Parti populaire danois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parti populaire danois
(da) Dansk Folkeparti
Image illustrative de l'article Parti populaire danois
Logotype officiel.
Présentation
Président Kristian Thulesen Dahl
Fondation 6 octobre 1995
Scission de Parti du progrès
Lettre-symbole O
Positionnement Droite[1]
Idéologie Nationalisme[2]
Conservatisme social[2]
Populisme de droite[2]
Euroscepticisme[1]
Groupe au Parlement européen Conservateurs et réformistes européens
Adhérents 14 000 (2014)[3]
Couleurs rouge et noir
Site web danskfolkeparti.dk
Représentation
Députés
37 / 179
Députés européens
3 / 13
Conseils régionaux
23 / 205
Conseils municipaux
255 / 2 444

Le Parti populaire danois (Dansk Folkeparti, abrégé DF) est un parti politique nationaliste danois fondé en 1995.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Parlement européen, il fait partie du groupe Conservateurs et réformistes européens depuis 2014. Lors de la législature précédente, il faisait partie du groupe Europe libertés démocratie.

Il se présente aux élections sous la lettre O.

Présidé par Pia Kjærsgaard depuis sa création, le parti change de direction en septembre 2012, sa présidente choisissant Kristian Thulesen Dahl, député depuis 1994, pour lui succéder. Une scission, dénommée Fokus, se forme en 2010.

Idéologie[modifier | modifier le code]

Classé au centre au Danemark (au parlement, il siège d’ailleurs à gauche des conservateurs[4]), des observateurs de la politique danoise[Qui ?] le décrivent cependant comme « populiste » voire « xénophobe », à cause de ses positions sur l’immigration. Il n'est toutefois pas issu de l'extrême droite mais a été créé à la suite d'une scission Parti du progrès, une formation politique anti-taxe. Pour Nils Holtug, professeur à l'université de Copenhague, « la façon dont il combine des propositions sur l'immigration très restrictives et des visions plus sociales-démocrates sur l'État-providence explique une grande part de son succès »[5].

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Il a obtenu 13,8 % des voix lors des élections législatives de 2007, soit 25 députés (24 députés en 2005), restant le 3e parti représenté au Folketing. Bien qu’il ne participe pas au gouvernement, il appuie le gouvernement libéral (Venstre) et conservateur d’Anders Fogh Rasmussen. Il oriente la politique très restrictive en matière d’immigration et de droits des étrangers au Danemark.

Lors des élections législatives danoises de 2011, il est en recul avec 436 333 voix (12,30 %, − 1,60 %) et obtient 22 députés (- 3), retournant à l’opposition à un gouvernement de gauche.

Lors des élections européennes de 2014 au Danemark sont élus 4 députés européens : Morten Messerschmidt, Rikke Karlsson, Anders Primdahl Vistisen et Jørn Dohrmann. Le parti populaire obtient 605 766 voix (26,6 %, +11,3) et devient le principal parti danois. Rikke Karlsson quitte le parti au cours de la mandature mais continue de siéger au Parlement européen en tant qu'indépendante.

Élections parlementaires[modifier | modifier le code]

Année  % Mandats Rang Gouvernement
1998 7,4
13 / 179
5e soutien au cabinet Poul Nyrup Rasmussen IV
2001 12,0
22 / 179
3e soutien au cabinet Anders Fogh Rasmussen I
2005 13,3
24 / 179
3e soutien au cabinet Anders Fogh Rasmussen II
2007 13,8
25 / 179
3e soutien aux cabinets Anders Fogh Rasmussen III et Lars Løkke Rasmussen I
2011 12,3
22 / 179
3e Opposition
2015 21,1
37 / 179
2e soutien aux cabinets Lars Løkke Rasmussen II et III

Élections européennes[modifier | modifier le code]

Année  % Mandats Tête de liste Rang Groupe
1999 5,8
1 / 16
8e UEN
2004 6,8
1 / 14
6e UEN
2009 15,3
2 / 13
4e ELD
2014 26,6
4 / 13
Morten Messerschmidt 1er CRE

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « European Social Survey. Appendix A3 political parties », sur europeansocialsurvey.org, (consulté le 29 juillet 2015).
  2. a, b et c (en) Wolfram Nordsieck, « Parties and Elections in Europe » (consulté le 29 juillet 2015).
  3. (da) « DF kaprer medlemmer som aldrig før: Tredjestørst i Danmark », sur Metroxpress, (consulté le 7 janvier 2016)
  4. C dans l'air, 5 mai 2008.
  5. Julie Connan, « Heureux comme un populiste danois », Le Figaro, jeudi 3 juillet 2014, page 14.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Parti populaire danois.