Passerelle Victor-Schœlcher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schœlcher (homonymie).

Passerelle Victor-Schœlcher
Image illustrative de l’article Passerelle Victor-Schœlcher
Géographie
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Commune Nantes
Coordonnées géographiques 47° 12′ 33″ N, 1° 33′ 42″ O
Fonction
Franchit Loire (bras de la Madeleine)
Fonction Passerelle pour cyclistes et piétons
Caractéristiques techniques
Type Pont levant
Matériau(x) Acier et béton armé
Construction
Construction 2000-2001
Architecte(s) Bernard Barto et Clotilde Barto - Paris

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Passerelle Victor-Schœlcher

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Passerelle Victor-Schœlcher

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Passerelle Victor-Schœlcher

Géolocalisation sur la carte : Nantes

(Voir situation sur carte : Nantes)
Passerelle Victor-Schœlcher

La passerelle Victor-Schœlcher est une passerelle piétonnière franchissant le bras de la Madeleine de la Loire à Nantes.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Son nom rend hommage à Victor Schœlcher, sous-secrétaire d'État à la Marine pendant la révolution de 1848, qui obtint l'abolition de l'esclavage le . Le symbole est fort, puisque Nantes fut le premier port négrier de France aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Localisation[modifier | modifier le code]

La passerelle relie la rue Gaston-Michel (près de l'ancienne île Gloriette) sur la rive droite et le quai François-Mitterrand sur l'île de Nantes sur la rive rive gauche (au niveau du palais de justice).

De plus, la passerelle Schœlcher se trouve à environ 200 mètres à l'est du Mémorial de l'abolition de l'esclavage.

Présentation[modifier | modifier le code]

Elle dispose de deux articulations sur les piles et des vérins hydrauliques installés dans celles-ci, système conçu par Barto + Barto Architectes et Setec tpi. Ce système permet à la partie centrale de la passerelle de garder une hauteur constante avec l'eau - un "tirant d'air" constant -. La navigation durant les hautes-eaux et la traversée des passants ne sont jamais interrompues. D'une longueur totale de 150 m, elle comporte 3 travées de 50,5, 50 et 50,5 m. Les travaux étaient estimés à 30 MF (1999)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]