Partech Partners

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Partech Ventures)

Partech
Création 1982
Siège social Paris, France
San Francisco, États-Unis
Berlin, Allemagne
Drapeau de France France
Activité Capital Risque
Site web http://www.partechpartners.com

Partech est un fonds de capital-risque transatlantique spécialisé dans les technologies de l'information et de la communication. L'entreprise dispose d'une présence internationale, en Amérique du Nord, en Afrique, en Europe et en Israel[1],[2]. Il est présent aux différents stades de l’investissement : l’amorçage, le capital-risque, le développement[réf. souhaitée].

Histoire[modifier | modifier le code]

Partech, fondé en 1982 par Tom McKinley et Vincent Worms, s'appelait à l'origine Paribas Technologies (une filiale de la banque Paribas). Le fonds s'installe en Californie en 1985[3].

En 2008, Partech est racheté par Jean-Marc Patouillaud et Philippe Collombel[4]. Ils ont rejoint Partech respectivement en 1996 et 2001 et en sont toujours à la tête[source insuffisante].

En , Partech inaugure le Partech Shaker, un campus destiné à l’open innovation[5].

En , Partech boucle une nouvelle levée de fonds de 400 millions d'euros[6]. En , Partech lance Partech Africa. Ce fonds destiné aux startups en Afrique a réuni 125 millions d'euros en [7].

Fonds en activité[modifier | modifier le code]

  • Amorçage : Partech Entrepreneur , destiné à financer des start-ups[8].
  • Partech Entrepreneur II est un fonds d’amorçage de 60 millions d’euros lancé en , dont l’objectif est d’investir dans le digital et les technologies de l'information[9]. 100 millions d' euros supplémentaires sont levés en [10].
  • Partech Entrepreneur III bouclé en pour un montant de 100 millions d’euros pour continuer l’investissement dans les startups à travers le monde[11].
  • Capital-risque : Partech International VI, bouclé en pour un montant de 100 millions d’euros, un montant porté à 130 millions d’euros en [12].
  • Partech International VII lancé en 2017 pour un montant de 400 millions d’euros[13].
  • Développement : Partech Growth, lancé en pour un montant de 200 millions d’euros[14],[15]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Partech met le cap sur Israël », sur Les Echos,
  2. Anne Drif, « Partech veut se faire un nom dans la tech africaine », Les Echos,‎ (lire en ligne)
  3. « Partech International Venture VII atteint son hard cap de 400 M€ », sur Les Echos,
  4. Benoît Méli, « Deux de ses associés rachètent Partech International », sur www.journaldunet.com (consulté le 13 septembre 2020)
  5. « Avec son "Shaker", Partech Ventures propose un modèle inédit d'accompagnement des start-up », sur LEntreprise.com, (consulté le 14 octobre 2020)
  6. Audrey Chabal, « Partech Ventures Devient Un Grand Du Capital-Risque », sur Forbes France, (consulté le 6 septembre 2020)
  7. Thomas Loeillet, « Partech Africa dépasse son objectif et atteint 125 M€ », sur Capital Finance, (consulté le 14 octobre 2020)
  8. Nicolas Rauline, « Partech étend son empire en levant 160 millions d'euros », sur lesechos.fr, (consulté le 18 août 2015)
  9. Benjamin Ferran, « Le plus grand fonds d'amorçage pour le numérique en Europe est français », sur Le Figaro, (consulté le 22 octobre 2015)
  10. (en-US) Romain Dillet, « Partech Ventures closes its $107 million seed fund », sur TechCrunch, (consulté le 14 octobre 2020)
  11. (en) Romain Dillet, « Partech raises $100M seed fund », sur techcrunch.com,
  12. Virginie Deneuville, « Partech Ventures, une société trentenaire très investie », sur www.agefi.fr, (consulté le 18 août 2015)
  13. (en) Romain Dilliet, « Partech Ventures raises $450 million fund », sur techcrunch.com,
  14. Isabelle Chaperon, « Partech crée un fonds pour doper la high tech », sur lemonde.fr, (consulté le 18 août 2015)
  15. Elsa Bembaron, « Partech investit 20 millions d'euros dans FreedomPop », sur Le Figaro, (consulté le 23 octobre 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]