Pars vite et reviens tard (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pars vite et reviens tard.

Pars vite et reviens tard

Titre original Pars vite et reviens tard
Réalisation Régis Wargnier
Scénario Régis Wargnier
D'après le roman de
Fred Vargas
Acteurs principaux
Sociétés de production LGM Productions
Gaumont
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Policier
Thriller
Sortie 2007
Durée 1h55 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Pars vite et reviens tard est un film français réalisé par Régis Wargnier, d'après le roman homonyme de Fred Vargas, et sorti en 2007.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Adamsberg n'aime pas le printemps, le retour des beaux jours, les montées de sève, car porteurs des désirs d'évasion et du déferlement des pulsions. L'absence de sa fiancée, Camille, ne contribue pas à aider ce commissaire, au moment où, dans la capitale, une énigme semble annoncer de grands malheurs… D'étranges signes apparaissent sur les portes de Paris. Des mots mystérieux, inquiétants, sont criés comme une malédiction sur la place Saint-Merri… La découverte d'un mort, redoutée par Adamsberg — un premier corps noirci, première victime de la peste — annonce le retour du terrible fléau… Il semble pourtant que quelqu'un contrôle l'épidémie et en désigne les cibles.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage s'est fait à Paris à l'été 2006.
  • C'est la seconde fois que Linh Dan Pham collabore avec Régis Wargnier. En 1992, elle était à l'affiche d'Indochine dans le rôle de Camille.
  • Il s'agit du dernier long-métrage de Michel Serrault, décédé le 29 juillet 2007. Le film est sorti le jour de son 79e anniversaire.
  • On note un anachronisme : François Elerdeville est censé avoir été tué en Afrique en 1992. Or, dans la scène de son arrivée au Congo à bord de son jet privé, on peut lire sur la carlingue "Beechcraft Premier I", appareil qui fit son premier vol le 22 décembre 1998.

Voir aussi[modifier | modifier le code]