Pascal Abikanlou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pascal Abikanlou
Naissance
Pobè
Nationalité Drapeau du Bénin Bénin
Décès
Sèmè-Kpodji
Profession Réalisateur
Films notables Sous le signe du vaudou

Pascal Adjibadé Abikanlou est un artiste réalisateur, scénariste et producteur béninois né le 21 avril 1935[1] à Pobè, au sud-est du Dahomey[2] (actuel Bénin) et mort le à Sèmè-Kpodji[3], des suites d'une longue maladie. Il est considéré comme le « père du cinéma béninois[4] ». Auteur de plusieurs films documentaires, il réalise le premier long métrage de fiction béninois, Sous le signe du vaudou (1974).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Pobè, une localité proche de la frontière avec le Nigeria, Abikanlou est d'origine Nago-Yoruba[5]. Il est issu d'un lignage royal de Pobè. Son père fut condamné à quatre ans de prison par les autorités coloniales françaises pour avoir défendu un possible rattachement de Pobè au Nigeria[2].

Scolarisé au lycée Maurice Delafosse de Dakar[4], dessinateur industriel de formation, il suit une formation de photographe par correspondance, puis devient reporter et assistant cadreur et enfin réalisateur[6].

Filmographie[7],[8][modifier | modifier le code]

  • 1967 : Ganvié, mon village (court métrage documentaire)
  • 1968 : Escale au Dahomey (court métrage documentaire)
  • 1969 : Premières offrandes (court métrage documentaire)
  • 1969 : Fête de l'igname (moyen métrage documentaire)
  • 1971 : Opération Sonader (court métrage documentaire)
  • 1971 : De l'eau et de l'ombrage (court métrage documentaire)
  • 1974 : Sous le signe du vaudou (long métrage de fiction)
  • 1975 : Afrique au rendez-vous de l'année sainte (moyen métrage documentaire)
  • 1989 : Dan xome royaume des Huegbadjavi (long métrage documentaire)
  • 1992 : Vent de l'espoir (vidéo documentaire)
  • 1993 : Ouidah 92 (vidéo documentaire)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 1936 selon d'autres sources moins précises
  2. a et b (en) Mathurin C. Houngnikpo et Samuel Decalo, « Abikanlou, Pascal Adjibadé (1935-) », in Historical Dictionary of Benin, The Scarecrow Press, Lanham, Toronto, Plymouth, 2013 (4e éd.), p. 19 (ISBN 9780810871717)
  3. « Cérémonie officielle d’ouverture du FICMEC : Hommage rendu au premier cinéaste du Bénin », zinzinsouhoum.blogspot, 13 janvier 2017 [1]
  4. a et b Pascal Abikanlou, précurseur du cinéma béninois, film réalisé par Doriane Sènakpon Zannou, ISMA Bénin, 2018, 11 min 17 s
  5. (en) Brian C. Smithson, Piety in Production: Video Filmmaking as Religious Encounter in Bénin, Duke University, 2018, p. 296, [lire en ligne]
  6. Patrick G. Ilboudo, Le FESPACO, 1969-1989 : les cinéastes africains et leurs œuvres, Éditions La Mante, Ouagadougou, 1988, p. 172
  7. « Africiné », sur www.africine.org (consulté le 31 octobre 2019)
  8. « Films », sur Africultures (consulté le 31 octobre 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Olivier Barlet, « Andrée Davanture face à l'esprit colonial », Africultures, 8 juillet 2014, [lire en ligne]
  • Rodéric Dèdègnonhou, Après 50 ans d'indépendance, le cinéma béninois à l'état embryonnaire, Africiné, 2010, [lire en ligne]
  • Dictionnaire du cinéma africain, volume 1, Karthala, 1991, p. 33 (ISBN 9782865372973)
  • (en) Mathurin C. Houngnikpo et Samuel Decalo, « Abikanlou, Pascal Adjibadé (1935-) », in Historical Dictionary of Benin, The Scarecrow Press, Lanham, Toronto, Plymouth, 2013 (4e éd.), p. 19 (ISBN 9780810871717)
  • Hector Tovidokou, 50 ans d'indépendance du Bénin. Les artisans du cinéma font l'état des lieux, Africiné, 2010, [lire en ligne]
  • Hector Tovidokou, L'industrie cinématographique a une grande importance dans l'économie d'un pays (entretien avec Éric Todan, directeur du Cncia-Bénin), 2017, [lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]