Pascale Borel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Borel.
Pascale Borel
Naissance (58 ans)
Bordeaux
Activité principale Chanteuse
Années actives Depuis 1982

Pascale Borel est une chanteuse française, née le 16 juillet 1958[1] à Bordeaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir débuté comme choriste dans le groupe pop Lala et les Émotions, Pascale Borel rencontre en 1982 Grégori Czerkinsky. Elle commence comme chanteuse dans le groupe Mikado, duo pop à la musique minimaliste, « tendre » et humoristique, qui trouve d'abord son public au Japon à travers plusieurs tournées. Pascale interprète les textes, Grégori compose et arrange les morceaux. En 1986 un premier single de Mikado rencontre le succès en France : Naufrage en hiver ; les photographes Pierre et Gilles habillent Mikado de leur esthétique rétro-kitsch, à travers photos et clips. La fille du soleil, en 1988, est encore un succès en France. En 1991, le duo se sépare[2],[3],[4].

Pascale Borel chante ensuite dans le groupe d'électro-pop Bien de 1996 à 1999 : un CD 4 titres sort en Espagne, et quelques concerts sont donnés à Paris[3],[5]. En 2004, Borel enregistre son premier album solo avec le label électro Pschent. Elle travaille avec Jérémie Lefebvre, auteur et musicien rencontré en 2001[3].

L'album Oserai-je t'aimer sort le 30 mai 2005. On y trouve des chansons d'amour et d'humour, un hymne à l'écrivain Marcel Proust, la complainte de la Bouteille à la mer, et une reprise intimiste de la chanson Into the Groove[3],[6], de Madonna.

En septembre 2006, Pascale Borel sort le single J'ai un mari, en duo avec Valérie Lemercier[3]. En janvier et septembre 2008, elle se produit sur la scène du Théâtre Essaïon, à Paris, et elle y chante en duo avec Lio[7].

En 2009, elle tourne deux clips et enregistre un nouveau titre pour un film. Tourné au printemps 2009 à Paris sous la direction de Gérald Alary et Martial Salomon, le clip de Please montre Pascale Borel dans le rôle d'un personnage plongé dans les affres de l'indécision amoureuse, avec en contrepoint des images extraites du film d'Emmanuel Mouret, Fais-moi plaisir !, pour lequel a été écrite la chanson. Le clip de Please offre un écho humoristique aux scènes qui réunissent Judith Godrèche et Emmanuel Mouret dans le film. Tourné en juin 2009 en studio et dans le bois de Vincennes, le clip de J'aime tellement Proust mélange prises de vues réelles, collage virtuel et effets spéciaux. Il est parsemé de références à la Recherche du temps perdu et aux lieux et personnages réels qui l'ont inspirée, de l'église d'Illiers-Combray jusqu'à Robert de Montesquiou, en passant par Sarah Bernhardt.

En 2015, 30 ans après Mikado, elle revient avec un album de pop synthétique, Par ailleurs[3].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]