Pashmînâ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 24 octobre 2009 à 05:24 et modifiée en dernier par Roland zh (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Châle en pashmînâ, origine Népal

Le pashmînâ, souvent appelée « l'or en fibre », est l'un des duvets les plus précieux qui soit. Le terme Pashmina vient du persan pashmînah پشمينه signifiant lainage ou étoffe de laine, ce mot dérive de pashm پشم signifiant laine.

Issu de la chèvre Tchang-ra aussi appelée capra hircus. La fibre du pashmînâ a une épaisseur de moins de 15 micromètres. À titre de comparaison, un cheveu humain mesure près de 75 micromètres. Une chèvre de l'Himalaya produit de 100 à 300 grammes de pashmina par année; la fibre étant prélevée sur le cou de l’animal, là où elle est la plus douce. La qualité de la fibre varie selon la hauteur d’élevage de l’animal. Plus l’altitude d’élevage de l’animal est élevée plus la qualité de la fibre est grande: à forte altitude la chèvre produira une laine de meilleure qualité afin de lutter contre le froid.

Cette fibre est principalement utilisée pour confectionner des châles - le mot vient du hindî shâl - dits du Cachemire, et des écharpes. La fabrication se fait principalement à Srinagar au Cachemire. Le terme pashmînâ est également utilisé pour désigner ces châles et par extension les châles ou écharpes s'y apparentant. Il faut 10 chèvres pour produire un châle de pashmînâ.

Il existe une imitation de pashmînâ, appelé pattû, composé d'une mélange de laine et de coton. De la même façon, il convient de ne pas confondre le pashmînâ et le namdâ, un feutre de laine blanche élaboré dans la même région et brodé de soie.

Voir aussi

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :