Parti des travailleurs communistes russes du parti communiste de l’Union soviétique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le cortège du PTCR-PCUS dans la manifestation du à Ijevsk.

Le Parti des travailleurs communistes russes du Parti communiste de l’Union soviétique (russe : Российская коммунистическая рабочая партия в составе Коммунистическая партия Советского Союза), ou PTCR-PCUS, est un parti communiste russe. Il est considéré comme la branche républicaine du Parti communiste de l'Union soviétique (2001).

Le PTCR-PCUS est dirigé par Viktor Tioulkine (en) (qui était co-président avec Anatolii Kriuchkov avant que celui-ci ne décède en 2005). Il publie un journal nommé Trudovaja Rossija (Трудовая Россия ; « La Russie des Travailleurs ») et une revue Sovetskij Sojuz (Советский Союз ; « Union Soviétique »).

Le PTCR-PCUS affirme avoir soutenu toutes les grandes occupations et grèves en Russie. Il a des liens avec le syndicat russe Zashchita. Il déclare posséder 50 000 membres en 2007. Son organisation de jeunesse, la Ligue des jeunes révolutionnaires communistes (bolchevik), (LJRC(b)), est considérée comme une des organisations de jeunesses les plus actives de Russie.


Histoire[modifier | modifier le code]

Au début des années 1990, le Parti des travailleurs communistes russes de Viktor Tioulkine et Viktor Anpilov constitue la formation communiste la plus importante numériquement et la plus visible, attachée à l'étiquette «communiste» mais se voulant en rupture avec les positions du Parti communiste de l'Union soviétique (PCUS), qu'elle juge opportunistes et traditionnalistes[1]. Aux élections de 1999 à la Douma, ce Parti des travailleurs communistes russes avait obtenu 2,2% des votes au total, soit 1 481 890 voix[2]. Le parti des travailleurs communistes russes du parti communiste de l’Union soviétique est fondé en octobre 2001 sous le nom de Parti des travailleurs communistes russes – parti révolutionnaire des communistes (Российская Коммунистическая Рабочая Партия – Революционная Партия Коммунистов, en abrégé РКРП-РПК, RKRP-RPK) par l’unification du Parti des travailleurs communistes russes, du Parti russe des communistes et de l’Union des communistes, avec comme but de rétablir le socialisme et l’Union soviétique[3].

Le PTCR-PCUS considère le Parti communiste de la fédération de Russie (PCRF) comme réformiste, mais ses dirigeants décident à l’occasion des élections législatives de 2003 de conclure un accord électoral avec lui afin de ne pas disperser le vote communiste[3].

En 2007, le ministère de la Justice désenregistre le parti. En 2010, le parti co-fonde un nouveau parti politique, le Front uni du travail russe (ROT Front), dirigé par Viktor Tioulkine (en). En , le parti prend son nom actuel[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Russian Communist Workers' Party of the Communist Party of the Soviet Union » (voir la liste des auteurs).
  1. Henri Duquenne, Le déclin des formations communistes, CERI, (lire en ligne), p. 4
  2. (en) Dieter Nohlen et Philip Stöver, Elections in Europe : A data handbook, (ISBN 978-3-8329-5609-7), p. 1642
  3. a et b (en) Uwe Backes et Patrick Moreau, Communist and Post-Communist Parties in Europe, Vandenhoeck & Ruprecht, (lire en ligne), p. 561
  4. (ru) « Документы 8-го Съезда РКРП-КПСС », Rkrp-rpk.ru,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]