Pascale Boyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pascale Boyer
Illustration.
Pascale Boyer en .
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(3 ans et 4 mois)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 1re des Hautes-Alpes
Législature XVe
Groupe politique LREM
Prédécesseur Karine Berger
Conseillère départementale des Hautes-Alpes
En fonction depuis le
(4 ans, 8 mois et 20 jours)
Élection 31 janvier 2016 (partielle)
Circonscription Canton de Gap-1
Prédécesseur Brigitte Gaudin
Francis Zampa (élection annulée)
Biographie
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Saint-Mandé (Val-de-Marne)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste (jusqu'à mars 2016)
LREM (depuis janvier 2017)

Pascale Boyer, née le à Saint-Mandé, est une femme politique française, membre de La République en marche ! (LREM). Elle est députée de la 1re circonscription des Hautes-Alpes depuis le 21 juin 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Pascale Boyer débute son engagement politique en devenant collaboratrice du groupe des conseillers généraux du Parti socialiste des Hautes-Alpes de 2012 à 2016[1].

Elle se présente aux élections départementales de 2015 dans les Hautes-Alpes dans le canton de Gap-1 sous l'étiquette PS aux côtés de Guy Blanc mais n'est pas élue. Elle dépose un recours à la suite de la disparition de bulletins Front national et le tribunal administratif lui donne raison.

En vue de l'élection départementale partielle de , elle repart en campagne avec Guy Blanc mais le Parti socialiste préfère investir un autre binôme. Pascale Boyer est finalement élue conseillère départementale divers gauche du canton de Gap-1 avec 52,32 % des voix face au binôme divers droite sortant (47,58 %).

Elle quitte le Parti socialiste en [2] avant de rejoindre En marche ! entre les deux tours de la primaire de la gauche, fin janvier[1]. Elle obtient l'investiture La République en marche ! pour les élections législatives dans la 1re circonscription des Hautes-Alpes. Elle est élue au second tour avec 57,92 % des voix contre 42,08 % pour la candidate Les Républicains[3].

A l'Assemblée nationale, elle est notamment :

  • Membre de la commission des affaires économiques depuis Octobre 2019 après avoir été membre de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire.
  • Vice-présidente de la mission d'information sur l'adaptation de la politique familiale française aux défis du XXIème siècle[4].
  • Présidente du groupe d'études sur l'élevage pastoral[5].
  • Secrétaire du groupe d'études sur les Sapeurs-pompiers volontaires.
  • Présidente du groupe d'amitié France-Timor Est[6].
  • Vice-présidente du groupe d'amitié France-Inde.

Action politique[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Pascale Boyer est co-rédactrice d'un rapport d'information sur l'évaluation de la loi du pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, dite « Loi Macron ». Elle intervient sur la thématique des transports et analyse notamment le sujet des lignes de bus à longue distance, le sujet du permis de conduire ainsi que le sujet des concessions autoroutières. [7]

Élevage pastoral[modifier | modifier le code]

Présidente du groupe d'études sur l'élevage pastoral, elle a également interpellé le Gouvernement sur l'équilibre entre la protection des loups et la préservation du pastoralisme. [8]

Détail des fonctions et mandats[modifier | modifier le code]

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Pascale Boyer (LREM) : de l’ombre à la lumière », sur Le Dauphiné, (consulté le 19 juin 2017).
  2. « LEGISLATIVES A GAP. Qui est Pascale Boyer (LREM) élue députée face à Catherine Asso (LR) ? », sur France 3 Régions, (consulté le 19 juin 2017).
  3. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  4. « Composition de la mission d'information sur l'adaptation de la politique familiale française aux défis du XXIe siècle au 24 janvier 2020 - 15ème législaturePolitique familiale française - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 24 janvier 2020)
  5. « Composition du groupe d'études : élevage pastoral au 24 janvier 2020 - 15ème législature - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 24 janvier 2020)
  6. « Composition du groupe d'amitié France-Timor Est au 24 janvier 2020 - 15ème législature - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 24 janvier 2020)
  7. « N° 1454 tome I - Rapport d'information déposé en application de l'article 145 du règlement en conclusion des travaux de la mission d'information commune sur l'évaluation de la loi n° 2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, dite « Loi Macron » », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le 24 janvier 2020)
  8. « Question n°2032 - Assemblée nationale », sur questions.assemblee-nationale.fr (consulté le 24 janvier 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]