Pascale Jeuland-Tranchant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pascale Jeuland)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pascale Jeuland
Pascale Jeuland, 2008.jpg
Informations
Noms officiels
Pascale Jeuland
Pascale Jeuland-TranchantVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (33 ans)
RennesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Spécialité
endurance
Équipes professionnelles
Principales victoires

Pascale Tranchant, née Jeuland le à Rennes, est une cycliste française spécialiste de la piste. Elle est professionnelle de 2007 à 2019. Elle pratique la route très régulièrement comme sa sœur Nathalie Jeuland. Elle devient championne du monde du scratch en 2010 et championne du monde militaire sur route en 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2004 et 2005, Pascale Jeuland devient double championne de France de poursuite juniors. En 2005, elle remporte également le titre de la course aux points juniors. Dans les années suivantes, elle monte sur le podium lors de championnats nationaux et européens. De 2007 à 2009, elle est championne de France de course aux points trois fois de suite. En 2009, elle remporte également le scratch. Aux Jeux olympiques de 2008 à Pékin, elle termine septième de la course aux points.

Après avoir été championne de France sur route espoirs en 2006, elle passe professionnelle sur route. De 2007 à 2019, elle court dans le peloton international. Elle n'a pas remporté d'épreuve au niveau UCI, mais compte plusieurs succès sur le circuit national et la Coupe de France. Elle a également décroché en 2013 le titre de championne du monde militaire, au Luxembourg[1].

Aux championnats du monde sur piste 2010 à Ballerup, au Danemark, elle devient Championne du monde du scratch. Au total, elle compte 14 titres de championne de France sur piste obtenus entre 2007 et 2018 dans les disciplines d'endurance : 4 en course aux points, 4 en poursuite par équipes, 3 en poursuite individuelle, 2 en scratch et 1 en omnium.

Elle décide de mettre sa carrière entre parenthèses à l'issue de la saison 2016, après avoir annoncé qu'elle attendait un enfant[2].

Elle revient à la compétition en 2018. Au mois d'août, elle se classe deuxième du championnat de France de poursuite individuelle derrière Coralie Demay et devant Marion Borras[3], elle remporte également le titre de championne de France de la course aux points[4]. Fin , elle est sélectionnée pour représenter la France aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[5] et s'adjuge à cette occasion la cinquième place du relais mixte[6]. Elle met un terme à sa carrière à l'issue de la saison 2019[7].

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe espoirs et juniors[modifier | modifier le code]

Championnats de France[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Palmarès par années[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svg Année20092010201120122013201420152016201720182019
Classement UCI118e150e144e113e119e147e47e86e - 77e147e
UCI World Tour - - - - - - - 45e - 203e90e
Source : UCI

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Piste – Equipe de France – Endurance – Pascale Jeuland raccroche
  2. Pascale Jeuland-Tranchant fait une pause
  3. Frédéric Gachet, « Piste - Championnat de France - Elite et Avenir - J5 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 16 août 2018)
  4. Frédéric Gachet, « Piste - Championnat de France - Elite et Avenir - J7 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 18 août 2018)
  5. Corentin Parbaud, « Championnats d'Europe : la France avec Démare en leader », sur lequipe.fr, (consulté le 1er aout 2019)
  6. Nicolas Mabyle, « Championnat d'Europe - Relais mixte : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 9 aout 2019)
  7. Pascale Jeuland-Tranchant raccroche - Actualité - DirectVelo
  8. « Résultats et classement final - Poursuite par équipe femmes », sur tissottiming.com (consulté le 5 mars 2019)
  9. a et b (en) « Jeux mondiaux militaires: 5 médailles en plus! », sur www.sports.defense.gouv.fr, (consulté le 26 octobre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]