Parti communiste révolutionnaire de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Parti Communiste Révolutionnaire de France
Image illustrative de l’article Parti communiste révolutionnaire de France
Logotype officiel.
Présentation
Secrétaire général Pierre Komorov [1],[2]
Fondation 23 octobre 2016 [3]
Siège Paris, France
Mouvement de jeunesse Union de la jeunesse communiste [4],[5]
Publication Intervention Communiste [6]
Chaine YouTube TV Rouge-IC
Positionnement Extrême-gauche
Idéologie Marxisme-léninisme
Communisme
Anticapitalisme
Anti-impérialisme
Affiliation européenne Initiative des partis communistes et ouvriers d’Europe[7],[8],[6]
Couleurs Rouge et Jaune
Site web https://www.pcrf-ic.fr

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France (ou en ou en abrégé PCRF) est un parti politique français créé le 23 octobre 2016, déclaré à la Préfecture de Paris le 23 novembre 2016, déclaration publiée au Journal Officiel le 3 décembre 2016 sous le numéro RNA W751236541 et enregistré comme parti politique auprès de la CNCCFP (Commission Nationale des Comptes de Campagne et de Financements Politiques) au numéro 1006[3],[9],[10].

Selon le Préambule de ses statuts[11], «  Le Parti Communiste Révolutionnaire de France fonde sa politique sur le marxisme-léninisme, en rupture avec l’opportunisme et le révisionnisme dans le mouvement ouvrier français. »

Son secrétaire général est Maurice Cukierman de sa fondation à aout 2020 date de son décès[12],[13],[14],[15],[16],[17],[18]. Un nouveau secrétaire général Pierre Komorov et secrétaire générale adjointe Emmanuelle Kraemer sont élus au comité central du 29 aout 2020[1],[2].

Historique[modifier | modifier le code]

À l’origine de ce Parti se trouve un groupe oppositionnel au sein du PCF, la Coordination Communiste pour la Continuité Révolutionnaire et la Renaissance Léniniste du PCF, groupe fondé en 1991[19],[20],[21],[22],[23], en opposition avec les "mutations" du PCF ayant abouti à l’abandon de principes jugés fondamentaux par ce groupe dissident (marxisme-léninisme, dictature du prolétariat, objectif de la révolution socialiste et du socialisme-communisme, centralisme démocratique, bilan de l’URSS, etc.).

L’opposition à la ligne du PCF se renforçant sous la direction de Robert Hue, notamment avec la participation de ministres communistes au gouvernement de Lionel Jospin, et lors du 30ème Congrès du PCF en 2000[24],[25],[26],[27],[28], la Coordination communiste se retrouve divisée sur la stratégie à adopter vis-à-vis du PCF : une partie majoritaire de ses militants décide alors de quitter le PCF et fonde la Coordination communiste pour la reconstruction du parti communiste révolutionnaire, qui deviendra en 2004, L’Union des Révolutionnaires Communistes de France - construction du Parti (ou en abrégé URCF) autour de Jean-Luc Sallé; "union (qui) a pour but la création d’un PCF d’idéologie marxiste-léniniste et sur le modèle du parti léniniste des origines" (qui deviendra alors le PCRF), tandis qu'une autre partie (minoritaire) — autour de Georges Gastaud, crée la Coordination des militants communistes du PCF pour sa continuité révolutionnaire et sa renaissance léniniste (ou en abrégé CMC/PCF) qui deviendra le Pôle de Renaissance Communiste en France (ou en abrégé PRCF).

En juin 2015, à la suite de contacts et de négociations entre l’URCF et Communistes (parti fondé en mars 2002 par Rolande Perlican, ex-membre du Comité national du PCF)[11],[29],[30], se tient à Paris un congrès d’unification et de processus, qui donne naissance au Parti Révolutionnaire - Communistes (ou en abrégé PR-C)[31],[32]. Ce processus d’unification aboutit cependant à un échec, puisque la quasi-totalité des membres de l’ex-URCF et du comité national du PR-C, quittent ce parti[11],[29],[30], et font le choix de créer un nouveau parti, le Parti Communiste Révolutionnaire de France (ou en abrégé PCRF), lors d’un congrès fondateur les 22 et 23 octobre 2016[33],[11],[34]. Il tient son premier congrès du 31 octobre au 3 novembre 2019[33],[35].

Positionnement politique[modifier | modifier le code]

Le PCRF se situant dans la continuité de l’URCF, il fonde sa ligne politique sur le marxisme-léninisme et sur la base des 200 Thèses pour une identité communiste révolutionnaire (aussi appelées Thèses de l'URCF ) [36],[37],[6], reprenant à son compte les réflexions et propositions de luttes inscrites dans le document intitulé Tactique et stratégie de l'URCF (aussi appelé Tactique et stratégie)[38],[6].

Ayant vocation à « conduire le combat quotidien contre le capitalisme »[39],[40],[41],[42], le PCRF s’affirme « en rupture avec le révisionnisme du XXème congrès du PCUS », ainsi qu’avec « l’eurocommunisme du PCF muté en parti social-démocrate ».

Très critique à l’égard du Parti socialiste, qu’il qualifie de "social-libéral", il étend également ses critiques à l’encontre de la "social-démocratie" que constituent selon lui, aujourd’hui, le PCF et la France Insoumise, dont les programmes et acteurs n’auraient de solutions à la crise actuelle que dans le cadre du capitalisme[43],[44],[42],[45],[46].

Son programme présente un "but final, révolutionnaire : le socialisme-communisme", et des "objectifs intermédiaires", "axes de lutte qui doivent être reliés à la nécessité du renversement du capitalisme par la révolution prolétarienne, par l’instauration du socialisme (propriété socialiste des moyens de production, d’échange et foncière, par la planification démocratique, le pouvoir ouvrier et populaire / dictature du prolétariat, liquidation de l’exploitation, bris de l’état bourgeois)"[6],[11],[45],[47],[21],[48],[49]. Cette position l’amène à rejeter ce qu’il appelle "l’opportunisme", orientation qui consiste à se limiter aux tâches intermédiaires (revendications sociales, démocratie, paix, etc) sans les lier à l'objectif stratégique, en liquidant ou en décrétant comme utopique l’objectif final révolutionnaire[43],[44],[47].

Démarche et fonctionnement[modifier | modifier le code]

L’activité des militants de ce parti, décidée au niveau national par un Comité central, et au niveau local dans des Fédérations ou sections[6], est essentiellement tournée vers celles et ceux qu’il considère comme les victimes du régime capitaliste, pour apporter son soutien aux mobilisations, et en même temps pour mettre en garde contre les illusions véhiculées par la nouvelle social-démocratie, par exemple sur le rôle de l’État. Ainsi a-t-il produit en 2017 une brochure intitulée "Voter Mélenchon, c’est renforcer le réformisme ! »[44],[46], se retrouvant relativement à contre-courant, au sein du mouvement communiste français, dans son refus de soutenir la candidature du dirigeant de la France Insoumise aux élections présidentielles de 2017. Dans ses publications et campagnes de propagande, ce parti affiche sa volonté de contribuer à "la lutte unitaire des communistes et des progressistes, contre le Capital, son État et contre l’U.E". Plusieurs de ses initiatives ("Campagne sur les femmes en lutte" en mars 2017[50],[51], "Anniversaire d’Octobre 17 »[52]) ont ainsi été ouvertes à des associations progressistes ("Femmes solidaires") et à d’autres groupes communistes oppositionnels comme le Rassemblement communiste (ou en abrégé RC) ou l'Association nationale des communistes (ou en abrégé ANC). Il est présent chaque année à La Fête de l’Humanité, en y tenant un stand[53],[54]. Enfin, il a présenté des candidats lors des élections législatives de juin 2017 (Voir le tableau ci-dessous)[49],[55],[56],[57],[58],[47].

Le PCRF est doté d’une organisation de jeunesse, qui tend vers l’autonomie à l’égard de ce parti : elle dispose de son journal "La Relève", de son site Internet, et intervient sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram notamment) sous le nom de Union de la Jeunesse Communiste (UJC)[59],[60].

Résultat du Parti communiste Révolutionnaire de France (PCRF) aux élections législatives de 2017:

Circonscription Candidat Nombre de voix recueillies Suffrages exprimés (en %)
13e circonscription des Hauts-de-Seine Maurice Cukierman [61],[62],[63] 115 voix[63],[62] 0.22 %[63],[62]
3ème circonscription de l’Aude Michel Martin[47],[49],[57] 144 voix[57] 0.30 %[57]

Politique internationale[modifier | modifier le code]

Contre l’Union européenne[modifier | modifier le code]

Le PCRF est pour la rupture avec l’Union Européenne (UE), considérant que ce cartel d’Etats est un instrument des monopoles, y compris français, de destruction des conquêtes sociales du XXème siècle, garantissant l’accumulation de capitaux et le profit maximum aux multinationales[64],[39],[65],[66],[67],[68],[69],[21]. Ce parti a pris place (à la suite de l’ex-URCF) au sein de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (ou en abrégé IPCOE)[7],[8],[6], qui regroupe une trentaine de Partis[70], afin de « contribuer à la recherche et à l'étude des questions concernant l'Europe, en particulier concernant l'Union Européenne, la ligne politique qui est tracée dans son cadre et a un impact sur la vie des travailleurs, ainsi qu'à aider à l'élaboration de positions communes des parties et la coordination de leur solidarité et de leurs autres activités. »[71]

À ce titre, il apparaît régulièrement très critique à l’égard des membres du Parti de la Gauche Européenne (ou en abrégé PGE) formé notamment du PCF et de Syriza et à l’égard du mouvement politique européen Maintenant le Peuple, dont fait partie la France Insoumise, accusés d’adopter des "positions d’aménagement et d’accompagnement de l’U.E"[43],[44],[67],[68],[69],[42].

À l’échelle internationale[modifier | modifier le code]

Dans sa communication, le PCRF montre un intérêt particulier pour les questions internationales, considérant que « la solidarité internationaliste est un gage de succès de la révolution » et que «Les communistes ont une conception matérialiste-prolétarienne du monde. Le PCRF milite pour l’unité du Mouvement Communiste International sur la base du Marxisme-Léninisme et de l’action commune. Cela passe par la constitution d’un pôle regroupant des partis qui ont rompu avec l’opportunisme et par un MCI débarrassé des éléments révisionnistes et capitulards. Le PCRF entretient des relations très fraternelles avec le PCOR/PCUS, le PC de Grèce, qui agissent pour la défense et le développement du marxisme-léninisme contre le révisionnisme et l’opportunisme. Le PCRF, sur la base des enseignements de Marx, Engels, Lénine et Staline[72], considère que le combat internationaliste est indissociable du combat dans le cadre national, le combat de chaque classe ouvrière et peuple contre le capitalisme étant un moment du processus révolutionnaire mondial qui doit construire le socialisme-communisme. Le PCRF participe à l’Initiative des PC et ouvriers d’Europe (29 PC). »[6]

De nombreuses productions écrites (articles, tracts, brochures...) dénoncent ce qu’il appelle le "nouvel ordre mondial impérialiste"[39], selon lui responsable des guerres de ces dernières années (Yougoslavie, Irak, Afghanistan, Libye, Mali, Syrie, Ukraine...). Il se dit solidaire de Cuba et de la République populaire et démocratique de Corée, États qui selon lui, auraient rompu avec le capitalisme et seraient menacés d’interventions militaires par les puissances impérialistes pour renverser le socialisme[73],[74],[75],[76],[77],[78]. Il soutiendrait les révolutions nationales-démocratiques et pour le socialisme (en Amérique latine notamment[79],[80],[81],[82]) ainsi que la cause du peuple palestinien[83],[84],[85],[86]. Le PCRF est pour le retrait de la France de l’OTAN, du FMI, de la Banque mondiale et de l’OMC[39],[6],[87],[66],[88],[67],[68],[69],[89], toutes ces organisations étant considérées comme des organisations de « l'impérialisme mondial »[6]. Il est pour l’autodétermination, y compris jusqu’à la séparation, des DOM-TOM, qu’il qualifie de « colonies françaises. » Le PCRF demande régulièrement le retrait de tous les corps expéditionnaires français dans le monde[90],[91],[89].

Enfin, le PCRF se considère comme un détachement du « Mouvement communiste international »[39],[6],[11],[70], et entretient des relations avec une cinquantaine de partis communistes, en particulier avec le KKE (Parti communiste de Grèce)[14],[15],[92],[93],[60],[67],[68],[69], le PCOR-PCUS (Parti communiste ouvrier de Russie - Parti communiste d'Union soviétique)[60], le PADS (Parti Algérien pour la démocratie et le Socialisme)[60], le PCTE (Parti communiste des Travailleurs d’Espagne)[60], le PCI (Parti communiste d’Italie)[60],[12],[94], et l’Union des communistes d’Ukraine[60].

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Site officiel du Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF),
  • Site officiel de l’Initiative des partis communistes et ouvriers d'Europe (INITIATIVE),

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Pierre Komorov, élu nouveau Secrétaire général du PCRF - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  2. a et b (en) « Pierre Komorov elected Secretary General of PCRF », sur soL InternationaL, (consulté le 16 janvier 2021)
  3. a et b « Annonce de la création du Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF) », sur www.journal-officiel.gouv.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  4. « Qui sommes-nous ? – Union de la Jeunesse Communiste », sur www.unionjc.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  5. « Liens - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  6. a b c d e f g h i j et k « Livret d'accueil du nouvel adhérent », sur www.pcrf-ic.fr
  7. a et b « Initiative of Communist & Workers' Parties - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.initiative-cwpe.org (consulté le 16 janvier 2021)
  8. a et b « Résultats de la recherche - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  9. « PARTI COMMUNISTE REVOLUTIONNAIRE DE FRANCE (W751236541) - Assoce.fr », sur assoce.fr (consulté le 2 mars 2021)
  10. « Liste des partis politiques enregistrés à la CNCCFP », sur www.cnccfp.fr (consulté le 2 mars 2021)
  11. a b c d e et f « Congrès fondateur du Parti Communiste Révolutionnaire de France (du 22 au 23 octobre 2016), textes adoptés », sur www.pcrf-ic.fr
  12. a et b (it) Redazione, « Intervista a M. Cukierman (PCRF) sulle lotte in Francia: «Situazione storica. Lotta di classe motore della storia» », sur La Riscossa, (consulté le 16 janvier 2021)
  13. « Décès du camarade Maurice Cukierman : messages de condoléances des partis frères - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  14. a et b (el) 902.gr, « Συλλυπητήριο προς το Κομμουνιστικό Επαναστατικό Κόμμα Γαλλίας για την απώλεια του Μωρίς Κούκιερμαν », sur 902.gr,‎ (consulté le 16 janvier 2021)
  15. a et b rizospastis gr | Synchroni Epochi, « rizospastis.gr - Οταν η τακτική μετατρέπεται σε στρατηγική, είναι σημάδι οπορτουνισμού », sur ΡΙΖΟΣΠΑΣΤΗΣ,‎ (consulté le 16 janvier 2021)
  16. (el) « Πέθανε ο γάλλος κομμουνιστής Μωρίς Κούκιερμαν », sur Ατέχνως,‎ (consulté le 16 janvier 2021)
  17. (tr) « Fransa Devrimci Komünist Partisi Genel Sekreteri Cukierman yaşamını yitirdi », sur soL, (consulté le 16 janvier 2021)
  18. FSC, « Décès de Maurice CUKIERMAN », sur Front Syndical de Classe (consulté le 16 janvier 2021)
  19. « Chronologie du Parti Communiste Français PCF », sur www.france-politique.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  20. « Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF) — France Politique », sur www.france-politique.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  21. a b et c « L’étape pour aller au Socialisme existe-t-elle ? » (consulté le 16 janvier 2021)
  22. « Des communistes jugent la mutation du PCF «réformiste» », sur L'Humanité, (consulté le 18 janvier 2021)
  23. « Un « contre-texte » au congrès », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 18 janvier 2021)
  24. Pascal VIROT, « Le Parti communiste évolue en ordre dispersé. Le XXXe congrès du PCF s'est terminé par la réélection de Robert Hue et le choix d'une direction très hétérogène. », sur Libération.fr, (consulté le 17 janvier 2021)
  25. Pascal VIROT, « L'union molle des cocos durs. Les «orthodoxes» du PCF se rapprochent pour réclamer le report du congrès. », sur Libération.fr, (consulté le 17 janvier 2021)
  26. Antoine Châtelain, « PCF, dedans-dehors ? », sur regards.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  27. Christophe Forcari, « Retour de bastions chez les communistes. L'opposition à Hue est requinquée. », sur Libération.fr, (consulté le 17 janvier 2021)
  28. « La nouvelle mutation du PCF », sur www.uv.es (consulté le 17 janvier 2021)
  29. a et b « Communistes », sur www.ex-pcf.com (consulté le 17 janvier 2021)
  30. a et b « Parti Révolutionnaire Communistes (PRC) — France Politique », sur www.france-politique.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  31. (ru) « Приветствие делегатам 1 -го (Объединительного) съезда Революционной партии коммунистов (Франция) – Российская коммунистическая рабочая партия (РКРП-КПСС) » (consulté le 17 janvier 2021)
  32. Lien-pads, « Message du PADS au congrès constitutif du Parti Révolutionnaire Communistes (France) », sur Le lien (consulté le 17 janvier 2021)
  33. a et b « Le Parti Communiste Révolutionnaire de France est né ! - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  34. РКРП-КПСС, « Российская Коммунистическая Рабочая Партия в составе Коммунистической Партии Советского Союза »
  35. « Premier Congrès du PCRF : premier bilan - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  36. Union des Révolutionnaires-Communistes de France (URCF), 200 Thèses pour une identité communiste révolutionnaire (tomes 1 et 2), Union des Révolutionnaires-Communistes de France (URCF),
  37. « Thèses de l’URCF (Sommaires des Tomes 1 et 2) - Site de l'URCF », sur archives.pcrf-ic.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  38. Union des Révolutionnaires-Communistes de France (URCF), Tactique et stratégie de l'URCF, Union des Révolutionnaires-Communistes de France (URCF) (lire en ligne)
  39. a b c d et e « Qui sommes-nous ? - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  40. « La Révolte Francilienne »,
  41. « Tract PCRF - Contre le chômage et la précarité, abattre le capitalisme ! »,
  42. a b et c Maurice Cukierman, Au capitalisme en crise générale une seule alternative: Le Socialisme ! (lire en ligne)
  43. a b et c Union des Révolutionnaires-Communistes de France (URCF), Figures de l'opportunisme contemporain, Union des Révolutionnaires-Communistes de France (URCF), (lire en ligne)
  44. a b c et d « Présidentielles 2017 : Voter Mélenchon, c'est renforcer le réformisme ! - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  45. a et b « Les communistes révolutionnaires et la question des nationalisations », sur calameo.com (consulté le 16 janvier 2021)
  46. a et b « J.-L. Mélenchon en "manque d'amis" ? - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  47. a b c et d « Limoux. Législatives : michel martin, candidat pour le pcrf », sur ladepeche.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  48. « La question des nationalisations aujourd’hui - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  49. a b et c « Castelnaudary. 3ème circo : Michel Martin (PCRF) : candidat », sur ladepeche.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  50. « Femmes victimes de violences - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  51. Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF), « La question des femmes dans la lutte révolutionnaire contre le capitalisme pour le socialisme »
  52. « Octobre 1917 : Révolution ! Octobre 2017 : Vers la révolution ! - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  53. « Le PCRF et l'UJC mobilisés à la Fête de l'Huma 2018 ! - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  54. « Le PCRF et l'UJC en action ! - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  55. Par la rédaction des Hauts-de-Seine Le 20 mai 2017 à 11h46, « Voici les 213 candidats aux législatives 2017 dans les Hauts-de-Seine », sur leparisien.fr, (consulté le 17 janvier 2021)
  56. « Hauts-de-Seine - 13e circonscription : Liste des résultats - Elections législatives 2017 - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  57. a b c et d « Aude - 3e circonscription : Liste des résultats - Elections législatives 2017 - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  58. « (92) Hauts-de-Seine : les candidats dans les 13 circonscriptions », sur France 3 Paris Ile-de-France (consulté le 17 janvier 2021)
  59. « Qui sommes-nous ? – Union de la Jeunesse Communiste », sur www.unionjc.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  60. a b c d e f et g « Liens - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  61. Par la rédaction des Hauts-de-Seine Le 20 mai 2017 à 11h46, « Voici les 213 candidats aux législatives 2017 dans les Hauts-de-Seine », sur leparisien.fr, (consulté le 17 janvier 2021)
  62. a b et c « Hauts-de-Seine - 13e circonscription : Liste des résultats - Elections législatives 2017 - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  63. a b et c Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections législatives 2017 », sur https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Legislatives/elecresult__legislatives-2017 (consulté le 17 janvier 2021)
  64. « Intervention du camarade Pierre Komorov au meeting d'Arles sur l'Union européenne »
  65. « [KKE] Unions impérialistes (UE, OTAN, TTIP, ...) : qu'est-ce qui se joue derrière ces "alliances" ? - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  66. a et b « Intervention communiste n°151, 1er mai 2019 »
  67. a b c et d « Message du KKE au Congrès de l'Intervention Communiste en France »
  68. a b c et d « Grèce : Stop à la répression contre les étudiants ! - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur pcrf-ic.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  69. a b c et d « Grèce : Après les élections législatives, le PCRF salue le KKE ! - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 16 janvier 2021)
  70. a et b « Initiative of Communist & Workers' Parties - page », sur www.initiative-cwpe.org (consulté le 16 janvier 2021)
  71. « Initiative of Communist & Workers' Parties - Founding Declaration », sur www.initiative-cwpe.org (consulté le 16 janvier 2021)
  72. « La Gauche française et les 75 ans de la victoire sur l’Allemagne nazie » (consulté le 18 janvier 2021)
  73. « Le 75ème anniversaire de la fondation du Parti du Travail de Corée - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  74. « La RPDC face à 3 impérialismes... - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  75. « Chine : une République "Populaire" ? - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  76. Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF), « Vive le 60eme anniversaire de la révolution cubaine ! »
  77. « Cuba : élection de Miguel Diaz-Canel comme nouveau Chef d'Etat - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  78. « Cuba : Non au blocus ! Oui à la solidarité ! - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  79. (es) « Partido Comunista Revolucionario de Francia se solidariza con Venezuela ante reciente agresión imperial », sur Ministerio del Poder Popular para Relaciones Exteriores, (consulté le 17 janvier 2021)
  80. Maurice Cukierman, « Venezuela: ¡Manos fuera! Declaración de Maurice Cukierman, Secretario General del PCRF sobre la nueva agresión contra Venezuela »
  81. Maurice CUKIERMAN, « Venezuela : Bas les pattes ! Déclaration de Maurice Cukierman, Secrétaire général du PCRF concernant la nouvelle agression contre le Venezuela »
  82. « Venezuela : comprendre l'opération de déstabilisation... - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  83. « France : Plus de 600 personnes devant la prison de Lannemezan pour la libération de Georges Abdallah ! (vidéo) - Collectif Palestine Vaincra », sur www.ism-france.org (consulté le 17 janvier 2021)
  84. « Palestine : provocation de D.Trump ! - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  85. « Déclaration du secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE) sur les dangereux plans États-Unis Israël contre la Palestine - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  86. « ‌‌‌‌‌‌Gaza martyrisée : gouvernements et médias à leurs bottes complices ! - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  87. « OTAN : Pour son 70ème anniversaire, l'OTAN doit être détruite ! - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  88. « Pour un bond en avant de la lutte des classes ! - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  89. a et b « Macron, le capitalisme et la guerre - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  90. « Mali : Non à l'embargo ! Non à l'ingérence de l'impérialisme français ! - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  91. « AFFICHES contre les guerres de l'impérialisme - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  92. (el) 902.gr, « Δυναμικό «παρών» της ΚΟ Γαλλίας του ΚΚΕ στις διαδηλώσεις για την Εργατική Πρωτομαγιά », sur 902.gr,‎ (consulté le 17 janvier 2021)
  93. « [KKE] Unions impérialistes (UE, OTAN, TTIP, ...) : qu'est-ce qui se joue derrière ces "alliances" ? - Parti Communiste Révolutionnaire de France », sur www.pcrf-ic.fr (consulté le 17 janvier 2021)
  94. (it) Redazione, « Francia: Nè Macron nè Le Pen, nessun voto al capitalismo », sur La Riscossa, (consulté le 17 janvier 2021)