Pas si bête (film, 1946)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec le film Pas si bête (film, 1928) du même réalisateur, sorti en 1928
Pas si bête
Réalisation André Berthomieu
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 100 minutes
Sortie 1946

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Pas si bête est un film français réalisé par André Berthomieu, sorti en 1946.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Léon Ménard (Bourvil) est un paysan normand des plus matois. Invité chez son oncle Henri (Albert Duvaleix), un industriel prospère, par sa cousine Nicole (Suzy Carrier), il va perturber les manœuvres de plusieurs intrigants : Ainsi, il déjoue les manœuvres d'une chanteuse cupide (Mona Goya) bien décidée à se faire épouser par l'oncle Henri avec la complicité de son amant. Il découvre aussi la combinaison du comte de Bellemont (Jacques Louvigny), un châtelain vaniteux et ruiné, désireux de marier son fils à la riche héritière Nicole. Le comte démasqué se retire avec fracas, entraînant avec lui son fils Didier (Bernard Lancret), que Nicole croit complice des agissements cupides de Bellemont père. Une lettre interceptée par la fidèle gouvernante de la famille ouvre les yeux à Léon quant à la pureté des intentions du jeune homme. Il convainc sans difficulté l'oncle Henri de nommer ce dernier à la tête d'une de ses usines, et les Ménard au grand complet célèbrent peu après les doubles noces de Nicole et de Didier, et de Léon et de sa jeune promise Rosine (Jacqueline Beyrot).

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • En 1928, André Berthomieu avait fait un film muet homonyme, avec notamment Andrée Gilda, René Lefèvre, Jean Heuzé, Madeleine Carroll.
  • Si Pas si bête n'est pas a proprement parler le premier film de Bourvil, il est le premier dans lequel il figure en vedette principale.
  • Le film à réalisé à sa sortie 6 165 418 millions d'entrées
  • En 1948, Bourvil reprendra le rôle de Léon Ménard toujours sous la direction d'André Berthomieu, dans Blanc comme neige et on pourra apercevoir dans sa chambrette parisienne une photo extraite de Pas si bête. En revanche sa fiancée n'est plus la même !

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raymond Chirat, Catalogue des films français de long métrage. Films de fiction 1940-1950, Editions Imprimerie Saint-Paul, Luxembourg, 1981, article no 581
  • Christian Plume et Xavier Pasquini, Bourvil, Bréa Editions, Paris, 1983, 189 pp., pp.82-83
  • Christian Dureau, Bourvil. A fleur de cœur, Editions Didier Carpentier, Paris, 2007, 126 pp., pp.12-14, (ISBN 978-2-84167-527-2)
  • Paul Vechiali, L'encinéclopédie. Cinéastes français des années 1930 et leur oeuvre. Tome I - Addenda, Editions de l'Oeil, Montreuil, 2010,124 pp, pp.19-20, (ISBN 978-2-35137-094-0)
  • Serge Le Vaillant, Bourvil, le jeu de la vérité, Jacob-Duvernet, Ivry-sur-Seine, 2010, 142 pp., p. 45, (ISBN 978-2-84724-298-0)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]