Passe-Crassane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La poire Passe-Crassane est une variété de poire créée en 1855 par le pépiniériste Louis Boisbunel à Rouen.

Poire Passe-Crassane

Description[modifier | modifier le code]

La Passe-Crassane est une grosse poire d'hiver à peau jaune marbrée et à chair juteuse et granuleuse.

Elle se récolte de septembre à mars.

À la vente, elle est souvent présentée avec un bouchon de cire rouge à l'extrémité de son pédoncule. Initialement ce geste avait pour but d'éviter l'évaporation de l'eau pour ralentir le mûrissage du fruit. Le motif véritable est d'éviter les blessures des fruits les uns contre les autres, en sus, pour une raison de présentation plus attractive. C'est le numéro un des poires d'hiver en Italie[1].

Culture[modifier | modifier le code]

Passe-Crassane produite en Savoie.

La Passe-Crassane tend à disparaître parce que son arbre est extrêmement sensible au feu bactérien[Note 1],[1]. Du coup, sa reproduction en France est interdite, mais pas la vente des fruits résultant des plantations existantes. Comme cette maladie est due à une bactérie, il n’y a pas de traitement possible de l’arbre qui peut mourir en une saison. Cette maladie n’atteint pas les fruits, elle dessèche les fleurs, les jeunes pousses, puis les branches. Les fruits d’un arbre atteint n’arrivent jamais à maturité. Le feu bactérien est extrêmement contagieux d’un arbre à l’autre. L'agriculteur est obligé d’arracher une bonne partie de son verger autour d’un arbre malade.

Sélectionnée par l’INRA, la nouvelle variété Angélys a été présentée et primée en au SIVAL. Ce fruit, qui se distingue par sa qualité gustative et son aptitude à la conservation, pourrait à terme remplacer la Passe-Crassane dans les vergers.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Poirier | Rosacées | Arbre fruitier

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La variété est sensible à la tavelure mais résiste bien aux acariens (Tetranychus urticae).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) European pear varieries, p. 15/22, lire en ligne.