Passerelle de la Mare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Passerelle de la Mare
Passerelle de la Mare en 2012
Passerelle de la Mare en 2012
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Paris
Commune Paris, 20e arrondissement
Coordonnées géographiques 48° 52′ 11″ N, 2° 23′ 19″ E
Fonction
Franchit Petite Ceinture
Fonction Passerelle piétonne
Caractéristiques techniques
Type Arche métallique
Construction
Construction 1854[1]

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Passerelle de la Mare

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Passerelle de la Mare

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Passerelle de la Mare

La passerelle de la Mare (ou passerelle de Ménilmontant) est une passerelle piétonnière du 20e arrondissement de Paris, en France. Elle permet la continuité de la rue de la Mare depuis qu'elle a été coupée par la ligne de Petite Ceinture.

Localisation[modifier | modifier le code]

La passerelle est construite vers l'extrémité sud-ouest de la rue de la Mare, près du contrebas de la colline de Belleville, au niveau des numéros 7-11 de la rue. Elle passe au-dessus des voies de la Petite Ceinture.

L'église Notre-Dame-de-la-Croix est située peu après le débouché sud-ouest de la passerelle. Le regard du Zouave se trouve au pied de la passerelle, côté nord-est.

Historique[modifier | modifier le code]

Carte postale montrant la gare de Ménilmontant au début du XXe s.
Article détaillé : Ligne de Petite Ceinture.

La passerelle est construite au niveau de l'ancienne gare de Ménilmontant.

La gare est désaffectée depuis la fermeture de la Petite Ceinture au service voyageur, en 1934. La gare de Ménilmontant est ensuite détruite et remplacée par les immeubles du 7-11, rue de la Mare, mais la passerelle, qui relie les deux parties de la rue de la Mare, reste en activité et est emblématique du quartier.

En images[modifier | modifier le code]

  • Une photographie de Willy Ronis montre le train de la ligne de Petite Ceinture vu depuis la passerelle en 1948[2].
  • Une scène du film de Jules Dassin Du rififi chez les hommes (1955) se passe sur la passerelle de la Mare[3].
  • Deux scènes très courtes du film La métamorphose des cloportes (1965), de Michel Audiard. A chaque fois on entend le sifflet d'une locomotive et on aperçoit de la fumée, mais sans voir le train. Et pour cause ! L'exploitation de la Petite Ceinture a cessé le 22 juillet 1934, soit plus de trente années avant le tournage de ce film !

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Structurae, référence citée en lien externe
  2. Willy Ronis, Passerelle de la Mare, Belleville, 1948., sur le site de Drouot. Consulté le 2 avril 2014.
  3. Rififi sur le site Reel Streets, voir l'image n° rifi065. Consulté le 2 avril 2014.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]