Parti national du peuple allemand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Convention du DNVP en 1932.

Le Parti national du peuple allemand (en allemand Deutschnationale Volkspartei, généralement abrégé en DNVP) était un parti politique allemand de tendance nationale-conservatrice à l'époque de la République de Weimar. Il reprenait en grande partie les cadres et les fondements idéologiques de l'ancien Parti conservateur allemand, actif sous l'Empire allemand.

Historique[modifier | modifier le code]

Hostile à la constitution de Weimar, le DNVP passa la plus grande partie de l'entre-deux-guerres dans l'opposition. Il était soutenu par certains industriels, mais aussi par de nombreux grands propriétaires terriens de l'Est de l'Elbe. Le DNVP était favorable au retour de la monarchie, et s'opposait de manière virulente aux mesures de rétorsion prises aux dépens de l'Allemagne dans le traité de Versailles.

Affiche de 1932 : « Faites gonfler les anciennes couleurs ».

Après l'échec du putsch de Kapp, le DNVP abandonne l'orientation monarchique et prône un régime présidentiel. Son aile droite radicale est exclue en 1922. Soutenu par le groupe de presse d'Hugenberg, le parti atteint 950 000 adhérents l'année suivante[1]. Il accepte dès lors de soutenir certains gouvernements (Cuno) ou d'y participer (Luther). Cette participation est sanctionnée par un déclin électoral et le parti passe à une opposition radicale au régime après la prise de pouvoir d'Hugenberg en 1928.

En 1931, le parti forme une alliance avec le parti national-socialiste et le Stahlhelm (une organisation paramilitaire).

Le DNVP participe à une coalition avec le parti nazi après l'accession au pouvoir de celui-ci, au début 1933. Il se dissout le 29 juin 1933 sous la pression d'Adolf Hitler. Beaucoup de ses membres rejoignent alors le parti national-socialiste. Ceux qui s'y refusent sont contraints de quitter la vie politique.

Présidents[modifier | modifier le code]

Élections à l'assemblée nationale[modifier | modifier le code]

Année  % Sièges
1919 10,3
44 / 423
1920 15,1
71 / 459
mai 1924 19,5
95 / 472
décembre 1924 20,5
103 / 493
1928 14,3
73 / 491
1930 7,0
41 / 577
juillet 1932 5,9
37 / 608
novembre 1932 8,7
52 / 584
mars 1933 8,0
51 / 647

Tentative de refondation[modifier | modifier le code]

Le DNVP est brièvement recréé en 1962, par un ancien député du DNVP, Heinrich Fassbender, avant de rallier le Parti national-démocrate d'Allemagne à sa création en 1964, parti considéré comme ultra-nationaliste, voire néo-nazi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christian Baechler, L'Allemagne de Weimar 1919-1933, Fayard 2007, p. 137-139