Parti socialiste italien (2007)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Parti socialiste italien.
Parti socialiste italien
(it) Partito socialista italiano
image illustrative de l’article Parti socialiste italien (2007)
Logotype officiel.
Présentation
Secrétaire national Riccardo Nencini
Fondation
Siège Via di Santa Caterina da Siena, 57 - 00186 - Roma
Président Carlo Vizzini
Coordinateur Gian Franco Schietroma
Porte-parole Maria Pisani
Positionnement Centre gauche
Idéologie Social-démocratie
Socialisme démocratique
Affiliation européenne Parti socialiste européen
Affiliation internationale Internationale socialiste
Coalition Gauche et Liberté (2009)
Italie. Bien commun (2012)
Italie Europe Ensemble (2017)
Couleurs Rouge
Site web partitosocialista.it
Représentation
Députés
3 / 630
Sénateurs
3 / 315
Députés européens
0 / 73

Le Parti socialiste italien (en italien : Partito socialista italiano, abrégé PSI) est un parti politique italien créé le par le regroupement de plusieurs petits partis issus de la diaspora socialiste consécutive à l’éclatement du Parti socialiste italien historique dans les années 1990. De 2007 à 2009 il porte le nom de Parti socialiste (en italien, Partito socialista, abrégé PS), mais le , il est renommé Parti socialiste italien[1].

Formation[modifier | modifier le code]

Les principales composantes de ce nouveau PSI sont :

Le congrès de formation du PS a eu lieu les et . Le parti a arrêté sa position pour les prochaines élections générales italiennes où il se présentait sans apparentements avec d’autres partis et avec Enrico Boselli comme candidat à la présidence du Conseil des ministres.

Il fait partie de l’Internationale socialiste et du Parti socialiste européen (PSE).

Résultats aux élections[modifier | modifier le code]

En 2008, il compte alors 15 députés, 3 sénateurs et 3 députés européens. Mais lors des élections générales italiennes de 2008, il n’atteint pas 1 % des voix (en métropole ; il dépasse les 3 % chez les Italiens de l’étranger) et perd à cette occasion tous ses représentants au Parlement italien.

Début 2009, il comptait néanmoins quatre députés européens :

Le sénateur Carlo Vizzini adhère à ce parti en novembre 2011. Il est le président de la commission Affaires constitutionnelles au Sénat de la République et il avait été secrétaire national du PSDI pendant ladite Première République mais était devenu berlusconien par la suite.

En 2012, lors du congrès du Parti socialiste européen, le PSI sans être exclu n'est pas autorisé à voter, n'étant pas à jour de ses cotisations : le PSI annonce qu'il attend des remboursements électoraux en Italie pour faire face à ses dettes.

Lors des élections générales italiennes de 2013, en coalition avec le Parti démocrate et le Centre démocrate, il obtient l'élection de quatre députés et de deux sénateurs (dont un Italo-Brésilien). Se présentant distinctement dans certaines régions au Sénat, mais en coalition avec Pier Luigi Bersani, il obtient sur son symbole propre 57 688 voix (0,18 %). Les deux sénateurs, rejoints ensuite par un troisième sénateur, réussissent à former le 19 mars 2013, un groupe parlementaire dénommé « Pour les autonomies - Parti socialiste italien ».

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]