La voie démocratique travailliste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Parti Annahj Addimocrati)

La voie démocratique travailliste
Image illustrative de l’article La voie démocratique travailliste
Logotype officiel.
Présentation
Secrétaire général Mustapha Brahma
Fondation 1995
Siège Immeuble 70, Rue Max Guedj N°12, Casablanca, Drapeau du Maroc Maroc
Journal Jarida Anahj
Positionnement Extrême gauche
Idéologie Marxisme-léninisme
Communisme
Socialisme
Anti-impérialisme
Couleurs Rouge et jaune
Site web annahjaddimocrati.org

La voie démocratique travailliste (arabe : النهج الديمقراطي العمالي), est un parti politique marocain d'extrême gauche, d'idéologie marxiste-léniniste. Constitué en 1995, il se proclame comme la continuation du Mouvement marxiste-léniniste marocain (MMLM) et notamment de sa principale composante, l'organisation Ila Al Amame («En avant»), qui militait clandestinement.

Historique[modifier | modifier le code]

Né au début des années 1970, le MMLM a été victime d'une répression des autorités ; des milliers de militants ont été emprisonnés, d'autres sont décédés dans les centres de torture dont Abdellatif Zeroual, un des fondateurs de Ila Al Amame, ou pendant les grèves de la faim entamées en prison tel Saïda Menebhi, ou encore ont disparu sans que la vérité sur leur sort ne soit connue à ce jour.

Les militants de La voie démocratique travailliste sont présents dans les deux principaux syndicats du Maroc : l'Union marocaine du travail (UMT), et la Confédération démocratique du travail (CDT), ainsi que les associations de la société civile tel l'Association marocaine des droits humains (AMDH), Attac-Maroc et l'Association nationale des diplômés chômeurs au Maroc (ANDCM).

Le premier congrès de La voie démocratique s'est tenu les 16, 17 et , alors que celui de la jeunesse de La Voie Démocratique (Chabibat Annahj Addimocrati) s'est tenu les 22, 23 et .

Annahj Addimocrati est le seul parti politique marocain qui a prôné le boycott des élections législatives de .

En 2022, et à l'issue du cinquième congrès, La voie démocratique devient La voie démocratique travailliste[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Perspectives Med, « Le 5e congrès d’Annahj prévu fin novembre compromis : A Casablanca, les autorités lui refusent le « feu vert » », sur Perspectives Med, (consulté le )