Parti républicain turc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Parti républicain turc
(tr) Cumhuriyetçi Türk Partisi
Présentation
Président Tufan Erhürman
Fondation
Siège Nicosie-Nord
(Chypre du Nord)
Fondateur Ahmet Mithat Berberoğlu
Positionnement Centre gauche[1]
Idéologie Social-démocratie[2]
Réunification de Chypre[2]
Affiliation européenne Parti socialiste européen (membre observateur)
Affiliation internationale Internationale socialiste
Alliance progressiste
Couleurs Rouge, vert
Site web http://www.ctp-bg.com
Représentation
Députés
12 / 50

Le Parti républicain turc (en turc : Cumhuriyetçi Türk Partisi, abrégé en CTP) est un parti politique de la République turque de Chypre du nord. Il a été fondé en 1970 par un avocat, Ahmet Mithat Berberoglu, comme une opposition à la direction chypriote turque de Fazıl Küçük et Rauf Denktaş.

Dans les années 1980, la position politique du CTP s'est déplacée vers la gauche, jusqu'à une position pro-soviétique, à la suite d'un afflux de membres qui avaient été étudiants dans les universités de Turquie. Özker Özgür a participé aux réunions de rapprochement avec le parti chypriote grec de gauche AKEL.

Depuis 1996, le parti a été dirigé par Tufan Erhürman, jusqu'à son élection comme président en 2005 succédant à Rauf Denktaş. Après la chute du communisme en Europe de l'Est et l'URSS un processus naturel de changement a commencé. Le chef de file du parti est aujourd'hui Ferdi Sabit Soyer et le parti incline vers la social-démocratie.

Le parti républicain turc est pour l'unification de Chypre et Mehmet Ali Talat a entrepris des réunions hebdomadaires avec le président chypriote grec, en ce qui concerne le partage du pouvoir, les forces armées, de la propriété foncière et d'autres problèmes qui se poseraient dans le cas de l'unification de l'île.

Lors des élections législatives pour la Chambre des Représentants de Chypre du Nord le , le CTP a remporté 44,5 % des suffrages et 24 des 50 sièges, ce qui en fait le premier parti de la RTCN. Son candidat, Mehmet Ali Talat, a remporté l’élection présidentielle de Chypre-Nord du (avec 55,8 % des voix) et a remplacé Rauf Denktaş.

Le , le Parti républicain turc est devenu membre consultatif de l'Internationale socialiste (adhésion acceptée à l'unanimité par tous les membres, à l'exception des Chypriotes grecs du Mouvement pour la démocratie sociale).

Il perd les élections législatives du 19 avril 2009 avec 29 % des suffrages contre 44 % pour le Parti de l'unité nationale[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Papadakis, Y, Peristianis, N, & Welz, G (2006) Divided Cyprus: Modernity, History, and an Island in Conflict, p80
  2. a et b (en) Wolfram Nordsieck, « Nothern Cyprus », sur www.parties-and-elections.eu (consulté le 1er mai 2018)
  3. Guillaume Perrier, Chypre : victoire des nationalistes dans la partie turque, in Le Monde, 20/04/09, article en ligne

Liens externes[modifier | modifier le code]