Particule (grammaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Particule.

Une particule grammaticale est un court mot invariable (pour les langues flexionnelles) ne représentant qu'un morphème grammatical. C'est le cas en japonais, par exemple, où les différentes fonctions syntaxiques (entre autres) sont indiquées par des particules post-posées. Les langues à tons asiatiques utilisent aussi des particules, fréquentes en mandarin (surtout des particules verbales) par exemple.

On nomme aussi particules de courts adverbes indiquant les « mouvements » de la pensée et les articulations logiques en grec ancien, par exemple, où ce sont en fait des adverbes désignés ainsi en raison de la difficulté qu'on a à les adapter dans une traduction. La plupart du temps, elles ne peuvent être traduites. Par exemple, il est fréquent que deux propositions soient marquées par μὲν pour la première, δὲ pour la seconde ; vu la fréquence d'emploi de ces termes, il serait maladroit de traduire par « d'une part... » et « d'autre part », locutions bien trop lourdes en français alors qu'en grec elles équivalent quasiment à de la ponctuation (qui est d'invention récente dans la langue écrite). D'autres signalent un mouvement de pensée qu'on ne peut exprimer sans une périphrase en français : dans ce cas, encore, la traduction explicite serait trop lourde.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :