Pascaline Bongo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pascaline Bongo
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités

Pascaline Mferri Bongo Ondimba, née le à Franceville, est une femme politique gabonaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille ainée du président Omar Bongo[1] et de Louise Mouyabi Moukala, elle effectue une partie de ses études en France, à l'École nationale d'administration. Elle est la sœur aînée d'Ali Bongo.

Pascaline Bongo exerce les fonctions de ministre des Affaires étrangères de 1991 à 1994, et fut directrice du cabinet présidentiel.

Elle est mariée à Paul Toungui, ancien ministre d'État chargé des Affaires étrangères[2].

En mai 2013, elle fait partie des « 25 femmes les plus influentes du business en Afrique » selon le journal Jeune Afrique[3].

En février 2015, elle est mise en cause par la justice française pour des factures impayées s'élevant à 453 300 euros[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est l'ancienne compagne de l'homme politique Jean Ping, avec qui elle a deux enfants[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le mystère Pascaline – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne)
  2. Jean-Dominique Geslin, « La méthode Bongo », Jeune Afrique, 5 janvier 2003.
  3. « Les 25 femmes les plus influentes du business en Afrique » (consulté le 15 mai 2013)
  4. Nicolas Beunaiche, « Les impayés de Pascaline Bongo mettent une entreprise française sur la paille », 20minutes.fr, 19 février 2015.
  5. Gabon : les électeurs votent pour une présidentielle sous haute tension, Le Figaro, 27 août 2016.

Article connexe[modifier | modifier le code]