deux précédents livres sortis tous les deux, en 2016[8]

Près de 300 000 exemplaires sont vendus selon différentes sources en mars 2020[réf. nécessaire].

Statistiques de l'édition française pour ce livre, selon le site EDISTAT[9]
Classement Nombre d'ouvrages classés Meilleur classement Semaines de présence Entrée Sortie
Palmarès Pro NC 1re (3 semaines) 10 24/06/2019 NC
Top 50 essais et références 50 1er (10 semaines) 10 24/06/2019 NC

Accueil et critiques[modifier | modifier le code]

Selon Les Inrockuptibles, le livre de l'ancien président de la République présente un certain nombres d'« ambiguïtés » et Julien Rebucci, auteur de cette critique, considère que l'auteur semble épargner peu de monde dans la vie politique malgré son affirmation d'avoir « aucune haine pour quiconque » et n'évoque les affaires qui le concerne que « de manière détournée »[10].

Le site du journal Libération présente ce livre en évoquant « le ton acide et affectif » de son auteur. Le journaliste Christophe Forcari, auteur de cette critique, ne considère pas l'ouvrage comme un livre de mémoires et « encore moins un livre de réflexions politiques » et remarque que l'auteur « passe sous silence dans ce livre les poursuites judiciaires dont il fait l’objet », en ajoutant que l'ancien président « ne s'interdit rien »[11].

La ton de l'essayiste Maxime Tandonnet, chroniqueur sur le site du le Figaro et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy est nettement acerbe et celui-ci affirme que « la richesse de ce livre tient dans son authenticité », en soulignant la franchise de son auteur. Maxime Tardonnet considère également que l'ouvrage constituera, plus tard, pour les historiens chargés d'étudier cette époque que celui-ci présente « une mine d’informations sur les coulisses des événements », en soulignant en guise de conclusion que le message délivré dans le livre de l'ancien président n'est « ni à l’optimisme ni à la béatitude »[12].

Édition[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site lexpress.fr, page "Passions, le livre de Nicolas Sarkozy déjà vendu à plus de 220 000 exemplaires", consulté le 8 septembre 2019
  2. L’express Site lexpress.fr, page "la France pour la vie livre de Nicolas Sarkozy", consulté le 8 septembre 2019
  3. Site Le Monde.fr page Dans son livre Nicolas Sarkozy reconnait des erreurs sur la forme pas sur le fond, consulté le 8 septembre 2019
  4. Site francetvinfo.fr, page "Nicolas Sarkozy se retire de la politique", consulté le 8 septembre 2019
  5. Site 20minutes.fr, page "«Passions»: Le livre de Nicolas Sarkozy est un succès de librairie, consulté le , consulté le 8 septembre 2019
  6. Site babelio.com, page "Nicolas Sarkozy, Passions", consulté le 8 septembre 2019
  7. Site lexpress.fr, page ""Passions", le livre de Nicolas Sarkozy déjà vendu à plus de 220 000 exemplaires", consulté le 8 septembre 2019
  8. site lefigaro.fr, page "Nicolas Sarkozy a vendu 213.000 exemplaires de son livre Passions en seulement un mois", consulté le 08 septembre 2019
  9. Site EDISTAT, statistique de vente du livre "Passions" de Nicolas Sarkozy, consulté le 08 septembre 2019
  10. Julien Rebucci, « Dans son livre “Passions”, Sarkozy n'“éprouve de haine pour personne”, mais étrille à tout va », sur lesinrocks.com, (consulté le 9 septembre 2019)
  11. Christophe Forcari, « Affectif et acide, Sarkozy revient dans «Passions» sur son «chemin de vie» », sur liberation.fr, (consulté le 9 septembre 2019)
  12. Maxime Tandonnet, « Le livre de Nicolas Sarkozy décrypté par un ancien conseiller », sur lefigaro.fr, (consulté le 9 septembre 2019)