Aller au contenu

Anija (commune)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Partsaare)

Anija
(ekk) Anija vald
Blason de Anija
Héraldique
Drapeau de Anija
Drapeau
Anija (commune)
Sauna à Ukuaru.
Administration
Pays Drapeau de l'Estonie Estonie
Comté historique Harju
Maire
Mandat
Riivo Noor
Depuis 2019
Démographie
Population 6 262 hab. (2021)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 59° 20′ 14″ nord, 25° 20′ 00″ est
Superficie 53 291 ha = 532,91 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Estonie
Voir sur la carte topographique d'Estonie
Anija
Géolocalisation sur la carte : Estonie
Voir sur la carte administrative d'Estonie
Anija
Géolocalisation sur la carte : comté de Harju
Voir sur la carte administrative du comté de Harju
Anija
Liens
Site web Site de la commune de Anija

Anija est une commune d'Estonie située dans le comté de Harju.

Géographie

[modifier | modifier le code]

La commune s'étend sur 532,91 km2 au sud-est de Tallinn.

Communes limitrophes

[modifier | modifier le code]
Communes limitrophes de Nom ?
Nom ?

Relief et géologie

[modifier | modifier le code]

superficie ancienne carriere rummu

Hydrographie

[modifier | modifier le code]

Le réservoir de Soodla est un lac artificiel situé sur la rivière Soodla. Le réservoir de Kaunissaare est un lac artificiel situé sur le fleuve Jägala.

Situés dans la commune, les réservoirs de Soodla, Kaunissaare, Aavoja et Aruoja ainsi que les canaux Jägala-Pirita, Raudoja-Aavoja, Aavoja-Kaunissaare et Sae-Paunküla font partie du Système d'approvisionnement en eau de Tallinn.

Milieux naturels et biodiversité

[modifier | modifier le code]

La commune regroupe 33 localités[1]

Nom Type Pop.
Aavere village 13
Aegviidu bourg 674
Alavere village 347
Anija Küla village 92
Arava village 38
Härmakosu village 46
Kaunissaare village 83
Kehra Küla village 29
Kehra centre urbain 2 759
Kihmla village 28
Kuusemäe village 26
Lehtmetsa village 707
Lilli village 82
Linnakse village 58
Looküla village 46
Lükati village 53
Mustjõe village 30
Paasiku village 38
Parila village 76
Partsaare village 17
Pikva village 101
Pillapalu village 93
Rasivere village 45
Raudoja village 59
Rooküla village 75
Salumetsa village 35
Salumäe village 59
Soodla village 77
Uuearu village 38
Vetla village 55
Vikipalu village 101
Voose village 67
Ülejõe village 212


Voies de communication et transports

[modifier | modifier le code]

Anija est traversé par la route nationale 12 et la route nationale 13. Le chemin de fer de Tallinn à Tapa passe par Aegviidu et Kehra.

Anija est mentionné pour la première fois en 1241 sous le nom de Hangægus dans le Liber Census Daniæ[2]. Le manoir d'Anija a été construit au XIXe siècle sur l'emplacement d'un bâtiment datant du XVe siècle. Détruit par un incendie lors de la révolution russe de 1905, il est ensuite reconstruit et constitue avec son parc l'un des ensembles patrimoniaux les mieux conservés du pays[3].

Appelée autrefois Kedder en allemand[4], la localité de Kehra est mentionnée pour la première fois, dans le Liber Census Daniæ en 1241, car la contrée appartenait au Danemark. C’est en 1620-1630 qu’est construit le manoir de Kedder dans le domaine seigneurial. Il a été reconstruit, toujours en bois, par le baron Friedrich August von Maydell en 1820, en style néoclassique. Kedder était alors un village tourné autour de l’exploitation agricole du domaine seigneurial. Dépendant du gouvernement d'Estonie au sein de l'Empire russe, il appartenait à la paroisse de Sankt-Johannis (Harju-Jaani) et au district d'Harrien. Le domaine devient ensuite la propriété de l'Union agraire estonienne (Eestimaa Põllumajanduse Selts). Kedder est reliée au chemin de fer en 1876, ce qui provoque son essor économique. Le , la bataille de Kehra se déroule près de la ville au cours de la guerre d'indépendance. Une usine de papier ouvre en 1938 et les soviétiques installent différentes usines collectives dans les années 1950-1960. Après l'indépendance de l'Estonie en 1991, Kehra obtient son statut de bourg puis celui de ville en 1993[5]. Le , elle est intégrée au sein de la commune d'Anija dont elle devient le chef-lieu administratif[6].

Aavere est mentionné pour la première fois en 1241 sous le nom de Haaueeræ dans le Liber Census Daniæ, sous le règne de Valdemar II du Danemark. En 1355, le village dépend du manoir de Pirsu (ou Pirsen), puis en 1540, de celui d'Anija. Il fait alors partie de la paroisse de Harju-Jaani. Il porte son nom actuel depuis 1923[7].

En 1326, l'évêque de Revel (aujourd'hui Tallinn) se fait construire un château vers Kaunissaare qui est détruit par la suite. Un nouveau manoir (Kaunissaare mõis) est construit en 1815 et détruit dans un incendie en 1944[8]. Le réservoir est mis en service en 1984, sous le régime soviétique.

Le village de Pillapalu est créée par l'État estonien dans les années 1930 comme colonie de peuplement au milieu de la forêt le long de la route Piibe qui relie Tallinn à Tartu.

Soodla est mentionné pour la première fois en 1241 sous le nom de Sotal. Il a été reconstruit dans la seconde moitié du XXe siècle. Le village de Vetla est mentionné pour la première fois en 1379 sous le nom de Vettevilge puis en 1694 sous celui de Wetla.

Le bourg d'Aegviidu est réuni à la commune en 2017.


Politique et administration

[modifier | modifier le code]

Découpage territorial

[modifier | modifier le code]

Conseil municipal et maire

[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats

[modifier | modifier le code]

Finances communales

[modifier | modifier le code]

Équipements et services publics

[modifier | modifier le code]

Environnement

[modifier | modifier le code]

Petite enfance, prévention et protection de l'enfance

[modifier | modifier le code]

Enseignement

[modifier | modifier le code]

Enseignements primaire et secondaire

[modifier | modifier le code]

Enseignement supérieur

[modifier | modifier le code]

Autonomie et personnes âgées

[modifier | modifier le code]

Justice, sécurité et défense

[modifier | modifier le code]

Population et société

[modifier | modifier le code]

Démographie

[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

[modifier | modifier le code]

La population s'élevait à 5 754 habitants en 2011[9] et à 6 253 habitants en 2021, à la suite du rattachement d'Aegviidu

Sports et équipements

[modifier | modifier le code]

Littérature

[modifier | modifier le code]

Anija a une importance littéraire pour les Estoniens, car c’est le cadre d’un roman social-révolutionnaire d’Eduard Vilde, Kui Anija mehed Tallinnas käisid (« Lorsque les hommes d’Anija vont à Tallinn »)


Historique des logos de la commune

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. https://andmed.stat.ee/en/stat/rahvaloendus__rel2021__rahvastiku_paiknemine__elukoht-ja-soo-vanusjaotus/RL21003/table/tableViewLayout2
  2. (et) Anija küla, eestigiid.ee
  3. (et) Ivar Sakk, Estonian Manors - A Travelogue, Tallinn, Sakk & Sakk OÜ, (ISBN 9949-10-117-4), p. 54
  4. L'allemand a été langue officielle du gouvernement d'Estonie au sein de l'Empire russe, jusqu’en 1919.
  5. (ekk) « Kehra linn », Commune de Anija (Anija Vallavalitsus), (consulté le )
  6. (et) « Anija valla sünnipäevapeol käis üle 200 inimese », sur Sõnumitooja,
  7. (et) Dictionary of Estonian Place names, Institut de la langue estonienne
  8. (et) Kaunissaare mõis, Manoirs d'Estonie
  9. (ekk) « Omavalitsusüksuste võrdlus », Portail de l'office statistique régional (Statistikaameti piirkondlik portaal),

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :