Pascal Amoyel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pascal Amoyel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Mouvement
Instrument
Site web

Pascal Amoyel est un pianiste, compositeur, auteur et comédien français né le à Rozay-en-Brie (Seine-et-Marne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Victoire de la Musique en 2005 dans la catégorie « Révélation Soliste Instrumental de l’année », Pascal Amoyel est récompensé en 2010 par un Grand Prix du Disque à Varsovie par la prestigieuse Société Chopin pour son intégrale des Nocturnes de Chopin aux côtés de Martha Argerich et de Nelson Freire, enregistrement qualifié de « miracle que l’on n’osait plus espérer, qu’on écoute bouche bée par tant de beauté » par la revue Classica. Son interprétation des Funérailles de Liszt a également été saluée comme l’une des références historiques, et ses Harmonies Poétiques et Religieuses de Liszt élues parmi les 5 meilleurs enregistrements de l’année 2007 par la chaîne Arte.

A 10 ans, lorsqu’il débute ses études de piano à l’École Normale de Musique — Alfred Cortot de Paris, il est vite remarqué par Georgy Cziffra qu’il suit en France et en Hongrie. A 17 ans, après un baccalauréat scientifique, il décide de se consacrer entièrement à la musique. Parallèlement à ses études il est pianiste de bar dans des cabarets de Montmartre. Il obtient une Licence de concert à l’Ecole Normale de Paris, les Premiers Prix de Piano et de Musique de chambre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, devient Lauréat des Fondations Menuhin et Cziffra, puis remporte le Premier Prix au Concours International des Jeunes Pianistes de Paris.

C’est le début d’une carrière internationale qui le conduit à se produire sur les plus grandes scènes : Philharmonie de Berlin, Muziekgebouw d’Amsterdam, Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, Cité de la Musique et Salle Pleyel à Paris, Etats-Unis, Canada, Russie, Chine, Corée…

Ses enregistrements seul ou avec la violoncelliste Emmanuelle Bertrand ont obtenu les plus hautes récompenses: Gramophone, Cannes Classical Awards, ffff de Télérama, Diapason d’Or de l’année, «Choc» du monde de la Musique, 10 de Classica, Grand Prix annuel de la critique allemande…

Compositeur, Pascal Amoyel est Lauréat de la Fondation Banque Populaire. Il est notamment l’auteur du cycle Job, ou Dieu dans la tourmente et de Lettre à la femme aimée au sujet de la mort (sur des poèmes de Jean-Pierre Siméon).

Il s’investit aussi dans la création de nouvelles formes de concert: son spectacle « Block 15, ou la musique en résistance » (mise en scène Jean Piat) a obtenu un très vif succès et a fait l’objet d’une adaptation pour France Télévisions ; il a créé également « Le pianiste aux 50 doigts ou l'incroyable destinée de Georgy Cziffra » et « Le jour où j’ai rencontré Franz Liszt » (mises en scène Christian Fromont) qui ont été joués à guichet fermé au festival d’Avignon et durant plusieurs mois au Théâtre Le Ranelagh à Paris.[1] Dernièrement, il a créé le spectacle familial « Une petite histoire de la grande musique ».

Professeur de piano et d’improvisation au CRR de Rueil-Malmaison, il a créé le Juniors Festival dont les enfants sont les acteurs, y compris ceux porteurs de handicaps. Il dirige le festival Notes d’automne qu’il a créé, et est le commanditaire de plus d’une quarantaine de créations (avec Jean-Pierre Marielle, Barbara Hendricks, Natalie Dessay, Patrick Bruel, Richard Bohringer…). Il est aussi conseiller artistique de l’Estival de la Bâtie d’Urfé. Il est l’auteur de l’ouvrage Si la musique t’était contée (bleu nuit), et a produit une série d’émissions sur France Culture intitulées « Une histoire de la musique ». Premier Grand Prix Arts-Deux Magots récompensant « un musicien aux qualités d’ouverture et de générosité », Prix Jean-Pierre Bloch de la Licra pour « le rapport aux droits de l’homme dans son oeuvre », il est le parrain de l’association APTE, qui dispense des cours de musique à des enfants autistes. Il a été élevé aux grades de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, et de Chevalier dans l’Ordre des Palmes Académiques.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Compositions[modifier | modifier le code]

  • Nigun, pour clarinette en la extrait du cycle Job, ou Dieu dans la tourmente
  • Itinérance, pour violoncelle seul, extrait du cycle Job, ou Dieu dans la tourmente (paru en disque chez Harmonia Mundi et en partition aux Éditions le Chant du Monde)
  • In Memoriam, pour violoncelle seul
  • Kaddish de Terezin, pour orchestre à cordes et chœur d'enfants, extrait du cycle Job, ou Dieu dans la tourmente (version pour quatuor à cordes et chœur d'enfants + version pour orgue et chœur d'enfants)
  • Lettre à la femme aimée au sujet de la mort (sur des poèmes de Jean-Pierre Simeon) pour violoncelle, piano préparé et gong
  • Sadhana, in memoriam Olivier Greif, pour violoncelle et voix (paru chez Triton)
  • Psaume 90, pour Quatuor à cordes
  • Libera me, psalmodie pour violoncelle seul

Livres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Piano[modifier | modifier le code]

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Alkan, Liszt, Sonate d'Alkan, Intégrale de l'œuvre de Liszt pour violoncelle et piano - Emmanuelle Bertrand, violoncelle (mars 2001, Harmonia Mundi) (OCLC 742626321)
  • Bloch, Suites nos 1, 2 et 3, Méditation hébraïque, Jewish Life, Nirvana, Nigun - Emmanuelle Bertrand, violoncelle (décembre 2002, Harmonia Mundi HMC 901810) (notice BnF no FRBNF39100911)
  • Chopin, Sonate pour violoncelle (juin 2014, Harmonia Mundi) (OCLC 933771811)
  • Chostakovitch, Sonate pour violoncelle et piano, moderato pour violoncelle et piano (Harmonia Mundi)
  • Debussy, Sonate pour violoncelle - Emmanuelle Bertrand, violoncelle (décembre 2014, Harmonia Mundi) (OCLC 927112315)
  • Olivier Greif, Sonate de Requiem, Trio - Emmanuelle Bertrand, violoncelle et Antje Weithaas, violon (juin 2005, Harmonia Mundi HMG 501900)[2] (notice BnF no FRBNF43701872)
  • Greif, « Pascal Amoyel plays Greif » : + Sadhana, in memoriam Olivier Greif de Pascal Amoyel pour violoncelle et voix - Emmanuelle Bertrand, violoncelle (2009, CD/DVD Triton TRI331160) (OCLC 762763570), (notice BnF no FRBNF42335487)
  • Grieg, Sonate op. 36, Pièces lyriques, Allegretto en mi majeur, Intermezzo en la mineur - Emmanuelle Bertrand, violoncelle (juillet 2007, Harmonia Mundi HMC 901986) (OCLC 297182375), (notice BnF no FRBNF41376558)
  • Saint-Saëns, Sonate no 1, Prière op. 158, Romance op. 36, Gavotte op. 16 no 3, Tarentelle op. 10 no 5, Suite op. 16, Romance op. 51, Le Cygne - Emmanuelle Bertrand, violoncelle (septembre 2006, Harmonia Mundi)
  • Saint-Saëns, le Carnaval des animaux - Pépito Matéo, récitant ; Alexandra Brown, alto ; Emmanuelle Bertrand, Catherine Montier et Jean-Marc Phillips-Varjabédian, violoncelles ; Alexis Kossenko, flûte ; Stéphane Logerot, basson ; Patrick Messina, clarinette ; Éric Sammut, percussion ; Vahan Mardirossian, piano (18 mai 2010, Didier Jeunesse + album) (OCLC 816532477)
  • Saint-Saëns, le Carnaval des animaux - Anne Roumanoff, sur un texte d'Eric-Emmanuel Schmitt (livre-disque Albin Michel/France musique, 2014 – commande du Festival Notes d'Automne) (OCLC 900037110)
  • Strauss, Romance AV 75 en fa majeur, Sonate pour violoncelle et piano ; Reger, Sonate pour violoncelle et piano, Petite Romance en majeur - Emmanuelle Bertrand, violoncelle (février 2004, Harmonia Mundi HMC 901836) (OCLC 872024584), (notice BnF no FRBNF39908282)
  • Saint-Saëns, Sonate N°2 et Sonate N°3 (inédite) pour violoncelle et piano, avec Emmanuelle Bertrand, Harmonia Mundi

Théâtre musical[modifier | modifier le code]

  • Le Block 15, ou la musique en résistance, de et avec Pascal Amoyel et Emmanuelle Bertrand, mise en scène Jean Piat
  • Le pianiste aux 50 doigts, de et avec Pascal Amoyel, mise en scène Christian Fromont
  • Le jour où j'ai rencontré Franz Liszt, de et avec Pascal Amoyel, mise en scène Christian Fromont
  • Une petite histoire de la grande musique, de et avec Pascal Amoyel, Emmanuelle Bertrand, Alma Amoyel, mise en scène Christian Fromont

Concerts littéraires[modifier | modifier le code]

Festivals[modifier | modifier le code]

  • Concepteur et directeur artistique du Festival notes d'automne, rencontres musicales et littéraires au Perreux-sur-Marne
  • Conseiller artistique de l'Estivale de la Bâtie d'Urfé (Loire)
  • Juniors Festival (1999-2004)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Xardel (entretiens avec) (préf. Claude Samuel), Les pianistes, Paris, Séli Arslan, coll. « Si c'était à refaire », , 317 p. (ISBN 2-84276-086-7, OCLC 52858273, notice BnF no FRBNF39071736), p. 13–26.
  • Du silence avant toute chose, revue n°88, été 2008 3e Millénaire
  • Le duo violoncelle-piano, approches d'un genre (collection microsillon sous la direction de Mélanie Guérimand, Muriel Joubert, Denis Le Touzé)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 88 notes pour piano solo, Jean-Pierre Thiollet, Neva Éditions, 2015. ISBN 978-2-3505-5192-0
  2. Ce disque a été distingué d'un « 10 » dans le magazine Classica et d'un Diapason d'or.

Lien externe[modifier | modifier le code]