Parti animaliste contre la maltraitance animale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
PACMA
Image illustrative de l'article Parti animaliste contre la maltraitance animale
Logotype officiel.
Présentation
Président Francisco Garcia Leal
Fondation
Siège Barcelone
Secrétariat général Elisa Blanco, Marta Jimeno Antolín
Trésorier Joan Grimal
Siège Madrid
Idéologie bien-être animal, opposition à la corrida, antispécisme
Couleurs Vert et blanc
Site web pacma.es

Le Parti animaliste contre la maltraitance animale (PACMA), en espagnol « Partido Animalista Contra el Maltrato Animal », anciennement nommé « Parti anti-corrida contre la maltraitance animale », en espagnol « Partido Antitaurino Contra el Maltrato Animal », est un parti politique espagnol fondé le à Bilbao dont le but est l'abolition de la corrida[1], le bien-être animal et les droits des animaux[2].

Programme[modifier | modifier le code]

 Au premier plan une petite fille, et en arrière-plan des manifestants tenant diverses banderoles, dont une de PACMA.
Manifestation anti-corrida à Saragosse en 2008. Les manifestants tiennent diverses banderoles anti-corrida, dont une aux couleurs du parti.

Le programme politique du parti animaliste repose sur la défense des droits des animaux et se fixe comme but d'atteindre une société plus juste pour tous, en reconsidérant le traitement des animaux. Pour cela, il propose des mesures en faveur de la promotion de l'adoption d'animaux, le durcissement des peines du Code pénal pour les mauvais traitements envers les animaux, la légalisation de l'accès aux transports publics pour les animaux et la fin des spectacles mettant en scène des animaux (cirques[3], corrida, parcs zoologiques, aquatiques[4],[5], et certaines fêtes populaires). Les autres mesures défendues sont la prohibition de la chasse et de la pêche sportive, la fermeture des élevage d'animaux à fourrure et des fermes de foie gras et les expériences sur les animaux. De la même manière, le parti prend également position pour la liberté des élections et l'accès à l'alimentation végane au moyen d'une option de menu sans aliments d'origine animale dans les cantines[6].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections générales[modifier | modifier le code]

Les résultats aux élections générales sont en constante augmentation.

  • 2008 : 44 795 voix (0,14 % des suffrages exprimés)[7].
  • 2011 : 102 144 voix (0,42 % des suffrages exprimés)[8].
  • 2015 : 220 369 voix (0,87 % des suffrages exprimés)[8].
  • 2016 : 284 848 voix (1,19 % des suffrages exprimés)[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Manifestation sans précédent à Madrid » sur amisdesbetes.info.
  2. (en)« About us », sur pacma.es (consulté le 12 février 2012).
  3. (es) « Exigen que Valencia prohíba los animales en circos porque "maltratan para entretener” », sur www.20minutos.es, (consulté le 27 février 2018)
  4. 20Minutos, « "No entiendo que tirar una cabra desde un campanario se considere cultura" », 20minutos.es - Últimas Noticias,‎ (lire en ligne)
  5. soitu.es, « Partido Antitaurino Contra el Maltrato Animal reclama a la Junta que no permita la celebración del toro jubilo | soitu.es », sur www.soitu.es (consulté le 27 février 2018)
  6. (es) « Programa electoral », sur Partido Animalista – PACMA (consulté le 27 février 2018)
  7. B.O. n°093 du 17/04/2008 p.20322 a 20377.
  8. a et b (es) Résultats officiels des élections générales espagnoles 2015 (site du ministère de l'Intérieur espagnol).
  9. Voir sur pacma.es.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]