Paruline triligne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Basileuterus tristriatus

image illustrant les oiseaux
Cet article est une ébauche concernant les oiseaux.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

La Paruline triligne (Basileuterus tristriatus) est une espèce de passereaux appartenant à la famille des Parulidae.

Distribution[modifier | modifier le code]

La Paruline triligne se trouve dans les pays suivants : Venezuela, Pérou, Colombie et Équateur[1].


Taxonomie[modifier | modifier le code]

À la suite d'une étude phylogénique de Gutiérrez-Pinto et al. (2012) et d'une analyse morphologique et géographique de Donegan (2014), le Congrès ornithologique international (COI) (classification version 4.4, 2014) divise cette espèce en quatre[1].

La sous-espèce B. t. tacarcunae devient l'espèce Basileuterus tacarcunae Chapman, 1924. La sous-espèce B. t. chitrensis est aussi séparée et devient l'espèce Basileuterus melanotis, le changement de nom étant dû au fait que la première description de cette sous-espèce avait été faite sous ce nom. Enfin, les sous-espèces B. t. inconscpicuus, B. t. canens et B. t. punctipectus forment la nouvelle espèce Basileuterus punctipectus[1].

Une étude de Salaman (2015) décrit une nouvelle sous-espèce, B. t. sanlucasensis, présente en Colombie[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 5.2, 2015) du Congrès ornithologique international, cette espèce est constituée des huit sous-espèces suivantes (ordre phylogénique) :

  • B. t. daedalus Bangs, 1908 ;
  • B. t. sanlucasensis Salaman, 2015 ;
  • B. t. auricularis Sharpe, 1885 ;
  • B. t. meridanus Sharpe, 1885 ;
  • B. t. bessereri Hellmayr, 1922 ;
  • B. t. pariae Phelps, Sr & Phelps, Jr, 1949 ;
  • B. t. baezae Chapman, 1924 ;
  • B. t. tristriatus (Tschudi, 1844) ;

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette paruline habite les forêts humides des monts de faibles hauteurs des régions subtropicales. On l'observe aussi dans les lisières forestières et les forêts secondaires bien développées entre 300 m et 2 700 m d'altitude, mais plus souvent entre 1 000 m et 2 000 m.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Josep del Hoyo, et al., Handbook of the Birds of the World, vol. 15 : Weavers to new world warblers, Barcelona, Lynx Edicions, , 880 p. (ISBN 978-84-96553-68-2, OCLC 27151337, LCCN 96171864)
  • Gutiérrez-Pinto N., A.M. Cuervo, J. Miranda, J.L. Pérez-Emán, R.T. Brumfield & C.D. Cadena (2012), « Non-monophyly and deep genetic differentiation across low-elevation barriers in a neotropical montane bird (Basileuterus tristriatus; Aves: Parulidae) », Mol Phylogenet Evol., vol. 64, p. 156-165.
  • Donegan T.M. (2014), « Geographical variation in morphology and voice of Three-striped Warbler Basileuterus tristatus », Bull Brit. Orn. Club., vol. 134, p. 79-109.
  • Salaman P. (2015), « A new subspecies of Three-striped Warbler Basileuterus tristriatus in the Serrania de San Lucas, Colombia », Bull. B.O.C., vol. 135, p. 84-86.

Liens externes[modifier | modifier le code]