Parti socialiste unitaire (Italie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parti socialiste unitaire.

Le Parti socialiste unitaire (en italien : Partito Socialista Unitario, PSU) était un parti politique social-démocrate italien, actif de 1922 à 1930.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le parti a été fondé en novembre 1922, mais inscrit officiellement le , par l'aile réformiste du Parti socialiste italien (PSI) dirigée par Filippo Turati et Giacomo Matteotti, après qu'ils eurent été expulsés du PSI en octobre. Farouche opposant de Benito Mussolini et le fascisme, Matteotti a été assassiné par des membres fascistes, affiliés à la Ceka en juin 1924. L'événement a provoqué la sécession de l'Aventin.

Le mouvement qui est décrété hors la loi en novembre 1925, continue son activité dans la clandestinité, sous l'appellation de Parti socialiste de travailleurs italiens (Partito Socialista dei Lavoratori Italiani (PSLI).

En juin 1930 le parti est dissous et le le PSLI rejoint le PSI.

Les principaux membres et militants du parti sont : Oddino Morgari (it), Sandro Pertini, Camillo Prampolini, Claudio Treves (it) et Anna Kuliscioff.

Le parti était membre du travail et de l'Internationale ouvrière entre 1923 et 1930[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Refondations[modifier | modifier le code]

1949-1951[modifier | modifier le code]

Le Parti socialiste unitaire est refondé en par la fusion entre le courant autonomiste du Parti socialiste italien (PSI) dirigé par Giuseppe Romita et le courant de gauche du Parti socialiste des travailleurs italiens (PSLI) emmené par Giuseppe Faravelli. Le PSLI était lui-même une scission du PSI.

Le PSU fusionne finalement avec le reste du PSLI le . D'abord baptisée « Parti socialiste - Section italienne de l'Internationale socialiste » (PS-SIIS), la nouvelle formation prend le nom de « Parti socialiste démocrate italien » (PSDI).

1969-1971[modifier | modifier le code]

Le , le PSDI et le PSI fusionnent pour former le Parti socialiste italien (PSI), lui-même issu du Parti socialiste unifié (PSU) qui regroupait les deux formations. Finalement en les anciens du PSDI font scission et recréent le Parti socialiste unitaire, qui reprend deux ans plus tard son ancien nom du Parti socialiste démocrate italien.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Igor Pellicciari, Tra decidere e rappresentare. La rappresentanza politica dal XIX secolo alla Legge Acerbo, Rubbettino, (ISBN 8849809069)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Werner Kowalski, Geschichte der sozialistischen arbeiter-internationale : 1923-1930, Berlin, DT. Verl. d. Wissenschaften, .