Particule X17

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La particule X17 est une hypothétique particule subatomique de type boson proposée par le physicien hongrois Attila Krasznahorkay et qui expliquerait des résultats d'expériences portant sur la désintégration de certains atomes, inexpliqués à ce jour[1],[2],[3],[4],[5].

La particule X17 pourrait être le vecteur d'une hypothétique cinquième force fondamentale, probablement en rapport avec la matière noire[6], et est décrit par Krasznahorkav comme un boson X protophobique avec une masse de 17 MeV. Cette particule a été proposée comme une réponse à l'écart entre les calculs d'angles lors de la désintégration d'atomes de béryllium 8 (depuis 2015) ou d'atomes d'hélium (depuis 2019) et ce qui est réellement observé.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2015, Krasznahorkay et ses collègues de l'ATOMKI (Atomki Nuclear Research Institute) postulèrent l'existence d'un nouveau boson d'une masse de 17 MeV, seulement 34 fois plus lourds qu'un électron[7]. Dans le cadre de leurs recherches sur la matière noire, l'équipe hongroise bombarda du lithium 7 avec des protons ce qui créa du béryllium 8 instable qui se désintégra rapidement en paires d'électrons et de positrons. La désintégration et le rejet de particule se fit avec un angle de 140° entre l'électron et le positron avec un dégagement d'énergie de 17 MeV qui indique qu'une petite partie du béryllium 8 se transforme en énergie sous la forme d'une nouvelle particule. L'expérience fut depuis reproduite plusieurs fois par Krasznahorkay[8] et par une autre équipe américaine. [réf. souhaitée]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mike McRae, « Physicists Claim They've Found Even More Evidence of a New Force of Nature », ScienceAlert.com,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2019)
  2. (en) Krasznahorkay, A.J. « New evidence supporting the existence of the hypothetic X17 particle », {{{year}}}.
  3. Natalie Wolchover, « Evidence of a 'Fifth Force' Faces Scrutiny - A lab in Hungary has reported an anomaly that could lead to a physics revolution. But even as excitement builds, closer scrutiny has unearthed a troubling backstory. », Quantum Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2019)
  4. Krasznahorkay, A.J., « Observation of Anomalous Internal Pair Creation in 8Be: A Possible Indication of a Light, Neutral Boson », Physical Review Letters, vol. 116, no 42501,‎ , p. 042501 (PMID 26871324, DOI 10.1103/PhysRevLett.116.042501, Bibcode 2016PhRvL.116d2501K, arXiv 1504.01527)
  5. Harry Cockburn, « Scientists may have discovered fifth force of nature, laboratory announces », MSN News,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2019)
  6. Harry Cockburn, « Scientists may have discovered fifth force of nature, laboratory announces », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le 21 novembre 2019)
  7. Edwin Cartlidge, « Has a Hungarian physics lab found a fifth force of nature? », Nature,‎ (DOI 10.1038/nature.2016.19957, lire en ligne)
  8. Harry Cockburn, « Scientists may have discovered fifth force of nature, laboratory announces », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le 21 novembre 2019)