Passamaïnty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Passamainty
Passamaïnty
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Mayotte
Département Mayotte
Canton Mamoudzou
Commune Mamoudzou
Code postal 97605
Démographie
Population 7 086 hab. (2007)
Géographie
Coordonnées 12° 48′ 04″ sud, 45° 12′ 32″ est
Altitude Min. 0 m
Max. 570 m

Géolocalisation sur la carte : Mayotte

Voir la carte administrative de Mayotte
City locator 15.svg
Passamainty

Géolocalisation sur la carte : Mayotte

Voir la carte topographique de Mayotte
City locator 15.svg
Passamainty

Passamaïnty ou Passamainti est un quartier au sud de la commune de Mamoudzou, situé sur l'ile de Mayotte. En venant de Mamoudzou, la route nationale passe par Mtsapéré en passant par le quartier de Doujani, puis rejoint Passamaïnty. C'est le canton de Mamoudzou-1 (comprenant aussi les villages de Vahibé et Toundzou 1&2).

Géographie[modifier | modifier le code]

Mosquée de Passamaïnty.
Paysage agricole des hauteurs de Vahibé.
Bateaux de pêche à Passamaïnty.

La ville de Passamaïnty est située en Grande-Terre face à l'îlôt Mbouzi. Elle est à cheval entre un relief montagneux et le littoral.

Passamaïnty est composé de cinq quartiers principaux (historiques) : Gnambotiti (Mlimani et Maridrini), Msakouani, Kavani-Be, Kavani et Baïtilmali.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Situé en bord de mer, l'est de la commune est formé par une bande littorale et de plaine. Le centre et l'ouest de Mamoudzou sont vallonnés ou montagneux, ponctués par les vallées des différentes rivières la traversant, dans le sens ouest-est. Le point culminant de la commune est à 570 m.

Climat[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Le réseau routier est essentiellement concentré sur la bordure littorale, la plus habitée, Mamoudzou étant accessible par la RN 2, route principale nord-sud de l'île. Depuis la ville de Passamaïnty, la RD 3 permet de traverser l'île, vers l'ouest, et de rejoindre la ville de Tsingoni via le village de Vahibé.

Communes limitrophes de Passamaïnty
Mtsapéré Mamoudzou
Vahibé Passamaïnty Chissioua Mbouzi
Toundzou Canal du Mozambique

Toponyme[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Baïtilmali est le dernier né des cinq grands quartiers de Passamaïnty. Ce quartier est issu du processus de décasement initié dans les années 1990 en vue du désenclavement du village : construction d’infrastructures routières au sein du village, déplacement d’un pan entier du village de la côte vers la plaine. De l’entrée à la sortie du village de Passamaïnty, toute la côte était une zone habitée : l’ancien village.

D’autres quartiers (Onzevillas, Bangali, Tanafou et Rivière des manguiers) se sont agrégés au fur à mesure des nouvelles constructions, surtout celles de la Société immobilière de Mayotte (SIM) : ces dernières ont la particularité de n’accueillir presque que des fonctionnaires mutés à Mayotte. Mais de plus en plus de mahorais ayant les revenus nécessaires s’y installent également. Ces quartiers sont communément appelés « les quartiers Mzungu » ou les « Mzunguland » à cause du profil de ses habitants, mais aussi la qualité du logement qui correspond aux standards européens.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1997 2002 2007 2013 2018
5 1736 0087 086--
(Source : Insee[1])

Enseignement[modifier | modifier le code]

Sous l'égide du Vice-rectorat de Mayotte, l'offre d’enseignement à Passamaïnty est permettant de suivre sa scolarité de l'école maternelle au collège. Le secteur public met à disposition de la population de nombreuses écoles maternelles, primaires ainsi que un collège.

La ville compte une médiathèque municipale, trois groupes scolaires et un collège :

Établissements
primaires et maternelles Collège
  • Groupe Scolaire Passamaïnty I Village
  • Groupe Scolaire Passamaïnty II Stade
  • Groupe Scolaire Passamaïnty III Mhogoni
  • Collège de Passamaïnty

Santé[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Une panoplie d’associations sportives y est représentée, mais pendant longtemps c’est l'AS Rosador qui dominait tout le paysage sportif du village : football, handball, volley ball, basketball. La spécificité de Rosador de Passamaïnty, c’est qu’elle regroupait l’ensemble du mouvement sportif du village.

L’équipe de handball, emmenée entre autres par Haïrou (l'actuel Président de la ligue de Handball de Mayotte), Pecto, Siradji a été plusieurs fois champion de Mayotte. Elle a également remporté la coupe de France régionale ainsi que la coupe de Mayotte.

L’équipe de football, emmenés à l'époque par Badaou, Steve, Nanou, Dayé, Badé, Taco, Houdouna, Nourdine, pour ne citer que les plus emblématiques, a fait encore plus fort: elle a dominé sans partage le football mahorais pendant plusieurs décennies, en remportant plusieurs fois le championnat de Mayotte de football, dont elle détient toujours le record aujourd'hui, plus la coupe de France régionale et la coupe de Mayotte.

Médias[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Passamaïnty compte plusieurs mosquées.

  • Mosquée de Passamaïnty
  • Mosquée Jûm’a
  • Mosquée Nord
  • Mosquée de Vendredi
  • Mosquée de Baïtimali
  • Association Mosquée de Mitsangani Passamaïnty

Ethnies et religions[modifier | modifier le code]

Les musulmans de Mayotte sont aussi animistes, une différence fondamentale d'autres régions musulmanes dans le monde, où l’animisme n’est pas toujours accepté. L’animisme est donc beaucoup pratiqué à Mronibaraka. C’est la croyance en une âme, une force vitale, animant les êtres vivants, parfois les objets mais aussi les éléments naturels, comme les eaux, les pierres, le vent etc. Ces âmes ou ces esprits mystiques, manifestations de défunts, peuvent agir sur le monde tangible, de manière bénéfique ou non. On ne leur voue pas un culte quotidien, mais c'est par un acte cultuel - à un moment précis, une date précise, une occasion précise - que l'on fait appel à ces esprits. Mronibaraka est traversé par une petite rivière où se baignent, se lavent, ceux qui sont en pleine procession animiste. Cet endroit a toujours fasciné, par son isolement dans la mangrove, mais surtout par les cultes qui s’y déroulent. Endroit craint, par peur de ces esprits mystiques, où la légende veut que ces derniers sont capables d'envahir ou de transformer l’esprit des humains, surtout les jeunes enfants.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

El Fardou Ben Nabouhane, footballeur international professionnel à Étoile rouge de Belgrade (football)

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Fiches Insee - Populations légales des communes de Mayotte pour les années 1985, 1991, 1997, 2004, 2007, 2012 et n° 2017-1688 du 14 décembre 2017 authentifiant les résultats du recensement de la population effectué à Mayotte en 2017.