Pascal Mayer (biophysicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pascal Mayer (biophysicien)
PascalMayer202106 JCMayer.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Pascal Mayer est un biophysicien et chef d'entreprise français spécialisé dans les analyses biomoléculaires pour le diagnostic, la médecine prédictive et la découverte de médicaments.

Il est connu pour ses travaux ayant permis la mise au point d’une technologie de séquençage de nouvelle génération de l’ADN qui deviendra la base de la technologie Illumina, et pour laquelle il a été récompensé par le Breakthrough Prize 2022 dans la catégorie des sciences de la vie[1],[2]. Il est actuellement président de la société Alphanosos[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Pascal Mayer est né en 1963 en Moselle, où il a grandi. Il est diplômé en 1988 d’un Master (DEA) en Biologie Moléculaire de l’Université Louis Pasteur de Strasbourg, au sein de laquelle il obtient son doctorat en Biophysique Macromoléculaire en 1991[4].

Sa thèse est consacrée au développement d'un appareillage automatisé de mesure de la biréfringence électrique sur gel et à l'étude expérimentale de la dynamique de l'ADN pendant l'électrophorèse en champ pulsé.

De 1991 à 1994, il effectue un post-doctorat à l'Université d'Ottawa (Canada) par lequel il démontre comment une nouvelle méthode de séparation de l'ADN en solution libre pourrait considérablement améliorer les méthodes de séquençage de l'ADN[4].

Au cours d’un second post-doctorat au sein du Centre de Recherche Paul Pascal du CNRS, de 1994 à 1996, il invente une méthode et écrit un logiciel pour analyser des images de vidéo-microscopie d'objets flous en mouvement (molécules d'ADN) à l'aide de cartes de corrélation spatio-temporelles[4].

Il rejoint en le groupe GlaxoSmithKline à Genève, au sein duquel ses travaux permettent le dépôt des brevets dévoilant la nouvelle méthode de séquençage de l'ADN massif en parallèle, rachetés par la suite par la société britannique Solexa créée par Shankar Balasubramanian et David Klenerman dont la start-up est finalement rachetée par Illumina[4],[5],[6]. Ces brevets ont permis la création d’une technique rapide, robuste et bon marché de séquençage de l'ADN (une journée et environ 600 dollars pour le re-séquençage d'un génome humain complet), aujourd'hui utilisée à grande échelle[7],[2],[8],[1]. A ce titre, Pascal Mayer a reçu le Breakthrough Prize 2022 dans la catégorie des sciences de la vie aux côtés de ces deux britanniques[2]. Cette technologie a permis le séquençage rapide du SARS-CoV-2 (Covid-19) en 2020 et le suivi régulier des mutations génétiques des différents variants[9].

En 2014, il cofonde la société Alphanosos, située à Riom (Auvergne). Les projets de la société incluent notamment le développement d'un traitement contre le Covid-19[5].

Travaux et publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sciences et Avenir avec AFP, « Le biophysicien Pascal Mayer récompensé au Breakthrough Prize pour une technique de séquençage du coronavirus », Sciences et Avenir,‎ , https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/un-francais-recompense-pour-une-technique-de-sequencage-en-premiere-ligne-dans-la-pandemie_157394.
  2. a b et c (en) « WINNERS OF THE 2022 BREAKTHROUGH PRIZES IN LIFE SCIENCES, FUNDAMENTAL PHYSICS AND MATHEMATICS ANNOUNCED », sur breakthroughprize.org, (consulté le ).
  3. Claudie Hamon, « Covid-19 : les américains récompensent un biophysicien pour sa technique de séquençage du génome », France Bleue,‎ , https://www.francebleu.fr/emissions/zoom-info/pays-d-auvergne/covid-19-les-americains-recompensent-un-biophysicien-pour-sa-technique-de-sequencage-du-genome.
  4. a b c et d Geneviève DAUNE, « Pascal Mayer, ancien étudiant de l’université de Strasbourg et biophysicien, reçoit le Breakthrough Prize », Dernières Nouvelles d'Alsace,‎ (lire en ligne).
  5. a et b Arthur Cesbron, « Sa technologie a permis d'identifier le Covid-19 : un Puydômois lauréat d'un prestigieux prix américain », La Montagne,‎ (lire en ligne).
  6. (en) « History of sequencing by synthesis », sur emea.illumina.com, (consulté le ).
  7. Afp, « Covid-19: un Français récompensé pour une technique ultra-rapide de séquençage de l’ADN », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  8. Laurent Sacco, « Le Breakthrough Prize récompense Katalin Karikó, la pionnière des vaccins à ARN messager », Futura Science,‎ (lire en ligne).
  9. Natacha Triou, « Breakthrough Prizes 2022 : le Français Pascal Mayer récompensé », France Culture,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à la rechercheVoir et modifier les données sur Wikidata :