Pascal Diethelm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diethelm.
Portrait de Pascal A. Diethelm

Pascal A. Diethelm est né le à Genève. Titulaire d'une Maîtrise universitaire ès Sciences (économie) à l'Université de Genève, il a été durant trente ans fonctionnaire de l’OMS, en charge à la fin de sa carrière du service de technologie de l'information. Il est considéré comme un lanceur d'alerte dans le domaine du tabac[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est président d’OxyRomandie, association suisse de lutte contre le tabagisme, membre fondateur de la Framework Convention Alliance, fédération mondiale d'associations chargées de superviser la mise en œuvre de la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac (CCLAT), et vice-président du Comité national contre le tabagisme (CNCT), association française consacrée à la lutte anti-tabac.

Il a mis au jour en mars 2001 avec Jean-Charles Rielle le cas de Ragnar Rylander, professeur à l'Université de Genève sous contrat avec le cigarettier Philip Morris à compter de 1972. Ragnar Rylander a produit de nombreuses études minimisant ou niant les effets néfastes du tabac. Suite aux révélations de Pascal Diethelm qui l'accusait de « fraude scientifique », Ragnar Rylander a engagé des poursuites judiciaires en diffamation contre Pascal Diethelm. L'enquête a toutefois confirmé que l'ensemble des faits mis en lumière par Pascal Diethelm étaient avérés, si bien que le professeur Rylander fut reconnu coupable[2] de « fraude scientifique sans précédent, dans le domaine du tabagisme passif » par la cour de justice de Genève[3],[4] et dut s'acquitter de l'ensemble des frais de justice.

Les investigations effectuées par Pascal Diethelm pour sa défense et celle du Dr Jean-Charles Rielle dans le cadre de l'affaire Rylander ont révélé que la multinationale Philip Morris avait acquis secrètement, au début des années 1970, un laboratoire de recherche biologique en Allemagne, INBIFO, où étaient conduites des expériences animales sur la fumée du tabac, recherches supervisées de façon occulte par le professeur Rylander pour le compte de la filiale américaine de Philip Morris. Ces recherches ont mis en évidence la grande toxicité de la fumée passive, résultat qui a été dissimulé par la compagnie de tabac. La revue médicale The Lancet a publié un article sur cette affaire[5], lui donnant un large écho médiatique, en particulier en Allemagne[6],[7] et aux États-Unis[8],[9].

Pascal Diethelm a reçu en octobre 2007 le International Tobacco Industry Documents Award. Ce prix est attribué par l'Université de Californie à San Francisco et le Public Health Advocacy Institute pour récompenser l'utilisation novatrice des documents de l'industrie du tabac[10],[11]. Il a aussi été récompensé par l'Organisation mondiale de la santé qui lui a attribué en mai 2013 le World No Tobacco Day Award pour « avoir travaillé sans relâche à dévoiler la vérité sur les agissements de l'industrie du tabac »[12]. La revue The Lancet le présente comme un opposant infatigable de l'industrie du tabac[13].

Récemment, Pascal Diethelm a étudié, en collaboration avec le professeur Martin McKee (en), le phénomène désigné par l'anglicisme « dénialisme »[14],[15],[16],[17] ou le néologisme « dénisme »[18] (parfois appelé – improprement – révisionnisme ou négationnisme scientifique).

Pascal Diethelm est aussi membre du comité de lecture de la revue Tobacco Control publiée par le groupe du British Medical Journal[19]. Il a été distingué comme l'un des Outstanding Reviewers de la revue en janvier 2016[20].

Citation :

« Le droit de respirer un air de qualité non pollué par les émanations toxiques du tabac est aussi légitime que celui de disposer d'une eau potable. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charlotte Onfroy-Barrier, « Il faut s’accrocher pour devenir lanceur d’alerte », La Tribune de Genève, (consulté le 14 juin 2016)
  2. Arrêt de la cour de justice de Genève du 13 décembre 2003
  3. Sophie Malka et Marco Gregori Infiltration: Une taupe à la solde de Philip Morris Georg Éditeur, Genève, 2005 (ISBN 978-2-8257-0914-6)]
  4. Toute l'« affaire Rylander » sur le site www.prevention.ch
  5. (en) Diethelm PA, Rielle JC, McKee M, « The whole truth and nothing but the truth? The research that Philip Morris did not want you to see », Lancet, vol. 366, no 9479,‎ , p. 86–92 (résumé)
  6. Führender Tabakhersteller verschleiert Verbindung zu Forschungsinstitut The Lancet, Übersicht, 12 novembre 2004
  7. Philip Morris soll Tabakrisiken erforscht und verschwiegen haben Der Spiegel, 12 novembre 2004
  8. Leading Tobacco Manufacturer Conceals Links to Tobacco Research Facility The Lancet, Press Release, 11 novembre 2004
  9. (en) Ferber Dan, « Research on Secondhand Smoke Questioned », Science, vol. 306, no 9479,‎ , p. 1274 (résumé)
  10. Communiqué de l'American Legacy Foundation Award Winners Used Tobacco Industry Documents to Educate Americans on Tobacco Industry Strategies and Tactics
  11. International Award for Outstanding Use of Tobacco Industry Documents - Winners
  12. (en) « Organisation Mondiale de la Santé, Europe - World No Tobacco Day (WNTD) Awards »
  13. (en) Watts, Geoff, « Pascal Diethelm: tireless opponent of the tobacco industry », The Lancet, vol. 384,‎ , p. 2018 (lire en ligne)
  14. (en) Diethelm P, McKee M, « Denialism: what is it and how should scientists respond? », European Journal of Public Health, vol. 19, no 1,‎ (lire en ligne)
  15. (en) McKee M, Diethelm P, « How the growth of denialism undermines public health », British Medical Journal, vol. 341:c6950,‎ (résumé)
  16. Kiefer B, « La montée du dénialisme », Revue médicale suisse,‎ (lire en ligne)
  17. « Dossier – le dénialisme scientifique (ou négationnisme de la science) »
  18. «On observe une montée du déni des faits scientifiques», Université de Genève, , p. 16
  19. « Tobacco Control - Editorial Board »
  20. (en) Malone RE, « Honouring top reviewers, and what makes a great peer review? », Tobacco Control, vol. 25:1,‎ (lire en ligne)