Pascalisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la gastronomie
Cet article est une ébauche concernant la gastronomie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La pascalisation est un procédé utilisé au XXIe siècle dans le cadre de la conservation des aliments, pour les confitures, les jus de fruits[1], les desserts lactés mais aussi pour la conservation de la viande[2].

Son histoire remonte au début du XXe siècle avec les travaux de Bert et Regnard qui ont soumis des viandes, des fruits et du lait à un traitement à 4000 bars. L’usage industriel a été limité jusqu’en 1986 par la très grande énergie nécessaire[3].

Les aliments sont soumis à de fortes pressions (dites ultrapressions), capables de détruire les microorganismes ; les formes végétatives sont détruites à partir de 3000 bars, les spores au-delà de 10000 bars. Les protéines sont dénaturées, les lipides passent à l’état solide mais les petites molécules des vitamines et des arômes ne sont pas dégradées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Patrick Déniel, « La pascalisation soigne les jus de fruits », L'Usine Nouvelle, no 3196,‎ (lire en ligne)
  2. Alain Branger, Marie-Madeleine Richer et Sébastien Roustel, Alimentation et processus technologiques, Éducagri, 2007, 293 p. (ISBN 978-2-84444-559-9), p. 196.
  3. Alphonse Meyer, José Deiana et Alain Bernard,Cours de microbiologie générale avec problèmes et exercices corrigés’’, Doin, 2004, 430 p. (ISBN 2-7040-1170-2), p. 229.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]